16/11/2009

Du rôle PRIMORDIAL des conseils d’établissement

Je viens de lire le magazine d’information du DIP « Les clefs de l’école » n°4 (novembre 2009) tiré à 250000 exemplaires. En page 20, un article passionnant m’apprend enfin à quoi servent ces « fameux » conseils d’établissement mis en place à grands frais sous la haute autorité des 93 directeurs qui les président.

Jugez plutôt…

« Dans cette salle de classe de l’Ecole du Lignon, en ce lundi soir de septembre, on n’entend plus que le chuchotements des parents d’élèves et des enseignants… »

C’est que la directrice vient de soumettre au vote des membres du Conseil des sujets de la plus haute importance.

 

-          Faut-il conserver ou enlever -mais en les remplaçant par d’autres jeux- les deux cabanes qui figurent dans le préau ?

Hum ?! Complexe, complexe, cela mérite une sérieuse réflexion.

 

-          Malgré l’ajout de onze poubelles supplémentaires en début d’année, les nombreux déchets débordent toujours des récipients prévus pour les accueillir….

Que fait-on ? Il faut que l’on en débatte en effet.

 

Autres sujets de délibérations :

-          La grippe H1N1. Les parents ont appris quelques règles élémentaires telles « se laver les mains »…voilà qui est nouveau, merci pour ce précieux renseignement.

 

-          La surveillance du préau sera renforcée en ajoutant un enseignants afin d’éviter que...des enfants ne quittent le périmètre de l’école lors de la récréation.

Si si !

 

!!!!!

Vous en conviendrez, tout cela est de la plus haute importance tout de même.

Plus de doute, ces conseils et leur directeur sont d’une nécessité absolue.

Bon bon, soyons honnête. En fin de séance, on a quand même parlé un peu de lecture…présentée comme le remède « miracle » pour lutter contre l’échec scolaire.

 

Heu…et « mes » fameuses mesures d’accompagnement ?

C’est pour plus tard… Comment ? Ouiiii, ah ! D’accord. On patiente encore un peu….OK, pas de problème.

 

 

 

14:05 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Eh oui, et tout ceci va être étendu très prochainement aux Cycles d'orientation et aux COllèges; l'art de faire perdre du temps aux gens et de l'argent.
EN fait, le ministre du DIP, à quoi sert-il ? A gonfler la machine administrative de l'Etat, ou à QUoi d'autre ? Vous le savez-vous ?
Il était plutôt mal réélu,mais malheureuseemnt réélu quand même, je me demande par qui, par la gauche qui se fait arroser par cette dernière? Ou connaissez-vous une autre raison ?

Écrit par : Susi | 16/11/2009

Mais avec vos amis dans la commission de l'enseignement on se réjoui des moyens supplémentaires pour l'école!

Écrit par : toxo | 16/11/2009

@Toxo
Il ne s'agit nullement de moyens supplémentaires. Pour mémoire:

http://www.arle.ch/ecole-primaire/classes-dappui/72-appui-ecole-primaire

Écrit par : duval | 16/11/2009

Les directeurs des CO sont en train de présenter les futures conseils d'établissement à leur corps enseignant, qui est, à juste titre abasourdi !
Les directeurs, n'ont malheureusement pas réagi assez tôt à cette idée farfelue qui leur donnera encore un peu plus de travail administratif... c'est vrai ils n'ont pas assez à faire !? Mais tant pis, s'ils avaient réagi, les 20, ils auraient peut-être pu stopper la machine, mais le courage leur a certainement manqué.... ou est-ce que je me trompe. De la bouche d'un des directeurs générals ainsi que de plusieurs directeurs j'ai pourtant entendu....."Quelle bêtise, ridicule etc..... " !
Mais l'hypocrisie sera-t-elle toujours plus présente que le courage avec du bon sens dans nos écoles ?

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 16/11/2009

Les commentaires sont fermés.