29/08/2010

« Free fight » et politique

Il est des politiciens qui devraient balayer devant leur porte.

« Free-fight » ou politique, même combat, tous les coups sont permis. Du kif kif bourricot !

Sauf que dans ce nouveau sport, chacun sait ce qui l’attend, les coups sont violents mais directs, clairs, précis….rien à cacher. Alors que le combat politique est bien plus « vicieux ».

Afin d’assouvir sa soif, le politicien est capable de tout, mensonges, magouilles, coup bas.

Pour ce qui est du « combat libre », le citoyen reste le seul maître à bord. Il choisit, en pleine connaissance de cause, d’assister ou non à ce spectacle…alors qu’en politique, le citoyen n’a pas le choix, il est contraint de faire confiance à ceux qui décident pour lui, qui le « dirigent »... et croire en leur honnêteté.

Mais la plupart du temps, on le mène par le bout du nez car en politique, il est beaucoup plus difficile de distinguer la perversité des coups

Tenez, à Genève, en ce qui concerne un département qui me tient à cœur

-         2006, votation sur le maintien des notes à l’école primaire, inventer un système d’évaluation avec des « fausses notes » de façon à berner astucieusement les citoyens

Et plus récemment

-         Votation sur le cycle d’orientation, falsifier la brochure officielle en y produisant un texte mensonger

-         Mettre en place une nouvelle organisation de l’enseignement primaire en nommant 93 directeurs avant même que ce projet ne soit voté par le Gand Conseil

-         De la même manière, mettre en place des conseils d’établissement illégaux et inutiles qui ne sont que poudre aux yeux pour faire bien dans le décor

-         Emberlificoter tout le monde en faisant croire à la création de mesures d’accompagnement novatrices et efficaces à l’école primaire

La liste n’est bien sûr pas exhaustive, le lecteur pourra sans problème la compléter…et même l’étendre à l’ensemble des départements du canton, voire au plan fédéral…

Au fait, à propos de ces fameuses mesures d’accompagnement, qu’en est-il à l’heure de la rentrée scolaire 2010 ? Jugez plutôt ce qui ressort de la conférence de presse que le DIP a tenue ce 26 août. Une manière de dire les choses…et de continuer à cacher la M au chat alors que, pratiquement, rien ou presque n’a encore été fait.

L’évaluation des mesures mises en place dans les établissements, entamée en 2009-2010, se poursuivra, dans la perspective de mettre en évidence les dispositifs les plus efficaces.

!!!

13:47 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Chers lecteurs et responsables de blog, M. Mabut censure l'accès à la liste des blogs, celui de Rise de Tel-Aviv, alors qu'il va se faire offrir des verre par hani ramadan !
Voudriez-vous bien nous expliquer pourquoi les idéologies sulfureuses des islamistes sont misent tout en haut de liste à longueur d'année alors que Rose de Tel-Aviv ne sont jamais affichés ?

Écrit par : Corto | 29/08/2010

@corto pas costaud du cortex : un costard pour tocard

http://archives.tsr.ch/player/haschich-questions

Écrit par : réplique | 30/08/2010

Merci d'avance à Corto et réplique de ne pas "déraper" hors sujet et donc de bien vouloir utiliser ce blog à bon escient.

Écrit par : duval | 30/08/2010

Les commentaires sont fermés.