27/03/2010

Horaire scolaire des écoliers genevois : le DIP hors-la-loi

Le DIP a mis en ligne une brochure très complète intitulée «consultation sur une proposition d’un nouvel horaire scolaire des élèves »

 

http://www.ge.ch/dip/doc/dossiers/temps-scolaire/brochure_tps-scolaire.pdf

 

A sa lecture, deux points me dérangent particulièrement.

1.     Cette consultation ne laisse aucun choix :

Page 5 :

« La commission HHS (commission générale «HarmoS et Horaire Scolaire») compte recevoir des réponses aux questions qu'elle pose et des appréciations à partir d'un seul modèle horaire basé sur le scénario d'une dotation d'enseignement répartie sur 4,5 jours d'école pour les 11 années de la scolarité obligatoire. La majorité de ses membres a en effet estimé qu'il n'était pas pertinent de proposer un choix ouvert de plusieurs modèles basés sur les différents scénarios. Après 8 mois de travaux intenses, elle a préféré communiquer et tenir compte des premières conclusions auxquelles elle est parvenue et qui sont résumées dans les pages suivantes, même si cette option peut présenter le risque de donner l'impression que le champ et le choix sont restreints. Au fond, il ne s'agit plus pour la majorité de la commission HHS de récolter les préférences des uns et des autres, qui sont en bonne partie connues par les enquêtes et sondages effectués au cours des derniers mois, mais de solliciter des prises de position et des contributions utiles ».

 

Voilà qui est clair….

2.     Le modèle choisi par la commission prive les élèves du cycle primaire des appuis pourtant inscrits dans la loi :

Page 15, le modèle d’horaire scolaire soumis à consultation:

Selon le tableau présenté (document impossible à reproduire ici, à voir en suivant le lien d’accès à la brochure, p.15), des plages horaires destinées à l’appui (en bleu clair) pour les élèves en difficulté scolaire sont prévues pour les degrés de la 1E à la 1P.

 

Si c’est un bon début, c’est bien loin d’être suffisant et cet effort doit impérativement être poursuivi durant le cycle primaire.

 

Pourtant, aucune plage « appui » n’est prévue pour les autres degrés de la 2P à la 6P!

 

Ces élèves seront donc privés des mesures d’accompagnement auxquelles la loi leur donne pourtant droit !

 

Ceci est tout simplement un scandale inacceptable.

 

J’invite donc la commission HHS ainsi que tous les partenaires qu’elle s’apprête à consulter à remédier à cet état de fait déplorable.

10:19 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

"La commission HHS (commission générale «HarmoS et Horaire Scolaire») compte recevoir des réponses aux questions qu'elle pose et des appréciations à partir d'un seul modèle horaire basé sur le scénario d'une dotation d'enseignement répartie sur 4,5 jours d'école pour les 11 années de la scolarité obligatoire. La majorité de ses membres a en effet estimé qu'il n'était pas pertinent de proposer un choix ouvert de plusieurs modèles basés sur les différents scénarios."

Qui sont les membres de cette commission?

De petits apprentis dictateurs à la petite semaine. Ils se croient tout puissants? Ils se croient dans quel pays? Je suis volontaire pour participer au lancement d'un référendum contre le futur projet de loi.

Pour information, en France, les horaires sont les suivants:

En France, les élèves ont cours le matin et l'après-midi. Les horaires sont fixes: 3 heures de cours le matin, 3 heures l'après-midi, 2 heures de pause vers midi pour manger à la cantine de l'école ou à la maison.

"Exemples d'horaires pour une école primaire:
8h30 - 11h30 et 13h30 - 16h30 du lundi au vendredi, sauf mercredi, parfois samedi matin
ou bien 9h - 12h et 14h - 17h du lundi au vendredi, sauf mercredi."

Source:
http://www.kleine-gallier.de/f/Ecole/comp.html

Moralité: les enfants genevois ont été diagnostiqués plus bêtes que les français.

Question subsidiaire: quel est le pourcentage d'enfants qui fréquentent le parascolaire jusqu'à 18h00?

Écrit par : Johann | 27/03/2010

Voici la liste des personnes formant la HHS:

http://www.ge.ch/dip/doc/dossiers/temps-scolaire/instances_commission.pdf

Écrit par : duval | 27/03/2010

C'est en effet inadmissible. On ferait mieux de prendre quelques millions qui sont prévus pour le nouveau CO (pourles passerelles, qui subiront peut-être le même sort que les mesures d'accomapgnement) pour les injecter dans ces cours d'appui à l'école primaire.
Les enfants ne rattraperont jamais au CO ce qu'ils n'ont pas appris à l'école primaire, il faut arrêter de rêver.

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 27/03/2010

Pour le moment, le fait est que l'école genevoise est la 2e PLUS MAUVAISE DE SUISSE (après celle du Tessin).

Donc il est urgent d'agir, et cela commence par l'extension des horaires, puisque, comme par hasard, les petits Genevois sont aussi parmi ceux qui passent le moins de temps à l'école!


Une fois qu'on aura agi, c'est à dire augmenté le nombre d'heures d'enseignement, on pourra, si nécessaire, procéder à des ajustements.

Il serait erroné de vouloir discuter des ajustements avant même d'avoir agi. Cela fait maintenant assez longtemps que l'école genevoise se péjore, année après année.

Écrit par : antoineb | 27/03/2010

@antoineb
Est-ce à dire que l'appui auquel TOUS les élèves, y compris ceux de la 2P à la 6P ont droit ne relève que d'un...ajustement?
Soyons sérieux, c'est là le point essentiel et la condition indispensable si l'on veut améliorer les résultats de l'école genevoise.

Écrit par : duval | 27/03/2010

Je me référais à la question des horaires.

Pour la question des appuis, je ne permettrais pas d'utiliser des expressions telles que "soyons sérieux" pour qualifier les opinions d'autres personnes, comme vous le faites si aisément.

Disons que j'ai connu une école où il n'existait pas de système d'appui institutionnalisé, mais où, par contre, un grand soin était apporté à l'enseignement des connaissances de base. Ce qui n'est clairement pas le cas de l'école genevoise d'aujourd'hui.

J'aime comparer ce que ne se fait pas à l'école, avec ce que personne n'hésite à faire lors des entraînements de tout club sportif, par exemple la natation: on entraîne et drille les jeunes jusqu'à ce que tout le monde ait une bonne technique, on fait beaucoup de longueurs de bassin, et au bout du compte on assiste à des différences qui sont basées sur des différences de dons initiaux entre autres choses, mais du moins tout le monde a-t-il acquis une bonne technique, et nage-t-il mieux, et plus vite, que la moyenne de la population. Du coup, aucun "appui" n'est nécessaire.

Commençons, à mon humble avis, par essayer de repartir sur des bases saines pour ce qui concerne les fondations. Il sera toujours temps de discuter du reste plus tard. Le fait est qu'il y a énorme urgence.

Écrit par : antoineb | 27/03/2010

@antoineb

Je suis en bonne partie d'accord avec vous sur le problème que vous soulevez ainsi que sur la transmission des connaissances de base. Mais vous ne pouvez nier que certains élèves ont besoin de mesures d'appui, d'autant plus qu'il existe maintenant une loi qui est très claire. Le DIP a choisi d'y faire figurer des passages par dérogation et par tolérance, ceux-ci sont assortis OBLIGATOIREMENT de mesures d'accompagnement....or selon le tableau de la page 15, aucune plage n'est prévue à cet effet. C'est la raison pour laquelle je dis que le département est hors-la-loi.
PS. Pour l'expression "soyons sérieux", veuillez m'excuser si elle vous a "blessé", ce n'était pas du tout mon intention.

Écrit par : duval | 28/03/2010

"Pour le moment, le fait est que l'école genevoise est la 2e PLUS MAUVAISE DE SUISSE (après celle du Tessin) ..... Donc il est urgent d'agir, et cela commence par l'extension des horaires, puisque, comme par hasard, les petits Genevois sont aussi parmi ceux qui passent le moins de temps à l'école!"
Le lien que vous faites entre les performances me paraît quelque peu ténu, étant donné le peu d'informations que vous donnez. Quel est l'horaire des petits Tessinois, dont vous ne dites rien? N'y a-t-il pas d'autres éléments propres à expliquer les différences de compétence, tels que le pourcentage des élèves de langues étrangères pour ne citer que celui-là?

Écrit par : Mère | 28/03/2010

@antoineb

Comparer l'enseignement de la natation avec un enseignement généraliste me fait sourire...

Bien à vous...

Maxime

Écrit par : Maxime Terbois | 29/03/2010

Je poste un message, Pourquoi? Mystère...

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 01/04/2010

Les commentaires sont fermés.