12/05/2009

Des promesses, toujours des promesses…

La fin de l’année scolaire approche.

Votre enfant a eu un peu de peine cette année et voilà qu’il est promu au degré suivant mais…par dérogation ou par tolérance.

En effet, ses notes ne sont pas tout à fait suffisantes.

Dès la rentrée prochaine, il aura donc droit, selon le règlement de l’enseignement primaire issu de la loi, à des mesures d’accompagnement obligatoires qui devraient lui permettre néanmoins de se remettre en selle et de suivre tout de même dans le degré suivant.

Telles étaient les belles promesses du DIP.

Alors, parents, posez donc la question à l’enseignant de votre enfant :

« Concrètement, quelles seront les mesures d’accompagnement que vous allez offrir à mon enfant ? »

Et ne vous laissez pas endormir et berner.

-          Sont-elles vraiment nouvelles ou ne sont-elles que la peau de chagrin qui existe depuis belle lurette et qui ne fonctionne pas réellement ? Sont-elles novatrices et efficaces ?

Vous m’en direz des nouvelles !

16:07 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Bonjour,

Excuser moi pour mon francais, je ne suis pas de langue maternel francais. Mon fils m'a parler des mesures d'accompagnemnts. Mais en réalité, ca sert à quoi et comment mon fils va bénéficier de ca. Merci.

Écrit par : Amina | 13/05/2009

@Amina,
Si votre fils est promu par dérogation ou par tolérance, il devrait avoir l'obligation (selon le règlement) de suivre des cours d'appui qui lui permettraient de se remettre "à niveau". C'est son enseignant qui doit vous en parler et vous dire en quoi ces mesures consistent....et là est le problème...elles sont quasi inexistantes et pratiquement inefficaces! Monsieur Beer avait promis de mettre l'accent sur la mise en place de cours d'appui novateurs et efficaces...on attend toujours...!

Écrit par : duval | 13/05/2009

Merci. Je vais poser la question.

Écrit par : Amina | 13/05/2009

NOUVELLE INFO: Une directrice de l'école primaire met la pression sur les enseignants pour qu'ils ne mettent des notes EN-DESSOUS de 4 !!!!
Elle dit aux instituteurs: Vous faites en sorte que l'élève ait 4 à la fin de l'année, vous lui repassez des épreuves et des épreuves, jusqu'à ce qu'il ait 4 !
C'EST GRAVE !!!!! QUELLE REPUBLIQUE BANANIERE ! ET QUE FAIT M. BEER ?
M. Scheller n'a-t-il pas mentionné le même genre de problèmes au PO lors du débat à la TDG ?

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 14/05/2009

Faut-il s'en émouvoir ?
La tricherie, lorsqu'elle est donnée en exemple par le sommet de la hiérarchie, finit par dégouliner du haut jusques au bas de l'échelle DIPienne !

Brochure de novembre ; le cas du plagiat accepté sur le travail de maturité ; les innombrables recours acceptés ; les mensonges sur l'état du cycle, sur le contreprojet, etc. C'est ainsi que tout le système en lambeaux tient encore : par la tricherie.

Écrit par : Pierre Ducondeux | 14/05/2009

Les commentaires sont fermés.