03/03/2010

Nathalie, Marc, Olivier et les autres…parviendront-ils à construire ensemble ?

Il y avait du monde ce matin chez Pascal Décaillet à débattre de l’augmentation du temps scolaire à l’école primaire genevoise.

http://www.radiocite.ch/menu-143-39-07h08h-%3A-p-decaillet.html

Tout en préservant bien sûr leur tendance politique, chacun des intervenants avaient raison quelque part.

Je ne peux que m’en réjouir puisque, enfin, ils approuvaient ce que j’avance depuis des mois.

L’augmentation des heures scolaires à l’école primaire est une évidence à laquelle nos écoliers n’échapperont pas. Il y a longtemps que le Président du DIP l’a annoncée.

A cet égard, Monsieur Olivier Baud a raison d’avancer que le parti radical genevois fait preuve d’opportunisme…mais n’est-ce pas le propre de tout politique que de faire preuve d’opportunisme ?

Il est vrai que le DIP est en pleine consultation sur la question du « quand » faut-il ajouter ces heures scolaires ? Mercredi matin, samedi matin, quelques minutes en plus chacun des 4 jours d’école ? Laissons donc en effet cette consultation aboutir avant de remuer ciel et terre.

L’action que vient de lancer le PRG n’est pourtant pas inutile, le « vieux parti » reprenant la vraie question!

Que va-t-on faire de ce temps supplémentaire ?

Sur ce point, tout le monde semblait se rejoindre ce matin.

-          L’introduction de l’enseignement de l’anglais nécessitera un certain nombre d’heures.

-          Le renforcement de l’enseignement de l’allemand également (à cet égard, il serait judicieux d’engager des enseignants spécialistes de ces langues).

-          La mise en place des fameuses mesures d’accompagnement, de cet appui obligatoire pour les élèves en difficulté scolaire, nécessite du temps… à prendre sur ces heures supplémentaires notamment.

Mais ce ne sera pas suffisant, c’est pourquoi il faut encore prévoir des heures hors horaire scolaire.

 

Ils ont donc raison :

-          Monsieur Marc Fisher, appuyé par Monsieur Jean-François Girardet, d’avancer que cette augmentation d'horaire doit prioritairement être attribuée aux élèves en difficultés scolaires et répondre aux besoins en matière de mesures d'accompagnement.

-          Madame Nathalie Fontanet d’avancer que des forces importantes existent au DIP et qu’elles sont mal utilisées…et de dénoncer tous ces nombreux postes inutiles qu’on y trouve….

-          Monsieur Olivier Baud d’avancer que ce sera insuffisant, que des moyens financiers devront encore être alloués….(peut-être pas à hauteur des 88 millions qu’il a revendiqués…avec humour à n’en pas douter).

-          Monsieur Murat Alder d’avancer que le PRG se battra pour obtenir ces moyens financiers supplémentaires.

Alors…

Tout le monde politique parviendra-t-il, pour une fois, à mettre entre parenthèses leurs éternels clivages pour s’accorder et construire ensemble une école genevoise qui œuvre pour le bien de tous les élèves de ce canton ?

 

En définitive, ce matin, le seul qui avait tort, c’est Monsieur Décaillet….

Pourquoi, lui, brillant journaliste, coupe-t-il trop souvent la parole à certains de ses invités ?

Pourquoi se sent-il obligé d’envoyer des « piques » totalement injustifiées et donc inutiles ?

Dommage de détériorer ainsi son image de marque.

Je suis persuadé qu’il saura le comprendre et rapidement rectifier le tir…

19:55 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

"Je suis persuadé qu’il saura le comprendre et rapidement rectifier le tir…"
J'en doute, car il y a longtemps déjà qu'on lui reproche de gâcher son talent par ce genre de comportement. Il est vrai que presque tous les journalistes de la TV se sentent obligés d'être agressifs d'une manière ou d'une autre pour, malheureusement souvent très gratuitement, apparemment prouver leur indépendance de pensée.

Écrit par : Mère | 04/03/2010

M. Alder (Parti radical) a dit sur Radio-Cité le 3 mars :
"L'enseignement public fait partie de nos priorités. Nous mettrons les moyens nécessaires. C'est une priorité qui nécessitera aussi des moyens financiers, nous sommes prêts à les mettre... évidemment au détriment d'autres tâches de l'Etat."
Une manière de ne s'engager à rien du tout et de ne rien assumer. Déshabiller Paul pour habiller Jean (en perdant quelques vêtements dans l'échange...) est une politique désastreuse. Où le PRG entend-il opérer des coupes pour donner des moyens à l'école ? On se réjouit des prochains arbitrages...

Écrit par : Olivier Baud | 04/03/2010

Les commentaires sont fermés.