14/01/2011

Performances scolaires et comportement des élèves, une relation évidente

Le rapport de synthèse concernant les résultats de PISA 2009 mentionne en page 20 que

 

« Les établissements qui affichent un climat de discipline satisfaisant, des comportements positifs chez les enseignants et des relations positives entre élèves et enseignants tendent à être plus performants en compréhension de l’écrit »

 

On ne peut être plus clair, c’est une question de bon sens.

 

A cet égard, il est intéressant de se pencher sur le cas du canton du Valais qui obtient les meilleurs résultats de tous les cantons suisses. Ses résultats le classeraient même en tête de l’entier du classement international, avec la Finlande par exemple.

 

Qu’en est-il donc en Valais…

 

Voici ce qu’on trouve dans l’Arrêté concernant le livret scolaire de l'enseignement obligatoire valaisan, à l’article 6 :

 

Appréciation du comportement

 

Les notes de comportement sont basées sur l'observation personnelle de l'élève.

 

La note d'"application" concerne le comportement au travail, l'intérêt à l'étude, la persévérance, la présentation des travaux.

 

La note de "conduite" concerne le comportement à l'égard des autres élèves et des adultes, l'observation des règlements d'étude, le respect du matériel, la

tenue.

 

 

Voilà qui pourrait faire réfléchir certains genevois….

12:23 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Particulièrement parlant ! Merci M. Duval.

Il n’y a pas de miracle : si on favorise le climat disciplinaire, on étudie dans de meilleures conditions. On ne rend pas les élèves plus intelligents, mais on les rend plus attentifs et plus conscients qu’ils doivent s’impliquer.

La note de comportement à Genève ne changera pas d’un coup de baguette magique le climat scolaire, mais elle lancera un signal clair : c’est terminé avec l'impunité !

Écrit par : Edgar Dunord | 14/01/2011

CQFD. Il y a longtemps que les Valaisans ont tout compris....Ils savent mieux compter, mieux lire, mieux écrire, mieux réfléchir et mieux voter. Pourtant à Genève, on prétend qu'on sait mieux parler ! Reste encore à le prouver.... de bleu, de bleu !

Écrit par : J-F Girardet | 14/01/2011

@J-F Girardet en effet les Valaisans tout comme les Suisses -Allemands ont compris en 5 min ce que d'autres n'ont encore pas compris,ce fut déjà la cas pour Jésus,oui je sais ne mélangeons pas les genres,mais ce que vous dite est exact!

Écrit par : lovsmeralda | 14/01/2011

Les commentaires sont fermés.