13/01/2010

Lèche-bottes blues

« Joyeux Noël Monsieur le Directeur ! En guise de reconnaissance et de remerciements, acceptez donc ce modeste présent de la part du corps enseignant ».

J’apprends qu’à l’occasion des fêtes de fin d’année, dans certains établissements scolaires, les enseignants se sont cotisés pour offrir un cadeau à leur directeur.

Pour quelle raison ? Hum, mystère…

Jamais, à ma connaissance, les enseignants n’ont eu ce genre d’attention pour les ex-inspecteurs.

Vous en connaissez beaucoup, vous, des entreprises publiques dans lesquelles les employés gâtent ainsi leur directeur ?

A noter que les enseignants qui rechignaient et qui auraient osé émettre quelques réticences se sont vus obliger de s’exécuter sous menace d’être honteusement montrées du doigt par les collègues organisateurs de la collecte…

Une ère nouvelle aurait-elle fait apparition ? S’agit-il dorénavant de couvrir de cadeaux son supérieur hiérarchique ? Dans quel but? N’y a-t-il pas là matière à dérapages dangereux ?

La question est posée.

En attendant, j’y vois une raison bien affligeante :

Lèche-bottes blues

J'aime mes directeurs, leur clairvoyance
Leurs multi talents, leur polyvalence
Oh ! oui, j'les aime, j'les aime
J'aime, j'aime, j'aime
J'aime les séances inutiles
Etes-vous sûr de n'avoir rien oublié ?
Oh oui j'les aime, j'les aime
J'aime, j'aime, j'aime
Sans oublier mon petit dirlo
Qui sait, ô combien, combien je l'aime

Lèche-bottes blues
Je fais le lèche-bottes blues
Lèche-bottes blues

A force de lécher
Ma langue est râpée
Mais j'aime le lèche-bottes blues

15:29 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

S'agirait-il d'une nouvelle génération d'enseignants ? Auraient-ils pris un cours du genre: Comment soigner son dirlo pour ne pas avoir des ennuis ?
Je sais que cela se faisait à l'époque de l'Union Soviétique, précisément pour éventuellement obtenir quelques avantages.
Oh que cela me dégoûte!! Je ne voudrais en tout cas pas que mon enfant se trouve face à un tel enseignantlèche-bottes. C'est juste ahurissant.En plus essayer de faire pression sur ceux qui ne sont pas d'accord avec un tel fonctionnement!
Ecoeurant !

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 13/01/2010

Les commentaires sont fermés.