25/11/2009

L’art d’éviter les ennuis, police, école même combat…

Plus explicite, tu peux pas….

 


Dans la même lignée, l’affaire de la fillette de 8 ans tabassée pendant la récréation (page 23, TG du 25 novembre) n’est pas mal non plus !

On y apprend que « le reproche des familles se porte aussi sur le directeur, qu’elles n’estiment pas ASSEZ PRESENT. A chaque fois qu’on essaie d’entrer en contact, on se heurte à un mur » !!!!

Je croyais que l’un des grands avantages de l’introduction de ces directeurs était justement la PROXIMITE.

Là aussi, pourquoi s’attirer des ennuis quand on jouit de ce que j’ai appelé dès le début "des placards dorés" ?

http://www.arle.ch/ecole-primaire/directeurs/61-placards-dores-dip

Et le directeur de répliquer  que pour lui, « il n’y a aucun problème de violence dans son établissement. Pas plus qu’ailleurs, en tout cas ».

Ben voyons….prière de ne pas déranger, j’ai autre chose à faire !

10:34 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Depuis long temps on brasse du vent et beaucoup d'argent avec les directions et les conseils d'établissement.

Le discussion de ce qui se passe dans cette école entre rigoureusement dans les tâches assignés à ces deux instances. Alors?

Écrit par : rita bichsel | 25/11/2009

L'article en question sur le lien:

http://www.tdg.ch/geneve/actu/fillette-8-ans-tabassee-recreation-2009-11-24

Écrit par : duval | 25/11/2009

Les directeurs c'est juste du "BLUFF". «A chaque fois qu’on essaie d’entrer en contact, on se heurte à un mur»,cette déclaration de la part d'un parent démontre l'inutilité de ces directeurs.

Pour le directeur de l'école de la Caroline, M. Pellet" Nadine a été victime d’une simple bousculade. «Deux enfants sont malencontreusement tombés sur cette petite fille.» Pour lui encore, il n’y a aucun problème de violence dans son établissement. «Pas plus qu’ailleurs, en tout cas.»

C'est l'affirmation typique des directions. PAS DE VENT s'il vous plaît, PAS DE VAGUE !!! C'EST LE MOT D'ORDRE !!!

D'où vient -il ? Cela ne peut venir que des hautes instances, et c'est très grave.

Etouffons, faisons semblant et tout ira pour le meiux.

Les parents devront-ils bientôt se payer leur propre agent de sécurité dans nos écoles ?

C'est juste une HONTE !

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 25/11/2009

Les propos de l'avocat Barillon ne sont pas mal non plus, dans le genre mauvaise foi:

"l’avocat tient à préciser que les autres personnes qui pourraient être impliquées dans un rodéo n’était pas des amis de B. «Il les a simplement vus 2 ou 3 fois.»

Sans blâââgue?

Écrit par : turlututu | 25/11/2009

Les commentaires sont fermés.