06/05/2009

Chèque en blanc !

Grand débat sur le CO, hier soir, organisé par la TG.

La garde prétorienne était au rendez-vous. Au garde à vous, bien alignés aux premiers rangs, bon nombre de directeurs et autres étaient prêts à s’élancer à plat ventre aux pieds du « patron »…il ne fallait pas manquer l’occasion de lui cirer les bottes, pensez donc !

Il n’y avait pas grand chose à attendre de ce débat sur l’avenir du cycle d’orientation . Comme c’est toujours le cas dans ce genre de bataille rangée, chacun reste campé sur ses positions.

Et pourtant !!!

Le contre-projet opposé à l’initiative134 « Pour un cycle qui oriente » met fortement l’accent  sur les prétendues passerelles prévues; c’en est même le point essentiel.

On est donc en droit d’en savoir un peu plus à leur sujet.

La question a été posée hier soir :

« Très concrètement, pouvez-vous nous dire comment vous envisagez leur fonctionnement sur 4 semaines afin qu’elles permettent aux élèves souhaitant changer de section d’acquérir les savoirs nécessaires à ce changement ou de combler certaines lacunes ?

Pas vraiment une surprise….ni Monsieur Beer ni Monsieur Gillet (président pourtant de la commission de l’enseignement supérieur qui a élaboré ce contre-projet) n’ont été capables de répondre.

Bien mieux ! Monsieur Gillet a avoué que tout restait à construire à ce propos, que leur mise en place était encore floue et que ce sera au règlement futur de clarifier ce point-là !

Bref, les passerelles ???? On n’en sait rien encore mais comptez sur nous, on va y travailler !

Cela rappelle cruellement ce qui se passe en primaire pour les fameuses mesures d’accompagnement qui devraient aider les élèves en difficulté. Bien qu’une commission ad hoc y ait travaillé durant une année, rien encore et c’est aux enseignants sur le terrain que leurs directeurs demandent maintenant de se charger de leur élaboration !

Tout ceci n’empêche pas nos politiciens de demander aux citoyens de voter pour un projet qui n’est qu’une ébauche, dans lequel l’essentiel est encore à faire.

Citoyens, en toute confiance, donnez aux autorités un chèque en blanc, les politiciens se chargeront de le remplir…

17:28 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

Ce n'est pas surprenant... poudre aux yeux dans le meilleur des cas,
magouille dans l'autre...

et sans note de comportement, le contreprojet manifeste son laxisme réel...

Écrit par : René | 06/05/2009

Ce qui se passe au DIP rappelle un peu ce qui se passe en France avec Sarkozy : le chef a une vision (les passerelles) et les lampistes (les directions des CO) doivent fabriquer l'objet aperçu dans la vision.

C'est pourquoi les passerelles sont si mal fichues.

M. Bugnion intervenait hier soir au nom des directions de cycles contre notre initiative, fustigeant le manque de respect que nous aurions manifesté pour les enseignants de cet ordre d'enseignement.

S'est-il seulement rendu compte de la désinvolture de la hiérarchie du DIP envers ces mêmes directeurs ?

Écrit par : yves scheller | 06/05/2009

M. Bugnon a pris la parole hier soir au nom de tous les directeurs, mais ces derniers n'étaient pas du tout au courant de cette intervention, m'a rapporté un des directeurs présents qui votera en faveur de l'IN 134 !
Intéressant, non ?

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 06/05/2009

Ah bon !

Alors M. Bugnion est un représentant des directeurs auto-proclamé ?

Mais auto-proclamé par qui ...?

Cherchez à qui profite le crime.

Écrit par : yves scheller | 06/05/2009

L’édito paru dans la TG de ce jour, signé Pierre Ruetschi, est proprement scandaleux.
Le manque d’objectivité, la partialité et les mensonges avancés par ce journaliste dépassent les bornes. Le manque d’éthique de Monsieur Ruetschi fait honte à sa profession.
Son édito est d’autant plus scandaleux que c’est ce même journaliste qui était le médiateur » du débat de mardi soir….pensez donc un peu de quelle manière il s’était acharné déjà à« influencer» le cours de cette soirée…

Écrit par : duval | 07/05/2009

Les commentaires au billet que Monsieur Pierre Weiss a laissé sur son blog sont interdits!!! Les craindrait-il à ce point?
Je me permets donc de renvoyer les lecteurs à mon propre billet qui traitait de son article paru dans "Entreprise".

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2009/05/02/pas-certain-que-nos-politiciens-aient-compris.html

Écrit par : duval | 07/05/2009

Noooon ?
La TG ? Elle manquerait d'objectivité sur certains sujets ?
Aaaah ben ça alors...

:o)

Écrit par : Blondesen | 07/05/2009

Monsieur Weiss n'aime pas la contradiction.

Mon commentaire à son billet de ce matin a passé à la trappe.

Dans le blog de Pierre Weiss "Modérer les commentaires" = "éliminer les commentaires qui osent dire ce qui est!"

Écrit par : rita bichsel | 07/05/2009

LA TG serait-elle devenue l'organe officielle du DIP ?
ET M. P. Weiss ne voudra-t-il pas écouter/lire ceux qui ne sont pas d'accord avec lui ? De peur ?
Dommage pour la démocratie !

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 07/05/2009

Mis à part le délire de M. Ruetschi dans son édito de ce matin (TG), je note que, en page 22, M.Barillier confirme les pros que je tiens ci-dessus :
«Pourfendre le règlement d’application avant le vote, ce n’est pas correct. Le peuple doit voter sur les grandes orientations qu’on lui propose. Ensuite, leur concrétisation, par des textes de lois, est l’affaire du parlement et des spécialistes. »

Et quoi encore….belle démocratie….c’est bien ce que je dis….donnons-leur un CHEQUE EN BLANC.

Écrit par : duval | 07/05/2009

Les commentaires sont fermés.