13/04/2011

Mercredi d’école ? Que les choses soient bien claires !

Ainsi donc référendum il y aura.

Il ne fait aucun doute que la SPG (société pédagogique genevoise), réunie hier soir en assemblée générale, obtiendra le nombre de signatures nécessaires à son aboutissement.

Le peuple décidera donc et c’est fort bien.

Mais pour cela, encore faut-il que celui-ci soit correctement informé afin de juger en connaissance de cause des tenants et aboutissants du problème.

Qu’en est-il donc ?

De l’horaire des écoliers du cycle 2, c’est-à-dire des degrés 3P/4P/5P et 6P actuels (5/6/7 et 8 selon Harmos). Des élèves de 8 à 11 ans.

Selon des chiffres officiels, en comparaison avec les écoliers d’autres cantons, les genevois se situent dans une honorable moyenne mais ils souffriraient d’un manque d’heures d’enseignement par rapport aux cantons les mieux dotés, à savoir le Valais et Fribourg. C’est donc sur eux que les autres cantons devront s’aligner.

Soit.

Il convient alors de comparer ce qui est comparable. C’est à cette tâche que je vais tenter de me livrer en comparant Genève avec le canton du Valais.

Mais attention…à moins que le DIP genevois veuille introduire des heures de religion (en suisse-allemand bien entendu !), il convient, avant tout, de retirer ces heures du décompte valaisan. Ce sont donc 76 périodes (de 45 minutes) annuelles dont il ne faut pas tenir compte, ce qui porte, en Valais, le total des périodes à 1200 pour 1100 à Genève.

Un déficit genevois de 100 périodes par année !

Mais de quoi se composent-elles exactement ?

Il serait, en effet, trompeur de prétendre qu’il s’agit là, d’enseignement du français ou des mathématiques uniquement.

Voyons cela d’un peu plus près et observons, ce qu’il en est dans les degrés concernés, dans chacune des disciplines.

Par année :

Français, en Valais on compte 85 périodes de plus qu’à Genève

Allemand, 30 périodes de plus qu’à Genève

Mais par contre:

Mathématique, en Valais 3 périodes de moins qu’à Genève

Géo/Histoire/Sciences 23 périodes de moins

Travaux manuels/Dessin 6 périodes de moins

Education musicale 10 périodes de moins

Gymnastique 2 périodes de moins

 

Le constat est assez clair.

Genève semble donner la préférence à certaines disciplines, notamment « artistiques », au détriment des disciplines dites « principales » telles le français et l’allemand.

Faut-il alors penser à redistribuer ces heures de façon à « égaliser » ce qui se fait dans chaque canton ?

 

Quoiqu’il en soit, Genève, devra, pour se porter à hauteur du Valais, augmenter l’horaire des écoliers d’une petite centaine d’heures d’enseignement par année. Il en va de même, dans d’autres proportions, pour tous les autres cantons romands, à l’exception de Fribourg.

100 périodes de 45 minutes à répartir sur 38 semaines d’école par année…

Le devoir des citoyens sera de juger à quel moment les placer…

-         En maintenant la semaine de 4 jours, soit moins de 120 minutes par semaine, ce qui fait 30 minutes de plus par jour soit 15 minutes par demi-journées.

-         En acceptant la semaine de 4,5 jours avec le mercredi matin d’école (180 minutes), ce qui entraînerait alors, comparé au Valais, une augmentation supplémentaire d’une heure par semaine.

 

Enfin, afin de répondre aux nombreux commentateurs qui invoquent la paresse des enseignants genevois, je rappelle que leur temps de travail restera le même ! Les heures supplémentaires seront, en principe, prise en charge par l’ouverture de postes supplémentaires.

15:53 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

Commentaires

De toute façon, avec la logique des blocs de Harmos, je vois mal comment on pourrait échapper à la semaine de 4,5 jours.

Quant aux enseignants, ils devront s'adapter. lorsque le samedi scolaire a été aboli, il n'y a pas eu diminution des postes...

Écrit par : Sébastien | 13/04/2011

Mais je croyais, naïvement peut-être, que lors du passage à 4 jours, l'horaire journalier avait été augmenté.
D'autre part, le Valais peut aussi diminuer ses heures afin de correspondre aux cantons qui ont moins d'heures.
Ensuite, horaire blocs.....pourquoi cela devrait-il induire 4,5 jours par semaine?
Il faut savoir que dans certains cantons, les horaires journaliers des divers degrés variaient beaucoup, obligeant les parents à des déplacements ridicules pendant la journée: ex: 1p, école de 8h15 à11h15. 1E, de 9h à 10h45....obligeant les parents à se déplacer 4 x dans la matinée pour 2 enfants. L'horaire bloc ferait que les 2 enfants ont le même horaire. Je me trompe?
Mais en quoi cela implique-t-il 4,5jrs ?
Merci d'éclairer ma lanterne!

Écrit par : tube | 13/04/2011

le bon horaire:

lundi
mardi
mercredi
(jeudi : congé, sauf pour ceux qui sont en retenue)
vendredi
samedi matin

Et voilà ! 4 jours et demi !
question : qui va couiner ? Ceux qui avaient l'habitude de partir vendredi soir en weeeekend.

Écrit par : denise | 14/04/2011

Cher ami,

Ancien élève de l'école valaisanne, qui ai eu des cours d'instruction religieuse, je ne peux être totalement d'accord avec toi sur le fait que ces cours peuvent être, simplement, "supprimés" du décompte. Pourquoi? Parce que ces cours, si l'on met de côté leur aspect catéchétique, sont de véritables cours de culture générale, de lecture et de commentaire de textes, d'éthique. Autrement dit, pour les deux tiers, ils correspondent à une autre forme d'enseignement du français, et pour un quart à un cours d'éducation citoyenne. Reste un petit 9% que l'on peut en effet ignorer du point de vue pédagogique, même si, dans la formation d'un esprit, il peut être utile de l'entraîner à résister à la propagande... ;-)

Écrit par : Bernard Favre | 14/04/2011

Cher Bernard,
Quel plaisir de te lire.
Cet aspect de la question est intéressant en effet. Est-ce à dire que tu penses utile d'introduire des cours de religion à l'école primaire genevoise?

Écrit par : Duval | 14/04/2011

Quel plaisir d'avoir la possibilité d'être moins "stress" le mardi soir avec ses enfants car ils n'ont pas l'école le lendemain. Quel bonheur de ne pas avoir à les réveiller le mercredi matin et profiter d'eux... Que c'est appréciable de pouvoir les amener à leurs cours de tennis ou autres sans se dépecher!!!!

Pour ma part il me semble que l'allongement de l'horaire scolaire sur les 4 jours est parfait pour les familles. Moins de parascolaire le soir et le mercredi libre pour toute les familles qui se sont arrangés professionnellement pour profiter de leurs enfants. Pourquoi vouloir toujours plus plus plus. On est à l'école primaire ZUT!!! Laissons nos enfants vivre un peu.

Ensuite pour ce qui est de "relever" le niveau scolaire des élèves commençons par arrêter de faire disparaître de plus en plus de prof de soutien, arrêtons de surcharger les classes!!!

Je suis pour que l'Etat privilégie un enseignement de qualité plutôt qu'un enseignement de quantité!!!!

Écrit par : Hübschi | 14/04/2011

6

Écrit par : julien | 14/04/2011

Julien, vous n'oublierez pas de me faire la moyenne à la fin du mois...merci d'avance.

Écrit par : Duval | 14/04/2011

Cher ami,

J'ai toujours plaidé pour un enseignement des grandes traditions religieuses. Elles sont essentielles à qui pretend vivre en paix dans un monde complexe et où l'ignorance conduit toujours à la violence. Cet enseignement ne devrait pas être catéchétique toutefois, ce rôle-là appartenant aux Eglises ou aux familles.

Écrit par : Bernard favre | 19/04/2011

@Bernard Favre,en pensant à tout ce qui fut dit ou fait au nom de la religion et ce dans des endroits réservés à des enfants,ceux ayant par trop souffert de ce dogme ne peuvent bien entendu être de votre avis,comme disait je ne sais plus qui la religion aux religieux et le scolaire aux enseignants!
avec tout le respect que je vous dois malgré tout

Écrit par : lovsmeralda | 19/04/2011

Les commentaires sont fermés.