03/02/2010

Les lâches de la « blogosphère »

Malgré leur caractère particulièrement malhonnête, certains commentaires postés sur mon blog et ailleurs me paraissent susceptibles de faire l’objet de ce billet.

Bien des « bloggeurs » se cachent derrière un pseudo. Ce qui pose question.

Je peux comprendre ceux qui utilisent ce stratagème par sécurité. Leurs raisons peuvent être acceptables lorsque, en effet, ils encourent un risque quelconque, professionnel ou familial, à paraître au grand jour. Tant que leurs propos font l’objet d’un point de vue dûment argumenté, on peut admettre qu’ils ont leur place. Qu’ils approuvent le sujet traité ou qu’ils expriment un point de vue contraire.

Il n’en va pas du tout de même pour les lâches qui, sous le couvert de leur pseudo, s’évertuent à injurier, calomnier, diffamer, de manière tout à fait gratuite, sans justification, sans jamais argumenter ou prouver quoi que ce soit.

Le défoulement primaire !

Ces parasites ne méritent aucune attention. Dans ces conditions, je ne vois pas au nom de quoi -ne venez pas ici parler de liberté d’expression- le « propriétaire » d’un blog, dont il est responsable (les règles fixées par la TdG sont claires) devrait se priver de censurer ce genre de débordements.

A bon entendeur, Messieurs les couards.

13:19 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook

Commentaires

Cher Monsieur Duval,

Je suis en tous points d'accord avec vous.
Venant régulièrement lire votre blog, je suis outré de voir le nombre de propos diffamatoire, dont le seul but semble être de vous discréditer et de désintéresser les éventuels lecteurs des problématiques que vous soulevez.

Ces commentaires, au lieu de répondre et d'argumenter sur les points évoqués dans vos écrits, se contentent d'attaques personnelles à côté de la plaque, ce qui est très désagréable.

Oui, à mon sens, il faut les virer à chaque fois que cela dessert le but que vous cherchez à atteindre dans ce blog, à savoir la tenue des promesses de la direction et le bien des élèves du canton.

Bonne journée!

VS

Écrit par : vieuxschnock | 03/02/2010

En effet certains bien connus sur les blogs, un en particulier plus quelques autres moins virulent - plus réactifs qu'autre chose - sont particulièrement polluant. A mon avis il ne faut pas hésiter à sauvegarder la page avec leurs commentaire, copier leur IP même s'ils en changent, et la faire connaître à la personne concernée ou écrire à la Tribune et au Proc pour dénoncer un comportement qui abuse de votre espace. Délation? Oui, d'un point de vue, mais aussi salubrité. La calomnie ou la diffamation est un crime grave.

Écrit par : hommelibre | 03/02/2010

Monsieur, je lis régulièrement vos billets et me tiens donc au courant des
dysfonctionnement au niveau du DIP. Vous êtes le porte parole de nombreux
enseignants encore en fonction et qui n'osent prendre position de crainte de
subir des sanctions de leur hiérarchie. Faut bien que les 93 directeurs nommés
par Charles Beer justifient tant soit peu leur poste et leur salaire !
Je vous remercie de continuer a vous battre contre les talibans du DIP.
Je suis grand-père et me fais beaucoup de soucis pour l'enseignement dispensé
à tous ces jeunes gens fréquentant l'école primaire, le CO et autres études
supérieures à Genève.

Écrit par : bidouille | 03/02/2010

Voici ce que j'ai posté à l'un de ces corbeaux:
Voyez-vous Monsieur Dutronck….l’informatique a ses limites ! Alors, maintenant que je connais votre identité, vous me voyez fort inquiet. En effet, au vu du poste que vous occupez et des charges que vous avez, je me dis que les futurs enseignants ont du souci à se faire. Je constate par ailleurs qu’à l’uni, vous avez du temps à perdre puisque vous postez, sur un blog "poussif", des commentaires d'une classe digne de votre statut...
Voilà d’ailleurs un sujet qui va faire l’objet de mon prochain billet.
Souhaitez-vous en savoir plus sur votre identité ? Via le blog ou directement sur votre adresse e-mail ?

Écrit par : duval | 03/02/2010

Monsieur Duval,

Je n'ai pas la même chance que vous de pouvoir mettre un nom sur les corbeaux qui m'attaquent soit sous mon pseudo Patoucha, soit en le déformant: potoucha, patouchaa, patoucho etc...ou sous CAP Un saut sur le blog de D.J et vous serez édifié sur les intentions de cette horde de vautours lyncheurs!

Merci de m'avoir donné l'occasion, par le biais de ce topic, de les dénoncer.

Bonne journée

Écrit par : Patoucha | 03/02/2010

Un Bis avec un message laissé sur ledit blog/billet :"L'amitié gaucho-fasciste et islamiste"

"Je m'y attendais! Et la horde d'antisémites est de sortie MDR

Grand match là mdrrr 10 contre une mdr mdrrrrrrr faut croire que mes mots, aussi "choisis" soient-t-ils portent, la vérité étant très dure à encaisser!

Est-ce une insulte que de vous traiter de lâches,de pleutres, vous qui n'osez affronter votre "adversaire"LOL! que par le biais d'un camouflage éhonté pour le prendre à parti régulièrement, et pas une vérité flagrante?

Corto, "Entre vous et Corto le mythomane,"
Pourquoi vous attaque-t-on par mon entremise?

Loll voilà aussi un psy/poli/menteur qui s'y mêle! MDR MDR MDRRRRRRRRRRRRRR

Et le popo qui revient à la charge "j'ai toujours été correct avec vous, ce qui n'est pas votre cas." Bon, là j'attends un exemple! Parce que c'est trop facile tout ce que vous racontez pour vous écouter éructer. Mais, dites-moi? serait-ce dans vos habitudes qu'on vienne vous "casser la figure" chez vous?

Je ne vois aucune différence entre une horde de sauvage lapidant ou lynchant et vous! Et je crois bien qu'on fera appel à vous si ces pratiques ont cours en Suisse!

""Qui veut tuer son chien l'accuse de la rage" ou encore "Qui veut faire condamner son mari l'accuse d'attouchements sur son/ses enfants" Et je crois que dans les deux cas vous pourriez être de ceux-là!

@DJ

C'est bien gentil votre conseil! C'est leur laisser porte ouverte à leur harcèlement et lâcheté! Blondesen, a une porcherie où parquer ce genre d'énergumène!

Ecrit par : Patoucha | 02.02.2010"

Écrit par : Patoucha | 03/02/2010

Je suis également victime d'un ou plusieurs usurpateurs de pseudo qui poste des commentaires débiles ou haineux, en me faisant passer pour un affreux activiste d'extrême-droite.

Écrit par : Géo | 03/02/2010

M. Duval, vous devenez enfin raisonnable! :-) Militant depuis longtemps pour que cesse en partie sur le net cet anonymat facile qui autorise toutes les dérives, je vous approuve pleinement, vous le savez. Et continuez à dénoncer ce qui vous irrite.

Écrit par : Pascal Oudot | 03/02/2010

Très franchement, je ne vois comment on peut usurper d'un pseudo. On peut usurper une identité, mais le pseudo n'en est justement pas une, puisqu'il a pour but de la dissimuler.

C'est chose juste : celui qui utilise un pseudo anonymisateur n'y a aucun droit exclusif, car seule la personne identifiée jouit d'un droit à la protection de la personnalité.

Écrit par : Luc Schmutz | 03/02/2010

Bonsoir Monsieur Duval,

Si je ne peux qu’être en total accord avec vos remarques, il y a un point qui me fait sourire "jaune", c’est quand vous dites :

"Ces parasites ne méritent aucune attention" ...

Alors que vous-mêmes ainsi que d’autres émérites blogueurs allez honorer de votre présence leur blogs !

Bah que l’on ne veuille pas intervenir pour soutenir une personne victime d'attaque gratuire, j^trouve cela assez peu chevaleresque mais bon chacun se comporte comme il le souhaite. Mais avouez que c’est risible quand le détenteur d’un blog qui a moyen de supprimer sans autres ou mieux encore de faire comprendre aux injurieux personnages que cela ne se fait pas, que le dit blogueur joue à la vierge effarouchée !

(o_o)

Écrit par : Loredana | 03/02/2010

non seulement il a le moyen de supprimer sans autres les commentaires mais en plus il prend la liberté de nous imposer sa photo ? c'est légitime vous êtes nommé, c'est votre blog monsieur le 94ème directeur

Écrit par : troll | 03/02/2010

Mais où est donc ce Dutronck ? Prof à l'Uni... Pédagogue aux petits pieds... Rase-motte de l'intelligence ... Nullité reconnue ... Pleutre avéré ... Où est ce Monsieur mineur dont tout le monde sait le nom ici ?

Écrit par : Père Igor | 04/02/2010

@Troll

"Quoi ma gueule ?
Qu'est-ce qu'elle a ma gueule ?
Quelque chose qui ne va pas ?
Elle ne te revient pas" ?

94ème directeur....pas d'insulte je vous prie!

@Père Igor
Démasqué, le corbeau se cache d'autant plus !

Écrit par : duval | 04/02/2010

Monsieur Duval,
je fais partie des nombreux élèves qui ont eu la chance de vous avoir comme enseignant. Aujourd'hui vous vous battez pour nos enfants et je vous en remercie. Vous êtes avec l'ARLE, à l'origine du retour des notes à l'école. Les supprimer était une imbécilité ayant pour seul but de ne pas faire apparaître trop de disparités entre les élèves dans un même établissement. Les disparités dont vous parler à propos des cours d'appuis se retrouvent également dans le niveau d'enseignement des écoles. Mon fils aîné a fait sa 1E dans l'école de notre quartier. Il est sortit de sa première année sans n'avoir strictement rien appris. Il ne savait même pas écrire son prénom ! La maîtresse était trop occupée à régler les problèmes de conflits avec les élèves et les parents. Personne ne nous a alerté (forcément. Il n'existait ni aide, ni suivi. Suite à de multiples agressions dont une relativement grave, nous l'avons fait changer d'école, pour une école de campagne. C'est en rencontrant la nouvelle maîtresse après 15 jours que nous nous sommes rendus compte de l'étendue des dégâts et du retard pris en 1E. Il nous a fallut plus de 2 ans de travail à la maison et en classe pour rattraper le retard. Mon fils cadet qui a directement commencé la 1E dans cette même école de campagne, était en mesure, avant la fin de l'année scolaire d'écrire certains mots. Aujourd'hui en 2E, il sait lire. Je ne comprend pas comment il peut y avoir une telle différence d'enseignement entre 2 écoles d'un même canton. Charles Beer me semble à côté de la plaque dans les mesures qu'il prend.
Merci encore pour votre engagement.

Écrit par : strohheker corinne | 08/02/2010

Moi, j'ai trouvé la solution. J'ai mis mes 3 filles en école privée et je ne le regrette pas.

Écrit par : Jean-Claude Fisher | 10/02/2010

Bonjour,
effectivement c'est une solution à laquelle nous avions pensé et vers laquelle nous nous serions retournés si le changement d'école avait été refusé par l'inspecteur. Je n'aurais jamais accepté que mes enfants n'aient pas les mêmes chances qu'un enfant qui habite Satigny ou Compesières. J'ai deux connaissances qui habitent mon quartier et dont les enfants étaient dans cette même école vers chez nous (Vernier). Elles ont également dû mettre leurs enfants en école privée.

Écrit par : strohheker corinne | 11/02/2010

Je connais (dans mon entourage proche) des enseignants du DIP qui ont scolarisé leurs enfants en école privée... Comme quoi, même eux n'ont plus confiance dans le système !

Écrit par : Jean-Claude Fisher | 11/02/2010

Les commentaires sont fermés.