28/03/2011

Les écoliers genevois doivent-ils aller à l’école le mercredi matin ?

Suite au billet que Monsieur Baud a publié récemment sur son blog ainsi qu’aux commentaires que ce texte a suscités, il convient de se poser quelques questions.

Selon le DIP, l’allongement de l’horaire scolaire serait dû à une obligation imposée par le concordat HarmoS.

Or, vérification faite, il n’en est rien. Nulle part une telle mesure n’est spécifiée dans ce document ! Pas plus que l’obligation aux cantons d’unifier le nombre d’heures d’enseignement.

Mais il y a plus étonnant encore.

Même en partant de l’hypothèse qu’à Genève, la scolarité obligatoire comporte globalement moins d’heures d’enseignement que dans les autres cantons, il convient de souligner ce point capital:

Selon la dernière publication du centre suisse de coordination pour la recherche en éducation (CSRE – www.skbf-csre.ch) intitulée « L’Education en Suisse – rapport 2010, à Genève », le temps d’enseignement au Primaire, à Genève, est tout à fait dans la moyenne suisse. A preuve que douze cantons ont moins d’heures d’enseignement que le nôtre. Ce sont les cantons du Jura, Thurgovie, Schaffhouse, Berne, Zürich, Nidwald, Uri, Zoug, Lucerne, Soleure, Argovie et Bâle-Ville.

 

Par contre, il est vrai qu’au Secondaire 1,le CO genevois est en queue de peloton. Seul un canton, Nidwald, compte moins d’heures que Genève.

 

Dès lors, force est de constater quil n’existe aucune raison impérieuse qui justifierait, à l’école primaire, dans notre canton, une augmentation précipitée de l’horaire de l’élève.

 

C’est une évidence, le déficit d’heures d’enseignement sur l’ensemble de la scolarité obligatoire ne se situe pas au primaire mais dans les derniers degrés, c'est-à-dire au Cycle d’Orientation.

 

On se demande donc bien pourquoi il faudrait imposer ce fameux mercredi matin aux élèves du primaire plutôt que d’augmenter le nombre d’heures au Cycle d’orientation.

 

Le DIP se trompe de cible.

http://olivierbaud.blog.tdg.ch/archive/2011/03/26/l-heure...

15:53 | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook

Commentaires

Très bien argumenté André ... On pourrait également préciser que le projet du nouvel horaire prévoit 32 périodes en 3 P déjà et ceci jusqu'à l'âge de 15 ans à la fin de l'école obligatoire. Ce sont ces ados qu'il faut remettre sérieusement au travail et arrêter de les "libérer" pour économiser des heures de remplacement.

Écrit par : J-F Girardet | 28/03/2011

Cher Monsieur, Merci d'avoir cité le blog d'Olivier Baud en fin de billet. Une autre manière de relier votre billet au sien est de créer un lien hypertexte (suivez ces instruction http://webzine.blog.tdg.ch/archive/2008/07/16/creer-des-liens-hypertextes.html). Et afin d'alerter Olivier Baud de votre article, je vous propose de créer un rétrolien (ou trackback) de votre billet vers le sien. (Suivez ces instructions http://webzine.blog.tdg.ch/archive/2008/09/09/rediger-une-note-et-en-faire-un-commentaire.html). Ainsi vous profiterez mutuellement des lecteurs des deux blogs. D'autre part plus un blog est cité, grâce à des hyperliens, plus son audience augmente.

Écrit par : JF Mabut | 28/03/2011

"On se demande donc bien pourquoi il faudrait imposer ce fameux mercredi matin aux élèves du primaire plutôt que d’augmenter le nombre d’heures au Cycle d’orientation."

Sans doute parce que plus d'heures au co signifie plus d'enseignants, alors que pour l'augmentation des horaires au primaire on mettre les enseignants actuels à contribution, sans compensation.

Les parents qui travaillent ont plus besoin que les enfants soient pris en charge après 16h00 que le mercredi où d'autres activités sont organisées.

Écrit par : Johann | 28/03/2011

Erreur Johann. L'horaire de travail des enseignants du primaire ne sera pas augmenté, ni leur salaire. On engagera toute sorte de gens pour "couvrir" ces heures en plus.

Écrit par : Duval | 28/03/2011

Ha, ben merci Monsieur Duval!
Il faut continuer sans cesse à relayer ces infos, car les parents que je rencontrent pensent que l'augmentation horaire au primaire est inéluctable!
D'autre part, l'école n'est PAS une garderie pour les parents qui travaillent!

Bonne soirée!
VS

Écrit par : vieuxschnock | 28/03/2011

6

Écrit par : julien | 28/03/2011

6

Écrit par : julien | 28/03/2011

En fait, tout dépend de ce que vont faire les autres cantons. Si ceux-ci augmentent leur quota d'heures à l'école primaire, Genève doit faire de même et alors...quand faut-il placer ces heures...plusieurs scénarios sont alors possibles, chacun d'eux sont défendables me semble-t-il.

@Julien
6 aussi!

Écrit par : Duval | 28/03/2011

Non il ne faut pas envoyer nos enfants à l’école le mercredi matin.

1. Faire une pause dans la semaine permet une meilleure concentration. C’est prouvé la semaine à 4 jours est plus productive que la semaine à 5 jours. (J’en fais l’expérience depuis plus de 3 ans)
2. Genève va détruire tout le tissus associatif qui s’active le mercredi (sport, loisir, culture etc.…) un patrimoine bien préservé jusque là. Le choix du DIP est irrespectueux face aux nombreux bénévoles.
3. Pour compenser les heures perdues il suffirait simplement de réorganiser les trimestres correctement.
a. Comme par exemple pour le mois de juin, rendre les notes du dernier trimestre fin juin au lieu de fin mai. Ce qui permettrait d’étudier 3 semaines supplémentaires. (je n’ai jamais compris pourquoi le DIP a besoin d’un mois pour rendre les carnets ???)
b. Faire 30mn de plus de cours, l’après midi

Si vous additionner simplement ses deux propositions, vous constaterez que le nombre d’heure annuelles sont atteintes.

A entendre certains parents, ils sont favorable, car ils pourraient travailler encore plus et ils n’auraient plus besoins de faire garder leurs petits ???

Genève va donc plier à une pression économique

Sacrifier tous ça pour « la course au fric » ? Écœurant !

Non vraiment ce n’est pas une bonne idée. Il faut résister !

Merci

Écrit par : eric | 29/03/2011

"Erreur Johann. L'horaire de travail des enseignants du primaire ne sera pas augmenté, ni leur salaire. On engagera toute sorte de gens pour "couvrir" ces heures en plus."

Dont acte. Autant pour moi!

Mais que signifie "toute sorte de gens"? Même des socioconstructivistes?
Et pour une matinée par semaine? Ou pour passer de classe en classe tout au long de la semaine?

La seule proposition qui tienne serait de réserver le mercredi matin pour des cours de rattrapage, d'aide, de soutien pour les élèves en difficulté ou ayant été absents.

Écrit par : Johann | 29/03/2011

@Johann
Le DIP parle de plus de 200 postes supplémentaires....à n'en pas douter, au vu de ce qu'est l'IUFE, nombreux seront les adeptes du socioconstructivisme en effet!
En fait, les enseignants "rattraperont" ces heures en plus dans l'horaire par des heures de "décharge" lors de la prise en charge de leurs élèves par le prof de gym par exemple. Donc, ils seront déchargés d'une période de temps à autre pendant la semaine, à raison de 4 périodes par semaine...c'est simple, non? Et surtout....pratique!

Écrit par : Duval | 29/03/2011

Le temps d'aller vite boire un café ou une bière au bistrot du coin!
Ou peut-être, d'aller rejoindre son directeur d'établissement dans son bureau pour y faire un tennis sur la console de jeux de son ordinateur.

Écrit par : Duval | 29/03/2011

Les commentaires sont fermés.