11/06/2010

Le Président du DIP, tel un illusionniste

Monsieur Charles Beer était l’invité de Pascal Décaillet, ce matin, au 7 à 8 sur les ondes de Radio Cité.

 

http://www.radiocite.ch/menu-143-39-07h08h-%3A-p-decaillet.html

 

Ainsi donc, le Conseiller d’Etat, contrairement au Président français, préfère « consulter » plutôt qu’ « imposer ».

Le mot est lâché : CONSULTER.

Fort bien ! A condition que cette consultation serve à quelque chose, qu’on tienne compte du résultat. Mais voilà, Monsieur Beer a sa manière de faire, bien à lui. Quel que soit le résultat du sondage, comme à son habitude, il n’en démordra pas. Il s’en tient à son idée première comme si c’était parole d’évangile.

L’argument paraît de taille : le respect du rythme de travail des enfants. Seulement voilà, on trouvera autant d’ «experts » qui prétendront qu’un jour de congé en milieu de semaine est dommageable pour les écoliers que d’autres qui , au contraire, avanceront que ce « break » est salutaire puisqu’il permet de s’adonner à toutes sortes d’activités des plus bénéfiques (sport, musique, théâtre, etc.)

Donner l’illusion d’être à l’écoute tout en imposant son diktat, tout un art !

Car enfin, le résultat de la consultation était très clair : augmentation de l’horaire scolaire, oui, mais, de manière très majoritaire, pas le mercredi matin ! D’autres solutions existent…mais elles ne plaisent pas au président du DIP.

Hum…ça sent le référendum à plein nez !

 

Pour mémoire, les deux textes publiés il y a peu de temps sur ce blog :

 

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2010/03/26/hum-y-a-comme-quelque-chose-qui-derange.html

 

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2010/03/27/horaire-scolaire-des-ecoliers-genevois-le-dip-hors-la-loi.html

12:53 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

Mais, ce n'est pas tout à fait exact: si on en croit les sondages révélés dans les journaux, les enseignants et parents sont opposés à l'augmentation horaire chez les petits, jusqu'à la 2P, et demande que l'on mette des moyens supplémentaires afin que la qualité s'améliore au lieu d'augmenter les horaires des enfants.

Si les petits vaudois ou les bernois ont déjà l'école le mercredi matin, l'horaire global des enfants de 4 à 8 ans sont moins chargés que les genevois.

L'enjeu n'est donc pas le mercredi matin, mais l'augmentation horaire des petits, au moins.

Écrit par : vieuxschnock | 11/06/2010

"Hum…ça sent le référendum à plein nez !"

Parce qu'il y aura une loi y relative votée par le GC?
Ou vont-ils s'arranger pour que ça passe par une voie réglementaire?
Parce qu'ils ne sont pas passés par le GC pour les directeurs d'école, non?

Écrit par : Johann | 11/06/2010

En effet, d'autres solutions ont été proposées, mais rien ne fera changer le projet d'horaire que le DIP a concocté. On ira à l'affrontement sur la base d'un projet de loi avec la possible voie référendaire. Alors que tout le monde s'accorde à dire qu'il faut augmenter le nombre d'heures d'enseignement à l'école obligatoire, on ne comprend pas pour quelle raison, cette augmentation d'horaire ne s'est pas d'abord imposée aux élèves du CO.
L'occasion est trop belle. Avec la mise en place du nouveau fonctionnement dès la rentrée 2011, on en profitait pour introduire un nouvel horaire hebdomadaire augmenté de 2 à 4 heures. Il semble en effet que les parents comme les enseignants ne comprennent pas l'acharnement du DIP à vouloir imposer une surcharge d'horaire à des élèves de la 1 E-2 E (4-5 ans), alors que l'horaire des élèves de 12-15 ans ne serait pas modifié avec ses 32 unités sur 4 jours et demi.
Il y a des logiques qui sont décidément difficiles à faire passer !

Écrit par : J-F Girardet | 11/06/2010

Ça montre l'incompétence de monsieur Beer et sa mauvaise connaissance du rythme des enfants de 4 à 8 ans. Que fait ce monsieur à la tête du DIP?

Écrit par : lucide | 11/06/2010

@vieuxschnock
Pour le moment, rien ne laisse supposer que M. Beer ne mette en place le mercredi matin uniquement pour les "grands" degrés (4P à 6P). Il y a fort à parier que ce sera pour l'ensemble du primaire, soit de la 1P à la 6P.
Quoi qu'il en soit, la différence du nombre d'heures d'enseignement entre les cantons romands n'est pas vraiment significative dans TOUS les degrés primaires....c'est au niveau du cycle d'orientation que la différence est importante.

@Johann
Bien sûr que cet objet doit faire l'objet d'une loi, votée au niveau du Grand Conseil. Suivant la décision des députés, je sens alors un référendum possible, référendum qui a de forte chance d'aboutir, mais qui le lancera?

Ceci dit, je vous prie de noter que je ne me prononce pas sur cette question du mercredi matin. J'y vois là un débat important et intéressant.
Ce que je dénonce ici, c'est la méthode utilisée par le président du DIP.

Écrit par : Duval | 11/06/2010

"Quoi qu'il en soit, la différence du nombre d'heures d'enseignement entre les cantons romands n'est pas vraiment significative dans TOUS les degrés primaires....c'est au niveau du cycle d'orientation que la différence est importante."

Où peut-on trouver les programmes et les horaires des autres cantons? Tant pour le primaire que pour le secondaire obligatoire?


"Bien sûr que cet objet doit faire l'objet d'une loi, votée au niveau du Grand Conseil. Suivant la décision des députés, je sens alors un référendum possible, référendum qui a de forte chance d'aboutir,"

Il n'y a aucun doute là dessus, à mon avis.


"mais qui le lancera?"

Arle? Ou un groupe de parents d'élèves. Ou un groupe de citoyens. Marre de se faire marcher dessus par des incompétents incapables d'une véritable concertation et qui se croient tout permis. S'ils n'ont pas encore compris l'histoire des notes dans le primaire, une piqûre de rappel s'impose.


"Ceci dit, je vous prie de noter que je ne me prononce pas sur cette question du mercredi matin. J'y vois là un débat important et intéressant.
Ce que je dénonce ici, c'est la méthode utilisée par le président du DIP."

Débat qui sera favorisé par un référendum.
J'ai déjà émis l'idée que le mercredi matin pouvait être réservé aux élèves en difficulté, qui pourraient bénéficier là d'un enseignement ciblé en petits groupes.

Avec les cuisines scolaires et le parascolaire beaucoup d'enfants font la journée de 8h00 à 18h00. Même si les activités sont différentes (mais en classe il y aussi des activités récréatives - non?), je ne vois pas le problème de prolonger l'école jusqu'à 16h30.

Toujours curieux cependant de voir ce qui se fait dans les autres cantons.

Écrit par : Johann | 11/06/2010

@Johann

La dernière publication du centre suisse de coordination pour la recherche en éducation (CSRE – www.skbf-csre.ch) intitulée L’Education en Suisse – rapport 2010, apporte des informations éclairantes sur notre système d’instruction et casse certains mythes. (Source SPG, lettre du 17 mai 2010 à M.Mettan)

1. Temps d’enseignement
Primaire Genève (GE) est très proche de la moyenne suisse ; 12 cantons ont moins d’heures d’enseignement que notre canton (JU-TG-SH-BE-ZH-NW-UR-ZG-LU-SO-AG-BS).
Secondaire 1 Le CO genevois est avant-dernier ; seul un canton (NW) compte moins d’heures que GE.
2. Dépenses publiques par élève
Primaire GE est à la traîne (antépénultième, seuls le TI et le VS font moins bien) ; 23 cantons consacrent donc davantage de ressources que GE au primaire !
Secondaire 1 Le CO genevois dépasse de plus de 5'000.- CHF le coût moyen de l’élève en Suisse ; GE est le canton qui dépense le plus pour le secondaire 1.
3. Proportion de classes fortement hétérogènes
Primaire GE dépasse largement tous les autres cantons (près de 80% de classes très hétérogènes, soit le double de la moyenne suisse).
Secondaire 1 Le CO genevois connaît lui aussi une très forte proportion de classes hétérogènes (près de 75%) et dépasse tous les autres cantons.

Écrit par : duval | 11/06/2010

Merci pour votre réponse. Le lien ne marche pas, il y a une ")" de trop.

"Secondaire 1 Le CO genevois est avant-dernier ; seul un canton (NW) compte moins d’heures que GE."

Il faut aussi voir de combien de minutes sont les "heures". En France elles sont de 55' et non 45'.

L'hétérogénéité est un facteur important à mon avis.


"Primaire Genève (GE) est très proche de la moyenne suisse ; 12 cantons ont moins d’heures d’enseignement que notre canton (JU-TG-SH-BE-ZH-NW-UR-ZG-LU-SO-AG-BS)."

Où seul le Jura est romand.

Je viens d'écouter (attentivement?!) Beer. On annonce une réduction des heures de géo-histoire? Sous couvert d'harmonisation? Qu'est-ce que c'est encore que ça? Je me rappelle mes heures dans ces deux branches. C'était/c'est déjà un minimum, non? Certainement les branches les plus intéressantes avec la biologie (toujours à mon avis!). Et c'est quoi cette "histoire" des "grands textes", de connaissance des "racines"? Références hypocrites à l'enseignement de la religion dans un Etat laïque? Nos racines sont les Lumières avec des auteurs comme Diderot, d'Holbach, Helvetius, Voltaire et surtout, surtout le curé Meslier!

Et Beer prétend consulter à tout va! Et consulter en amont! "Je n'aime pas consulter après..." Et ben et l'harmonisation alors! On n'harmonise plus?

GE != VD, VS, FR qui ne sont pas des cantons laïques!

Écrit par : Johann | 11/06/2010

Les commentaires sont fermés.