03/04/2010

Hallucinant, voilà qu’ils remettent ça !

C’est reparti !

Tribune de Genève du 3 avril, ce n’est donc pas un poisson d’avril !

En septembre 2006, à Genève, la population a massivement accepté l’initiative intitulée « Pour le maintien des notes à l’école primaire ». Le texte accepté stipulait également que « le passage d’un degré à l’autre n’est pas automatique ».

Le débat lors de la campagne de votation avait été fort animé, passionné même. Les arguments des deux côtés avaient été largement développés.

http://www.arle.ch/archives/ecolegenevoise/index.htm

Le résultat est connu, initiative acceptée à 76%.

A croire pourtant que cela n’a pas suffi.

On apprend en effet, aujourd’hui, dans la Tribune de Genève que le canton de Vaud reprend à son compte la belle idée.

http://www.lesquotidiennes.com/soci%C3%A9t%C3%A9/ecole-faut-il-supprimer-le-redoublement-et-cibler-l%E2%80%99aide.html

Quelle surprise !

On retrouve les mêmes «penseurs» à la tête du mouvement : mêmes arguments de vente, mêmes théories, mêmes « études » d’experts, mêmes…journalistes !

Gageons que très vite, dans la foulée, nos «gourous» avanceront à nouveau que le redoublement étant inutile, toute évaluation l’est également. Et de prôner sa suppression comme ils l’avaient fait à Genève.

Bref, Vaud, Genève, 4 ans plus tard, c’est le même combat. Monsieur Beer avait pris une gifle à cette époque, jurant mais un peu tard qu’on ne l’y reprendrait plus…voilà que Madame Lyon prend le relais et tend l’autre joue.

10:48 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

Commentaires

Oui, les pédagogos ont comme ça des thèmes récurrents. Ces thèmes reviennent en boucles :

- Renoncer aux devoirs à domicile ;
- supprimer des notes évaluatives ;
- ne pas sanctionner l’attitude en classe ;
- mettre l’accent sur l’oral parce que l’écrit est réservé aux classes aisées ;
- lutter contre l’échec en diminuant les exigences ;
- renoncer au redoublement ;
- les élèves doivent construire eux-mêmes leur savoir ;
- l’école doit être un lieu de vie, toute culture étant élitiste ;
- découvrir ludiquement pour apprendre vraiment ;
- apprendre à apprendre ;
- s’ouvrir à la transversalité interdiscilplinaire,
- …et toutes ces farines.

La boucle fonctionne sur une dizaine d’années : par exemple, à Genève, en trente ans, on a eu trois ou quatre fois la demande de supprimer les devoirs à domicile. Si sur le redoublement et la Réno, les choses semblent momentanément classées à Genève, dès qu’il y aura un nouveau chef du DIP, la compresse va revenir avec les mêmes arguments, les mêmes contre-aguments, car il faut bien laisser une trace de son passage au DIP ! Nous, nous en sommes aux conseils d’établissements, grande bastringue inutile…

Je prends les paris sur la suite.

Écrit par : Jean Romain | 04/04/2010

Par hasard , j'aperçois que "le philosophe" tient la forme "pédagogos" pas mal mais peu faire mieux: sauf erreur vous avez refusez un commentaire qui annonçait que pédé ne voulait plus signifier pédéraste mais pédagogue dans le voabulaire des "Kapoarle" de l'école , suis-je juste un peu en avance sur mon temps? Si le "Philosophe" continue à fréquenter le "cinéaste " Rappaz" ou le "Poète" Freysinger" quelque chose me dit que c'est pour bientôt.

Écrit par : briand | 13/04/2010

Vous pourriez tout de même admettre que votre position est tout aussi basée sur une idéologie que l'est celle de vos opposant, les "pédagos".

D'ailleurs, pour faire court, si quelqu'un pouvait résumer ces positions ? C'est quoi, c'est "égalité des chances" contre "sélection naturelle" ?

Écrit par : Djinius | 13/04/2010

Mes billets sont d'humeur éventuellement d'humour , je déteste l'arrogance et la suffisance de certains "acteurs" du débat politique, sur le fond je ne suis pas à ce point là le disciple inconditionnel d'une philosophie en matière d'éducation, je reconnais la complexité du problème , je peux parfaitement comprendre les interrogations, les doutes ,les colères des enseignants, y compris ceux dont je ne partage pas les convictions. Mais , j'arbore le mot "naturel".

Écrit par : briand | 13/04/2010

@Briand
Vous délirez, je ne sais pas à quel commentaire vous faites allusion. Pour le reste, je vous laisse à vos "fantasmes".
@Djinius
Vous devez avoir mal lu mon billet...idéologie ou pas, le peuple a tranché à Genève et a massivement choisi l'option proposée par l'Arle. Certains (qui ne s'en souviennent pas bien peut-être) pensent pouvoir remettre ça chez nos voisins, c'est tout. Gifler à Genève, ils en redemandent.
Quant à votre question, je répète qu'elle a fait l'objet de bien des débats lors de la campagne de votation en 2006, je ne vais pas le refaire ici....prenez simplement la peine de consulter le site de l'Arle, vous y trouverez TOUT ce que vous semblez désirer...

Écrit par : duval | 13/04/2010

Suffisance ,arrogance au -lendemain du net rejet de l'initiatve de Réel que vous souteniez, d'autres délirants" tel P.Weiss,libéral" faisaient ce même constat en se référant aux commentaires de vos associations,alors à défaut de savoir lire j'ai appris à écouter donc à respecter l'opinion des intervenants "adverses", cela ne semble pas être le cas dans votre pARLEment.

Écrit par : briand | 13/04/2010

Briand, vous êtes d'une mauvaise foi crasse!
1. Je n'ai rien à voir avec M. Weiss, je ne vois pas pourquoi vous y faites référence.
2. Non, vous ne savez pas lire, la preuve, le billet que j'ai posté à la suite de la votation sur le CO:

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2009/05/18/un-resultat-sans-appel.html

Ne venez pas parler de respect, c'est-à-dire de quelquechose que vous ne connaissez pas!

Écrit par : duval | 13/04/2010

Allez...avis d'une maman de plusieurs têtes plus ou moins blondes:


- "Renoncer aux devoirs à domicile"; OUI (un moment pour travailler individuellement en classe me semble tout aussi satisfaisant et gomme les différences socio-culturelles) Cela permet également aux enfants de vraiment décompresser. Il n'y a pas que l'école dans la vie.

- "supprimer des notes évaluatives" ; NON, que ce soit des notes, des lettres ou autres, chacun a besoin de se situer.

- "ne pas sanctionner l’attitude en classe" ;NON, manquerait plus que ça...

- "mettre l’accent sur l’oral parce que l’écrit est réservé aux classes aisées" ;NON, idem qu'à l'idée précédente

- "lutter contre l’échec en diminuant les exigences ";NON, certainement pas!

- "renoncer au redoublement" ;NON, même si ce n'est pas efficace pour tous, ça l'est pour certains dont j'ai fait partie.

- "les élèves doivent construire eux-mêmes leur savoir" ;OUI et NON, dans la vie, c'est comme ça...

- "l’école doit être un lieu de vie, toute culture étant élitiste" ; TROP DROLE...

- "découvrir ludiquement pour apprendre vraiment ";OUI, le cerveau n'assimile que ce qui passe par le plaisir, nous a-t-on appris dans une formation...

- "apprendre à apprendre" ;BEN, OUI! NON? mais il faut bien quelques notions toutes faites, comme les tables de multiplication ou les tableaux de conjugaison...et les règles de grammaire...

- "s’ouvrir à la transversalité inter-disciplinaire",A DISCUTER, mais dans la vie, tout est lié, et certaines choses apprises dans une autre discipline que celle étudiée vient parfois combler les lacunes ...


Mais ce qui est inquiétant, c'est surtout la valse des réformes, à la hâte et sans anticipation...

Bonne soirée!

Écrit par : mam | 13/04/2010

C'est vieux cette victoire sur les notes. Arle que certains ont soutenus a perdu son combat à cause des postes de dirlos que les partis ont budgété, en guise de gain de paix. La communication a été mal faite et le politique a gagné le dessus. À ce stade (à la guerre comme à la guerre!), il eût fallu négocier que certains de ces postes soient attribués aux gagnats de la votations afin qu'ils ne soient pas pris d'assaut par cette caste de vulgaires pédagogos proches de Beer. Mais la caste a gagné la partie et le règlement qui a suivi la votation de 2006 a rendu caduque la mission première de l'initiative. Des membres de cette association vous ont tourné le dos face à tant d'incompétence arrogante et l'initiative de Réel a capoté. Un peu de stratégie, de bon sens, moins d'autisme orgueilleux auraient prévalu en pareille situation. Heureusement qu'il y a eu un certain Jean Romain pour réhausser le niveau. Profietz de votre belle retraite dorée que les nouveaux profs n'auront pas (vu les salaires minables en vigueur) et cessez de vous faire exister inutilement!

Écrit par : hello | 13/04/2010

Tiens?! Voilà que Hello y va de son refrain habituel, n'est-ce pas M.P !!!! Encore une fois, l'informatique a ses limites. Et c'est "toi" qui parles d'"exister inutilement" !?

Écrit par : duval | 13/04/2010

vous avez compris que je ne fais pas référence à vos commentaires en particulier que je juge modérés, je rejoins le remarques de Hello que vous malmenez évidemment n'étant pas dans "la ligne" par contre je me distancie de ses considérations sur le "philosophe" n'étant pas un attablé du café du commerce , je ne suis pas au niveau pour commenter les propos de l'empereur.
Encore une fois ce débat, j'en ai lu des extraits dans d'autre revues, peut être relativement serein s'il exclut des "personnalités" à l'ego démesuré.

Écrit par : briand | 13/04/2010

Les commentaires sont fermés.