17/05/2010

Le Président du DIP : un politicien habile, un vrai de vrai

 

Communiqué de presse

 

Charles Beer: "J'ai immédiatement retiré la circulaire Guerrier".

 

Ce matin, dans un débat qui l’opposait à Jean Romain, en direct dans le 7-8 de Pascal Décaillet, sur Radio Cité, le conseiller d’Etat chargé de l’Instruction publique, Charles Beer, a reconnu que la « circulaire Guerrier », émanant de la direction de l’enseignement primaire, allait à l’encontre de la loi. « Je l’ai immédiatement retirée », a ajouté Charles Beer.

 

La « circulaire Guerrier », du nom de Thérèse Guerrier, directrice de l’enseignement primaire, est une directive décrivant comme « automatique » le passage de 1E à 2P. Alors que la loi sur l’instruction publique (article 27, alinéa 2) stipule exactement le contraire.

 

Vous pouvez écouter ce passage, ainsi que le débat Charles Beer / Jean Romain en cliquant sur le lien suivant :

 

http://www.radiocite.ch/menu-143-39-07h08h-%3A-p-decaille...

 

Avec nos cordiales salutations.

 

L’équipe du 7-8

 

 

Hum ! Bien bien, Monsieur Charles Beer admet la chose mais…qu’en est-il de la question essentielle qui lui est posée lors de ce débat :

 

Comment près de 100 directeurs ayant reçu cette fameuse circulaire depuis 4 mois ont-ils pu rester sans réaction aucune durant tout ce temps?

 

Vous apprécierez la manière dont Monsieur Beer « botte en touche » quant à sa réponse…et d’en profiter pour détourner l’attention en mentionnant un sujet tout à fait étranger à celui qui nous occupe aujourd’hui : le futur nouvel horaire scolaire des écoliers.

 

C’est ce qu’on appelle un joli tour de passe passe.

 

 

 

 

 

 

10:06 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Je ne peux vous en dire plus car je n’en sais rien … mais je suis d’accord avec vous sur ce point. Je m’étonne simplement qu’au vu de la garde prétorienne du DIP et du nombre de secrétaire généraux adjoints (il y en aurait 15 au DIP !) personne n’ai vu cette « erreur », il est vrais qu’après la « bourde » concernant la votation de l’initiative sur le Cycle et son report demandé par la justice, ce n’est plus une « erreur » mais de l’incompétence.

En ce qui concerne le tour de passe passe je suis d’accord avec vous c’est plutôt « j’t-en brouille ».

Mais de grâce attaqué vous au véritable problème et cessez ce lynchage indigne, cessez de vous attaquer aux personnes et portez le débat sur le fond. En tant que citoyenne c’est cela qui m’intéresse, à savoir :
• le redoublement est-il bénéfique ou pas aux élèves en difficultés ?
• comment est géré le DIP ?

Écrit par : Maria Pantazi | 17/05/2010

Madame,

Le redoublement est certainement bénéfique pour un certain nombre d'élèves et surtout après une 1ère primaire il me semble important de pouvoir au moins envisager le redoublement pour permettre à un élève un peu plus lent ou qui a juste un peu de peine de reprendre certaines choses tranquillement. A Zürich par exemple les parents peuvent décider de faire faire à un enfant la première primaire en 2 ans. Tout dépend de l'enfant, de son évolution etc. Et il est certainement plus utile de faire doubler un enfant au début de ses difficultés qu'au bout de 10 ans, comme c'est pratiqué au PO de Genève.
Alors avec cette directive contraire à la loi on a voulu très clairement priver certains élèves d'une possibilité qui pourrait leur être bénéfique.
Cette situation M. Duval la dénonce avec vigueur et raison et il est absolument scandaleux qu'un simple citoyen doit aller dénoncer ce que les services de M. Beer ou lui-même aurait dû faire, des gens qui sont d'ailleurs payés par le contribuable comme vous et moi et M. Duval, et même grassement payé. Donc au DIP des gens ne font pas leur travail et à moins qu'on me le dise publiquement je ne crois même pas qu'il aura une simple sanction à l'encontre de cette directrice et des directeurs qui se sont sciemment tu quand ils ont reçu la note de service qui bafoue la loi.

A votre question "comment est géré le DIP" je peux juste vous répondre en connaissance de cause: ce département est mal géré, il n'y existe aucune vision claire et les dysfonctionnements sont graves....Pratiquement toutes les directions vous le diront entre 4 yeux, mais n'oseront pas le dire en public. Droit de réserve oblige !!! D'ailleurs ce dernier événement en date et la réaction de M. CH. Beer de ce matin ne vous suffisent-ils pas ??? La seule chose qui intéressait M. CH. Beer c'était de détourner l'attention de l'auditeur et de parler d'autre chose, son but était de noyer le poisson. Un "bon" politicien ???
Peut-être bon pour certains, malin pour d'autres, pour moi sa réaction reste indamissible car j'aurais attendu d'un homme qui se proclame SOCIALISTE au moins un mot qui condamne ce genre de violation de la loi et de tentative de priver des enfants de leur droit le plus strict voté par le peuple ! Cela c'est GRAVE, TRES GRAVE !!!!!
'

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 17/05/2010

Madame,

On ne parle pas de "droit de réserve", mais de "devoir de réserve".

JJ

Écrit par : James Jackey | 17/05/2010

Merci, en fait je sais maisj'étais pressée et très fâchée (et je le suis encore), alors je n'ai pas fait attention et en plus la langue française n'est pas "my cup of tea" et encore moins l'attitude du chef du DIP.

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 18/05/2010

Pourquoi tant de virulence. On peut dire/écrire les choses qui fâchent simplement et sans tant de hargne, non?
La SPG avait déjà dénoncé cette circulaire dans son numéro de l'Educateur du 21 janvier...
Le DIP devrait peut-être le lire? Pour se documenter?
Drôle, non?

Écrit par : V. D. E. | 19/05/2010

Les commentaires sont fermés.