14/04/2011

Parabole

187187sierra-nevada-parabole.jpg

 

En voyant la foule de gens, Jésus alla sur la montagne.  Lorsqu'il fut assis, les douze vinrent à lui.

Il leva les yeux sur ses disciples et leur dit :
- Bienheureux les pauvres en esprit car le royaume des cieux leur appartient.
- Bienheureux ceux qui souffrent car ils seront consolés...
- Bienheureux les doux car ils  possèderont la terre...
 
Quand Jésus eut terminé, Simon-Pierre dit : "- Il fallait écrire ?"
Puis André demanda :  "- Est-ce qu'on doit apprendre tout ça ?"
Et ! Jacques :  "- Il faut le savoir par cœur  ?"
Philippe ajouta : "- C'est trop dur !"
Jean dit : "- J'ai pas de feuille !"
Et Thomas ajouta : "- Moi, j'ai plus d'encre dans mon stylo !"
Inquiet, Barthélemy demanda : "- Y aura une question aux examens ?"
Et Marc interrogea : "- Comment ça s'écrit "bienheureux"" ?

Matthieu se leva et quitta la montagne sans plus attendre et disant : "- Je peux aller aux toilettes ?"

Simon précisa : "- Ça va sonner."
et Judas dit enfin : "- Vous avez dit quoi après pauvres ?"

Alors, un Grand Prêtre du Temple s'approcha de Jésus et lui dit :
- Quelle était ta problématique de départ ?
- Quels étaient tes objectifs transversaux ?
- A quelle compétence faisais-tu appel ?
- Pourquoi ne pas avoir mis les apôtres en activité de groupe ?
- Pourquoi cette pédagogie frontale ? Était-elle la plus appropriée ?

Alors, Jésus s'assit et se mit à pleurer.

 

 

11:30 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

nouvelle façon d'appréhender la bible si oui c'est génial ,espérons que cela intéresse ceux et celles voyant toujours un bon dieu punisseur,pour preuve Jésus continue de pleurer sur le sort de l'humanité en voyant la stupidité des humains n'ayant pas encore compris que c'était les religieux eux-mêmes s'étant pris au jeu de Dieu et qui pour beaucoup encore maintenant décident du sort de leurs ouailles!
bonne journée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 14/04/2011

très drôle, je pleurerais aussi à sa place...

Écrit par : fabienne gaudard | 14/04/2011

Si les gourous pédagogistes du Temple Scolaire (Templum scolarum) avaient été là comme ils le sont aujourd'hui, l'héritage se serait réduit à néant comme il l'est aujourd'hui.

Écrit par : Eddy | 14/04/2011

très drôle ! merci

Écrit par : xambeu | 14/04/2011

Monsieur Duval, pourquoi vous avez sauté la derniere phrase du grand prètre du temple?
ce qui a vraiment fait pleuré Jésus c'est quand il lui a dit :
Jésus, je mets 2 à ton discours.

Écrit par : julien | 14/04/2011

Ouhlala! Pauvres profs! Harcelés de tous les côtés...

Il ne suffit pas de s'indigner, il convient de se révolter face à l'arrogance et à l'incompétence.

Écrit par : Johann | 14/04/2011

Les commentaires sont fermés.