26/08/2011

Madame Anne-Catherine Lyon est à côté de la plaque

N’aurait-elle pas compris la leçon ?

Madame Lyon, présidente du DIP vaudois persiste est signe.

Selon la TdG du jour, deux visions de l’école divisent le canton de Vaud.

On se croirait à Genève, en 2006, lorsque le peuple avait infligé un sévère revers au Conseiller d’Etat Beer en acceptant largement (76%) le rétablissement des notes à l’école primaire.

La problématique est aujourd’hui pratiquement la même chez nos voisins qui devront voter ce 4 septembre pour choisir l’école qu’ils veulent, à savoir :

-         Celle que l’initiative « Ecole 2010, sauver l’école », propose avec le rétablissement des notes et des moyennes ainsi que des apprentissages qui doivent se faire « pas à pas »

-         Celle que le contreprojet du CE propose, l’école du laxisme vouée au culte du socioconstructivisme.

Il y a fort à parier que, tout comme les genevois, les vaudois renverront Madame Lyon à ses études et plébisciteront cette initiative pleine de bon sens.

13:26 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook