02/12/2009

Le conseil municipal à la manif !

Le droit de manifester en tant que citoyen est un fait, mais les élus auraient-ils oublié que lorsqu’ils siègent en plénière, ils sont AVANT tout les « employés » du peuple ?

 Pourtant, sur proposition du Maire de Genève, Monsieur Rémy Pagani, le conseil municipal de la ville de Genève a voté par 39 voix contre 30 la suspension de la séance de hier pour se rendre à la manifestation prévue devant la cathédrale…

Une interruption de séance pour un tel motif ne peut se justifier!

Bel exemple du respect de la démocratie de la part de nos élus...et ceci que l'on soit dans le camps des perdants ou des gagnants.

P.S. Curieusement, pas un mot de cette affaire dans la Tribune de Genève aujourd'hui.

14:01 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

"Une interruption de séance pour un tel motif ne peut se justifier!"

Encore un comique qui croit qu'il suffit d'énoncer une phrase pour la rendre vraie. Bien entendu qu'il telle interruption de séance peut se justifier, il suffit d'en lire les considérant, qui vont parler de notions odieuse comme tolérance et droits de l'homme.

Écrit par : Djinius | 02/12/2009

C'est surtout le populisme invétéré de la gauche qui à guidé nos élus de la Ville! Des De-Gaule à la petite semaine!!! "Mon bon peuple... Je vous ai compris ... )

Écrit par : Valery | 02/12/2009

C'est juste un scandale. Cela montre bien que ces élus se fichent éperduement de leur rôle. Ils devraient tous être destitués !

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 02/12/2009

Il faut faire le décompte du temps et le retenir sur leurs appointements. Il faut leur envoyer un avertissement pour abandon du poste de travail sans justification.

Écrit par : 022 | 02/12/2009

Rémy Pagani doit choisir entre la lutte syndicale et sa tâche d'Elu municipal. Il est anormal que ces personnes du conseil municipal s'adjugent le droit de quitter leurs postes de travail pour des raisons de conviction personnelle sur le dos des contribuables. Ils peuvent toujours prendre une après-midi de congé à cet effet.

Écrit par : demain | 02/12/2009

Les commentaires sont fermés.