L’objet insolite

DSC05760.JPG
DSC05762.JPGDSC05759.JPG

Encore une fois, je fais appel à votre sagacité.

Je viens d’acquérir cet objet dans une brocante…Quelqu’un pourrait-il m’éclairer ?

Marqué de ce sigle, quel est cet objet et à quoi pouvait-il bien servir ?

Commentaires

  • Heu... le brocanteur qui vous l'a vendu, y pouvait pas vous renseigner ? j'dis ça comme ça ... A moins que cela ne soit pour tester les connaissances en "objetistique" des interveants ! Lol

    (o_~)

  • Eh non, il était comme moi, incapable de dire de quoi il s'agit.

  • Bah c'est rassurant, d'un certain côté, de savoir qu'ya pas que les dirlos de l'école primaire qui connaissent pas leur sujet !!

    Cordialement

    (o_~)

  • Voyons voyons... Un forceps primitif? Un instrument de torture sous l'inquisition?

  • Quant à l'objet lui-même, il doit s'agir d'une pince à petits pois : de la même famille que la pince à sucre ou de la pince à escargots. Dans tous les cas, c'est un ustensile de cuisine.

  • .....une pince à épiler....?


    :o))

  • Une pince à coudre de bourrelier? En tout cas, ça y ressemble.

  • Bonjour, je pense qu'il serait utile de connaître la dimension de ce bel et curieux objet. D'autre part, pourrait-on savoir si l'extrémité du -manche- est usée? en fonction de son utilisation ou par une autre cause. Merci.

  • @ M. Dupuy
    L'objet mesure environ 60 cm. Je crois bien que M. Oudot a trouvé la solution et qu'il s'agit donc d'une pince de bourrelier.

  • Je vous en prie Mr Duval, c'était un plaisir de cogiter autour de ce bel objet.

  • S'il s'agit bien d'une pince à coudre, je n'en avais jamais vu avec une mollette! Quant aux initiales IHL, je présume que ce sont celles du propriétaire. Voilà pour vous une jolie gageure: qui était cet IHL, bourrelier?

  • Au vu des dernières infos, je pencherai pour une pince à dé-coudre dont la molette sert à serrer plus ou moins fort afin de dé-bourrer les féministes. Signé": I (je) Homme Libre. Lollll !!

    Ok d'accord je sors !

    (@__@)

  • Loredana, vous êtes très coquine! Ah mais, ah mais...

    Mais (attention, vous m'avez cherché...): pour dé-bourrer, encore faut-il avoir préalablement bourré. Et vu qu'il faut 4 autorisations en 18 exemplaires signées par le Procureur, par Simone de Beauvoir, par Aragon, c'est assez compliqué de bourrer...

    Ah mais!!!...

    (ò⌂ô)

  • Lol ! C'était trop tentant !!

    (o_~)

  • Merci à vous tous, les uns pour votre humour et les autres pour la solution.
    IHL, je vais m'y mettre, M. Oudot. Je vous tiens au courant si je trouve la réponse...bien que je ne vois pas très bien par où commencer.

Les commentaires sont fermés.