03/09/2011

Mais, qui sont donc les criminels du DIP ?

9782011698698.jpg

Ainsi tous les cantons romands seront soumis aux contraintes définies par Harmos (harmonisation scolaire)…un seul et même programme pour tous les écoliers romands.

Mais chaque canton garde néanmoins son autonomie en ce qui concerne le choix des moyens didactiques...qui pourrait être excellent...

Dans mon précédent billet, on a vu celui de Genève!

Faut-il s’en étonner ?

Genève la « moderne » la « prétentieuse », la « hautaine » qui se veut à la pointe du progrès alors qu’elle est toujours en queue de peloton quant aux résultats.

Mais qu’à cela ne tienne. Aux dires de la formatrice chargée de présenter ce manuel (MMF) aux enseignants lors des séances auxquelles ils sont astreints « les enfants adorent ça » !!!

Bien évidemment qu’ils adorent….au même titre qu’ils adorent les autos tamponneuses, les jeux informatiques ou les sms !

En attendant, je vous parie que la plupart des autres cantons romands ne suivront pas l’exemple de Genève et qu’ils opteront pour d’autres manuels scolaires. Pas fous eux !

 A Genève, la question est posée…par qui donc ces manuels sont-ils conçus ?

Je vous le donne en mille….sur les 5 concepteurs de MMF (« Mon Manuel de français », matériel paru en France en 2004 ( !!!), 3 sont des professeurs de….l’IUFM !!!!

L’IUFM (Institut Universitaire de Formation des Maîtres), vous savez ce « centre d’endoctrinement » dirigé par les gourous pédagogos.

Dès lors, il n’y a plus guère de question à se poser sur l’idéologie visée par ces moyens d’enseignement !

Là-derrière, n’y aurait-il pas d'ailleurs une histoire de gros sous ? Parce que ce n’est tout de même pas gratuitement que ces « concepteurs » ont pondu leur énorme « cacade ».

Une autre question d’importance se pose également :

Qui donc, au DIP genevois, est de mèche ? Qui sont les décideurs en charge du choix du matériel didactique utilisé dans les écoles primaires du canton?

Qui donc cautionne cette destruction systématique de l’institution scolaire ?

Quelqu’un a-t-il la réponse ?

En attendant, je me suis livré à un petit calcul.

Sur les quelques 140 fiches de travail de l’élève que contient MMF (7ème Harmos), il y en a à peine dix qui traitent d’un semblant de conjugaison !

Dans le thème « Education à la citoyenneté »…une seule et unique fiche a trait à la grammaire française (de même en ce qui concerne le vocabulaire…et je ne vous parle même pas d’orthographe)!

Je ne résiste pas à la tentation de vous la présenter:

(un clic sur l'image pour l'agrandir)

 

P1020966.JPG

22:42 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

Ben oui, il y en a qui croient encore au père noël... C'est lamentable. Et ils osent mettre ça sous le terme de "solidarité"! Les imbéciles!

Écrit par : Johann | 03/09/2011

Cette nouvelle harmonisation ne serait-elle pas en quelque sorte * une niaiserie* d'origine Canadienne?on le sait ce pays adore tester les européens amateurs de nouveautés qui sont très vite abandonnées par eux comme le Système Plaisir pour les soins ,le personnel ayant très vite compris a quoi servirait le patient,et refusant des tâches plus proche des soins vétérinaires que médicaux,notre pays aime persister et adopte des nouveautés ne portant jamais leurs fruits excepté ceux de la mésentante favorisant les divorces et tuttti quanti ,c'est à dire d'une pierre on fait deux coups ou comment manipuler les dirigeants et le peuple à son insu,on sait la méthode du professeur Don Rhubarbe pardon Ruddhard mais d'autres ont compris comment tirer les ficelles et enseignements de son endoctriment associé à la méthode Coué qui elle est enseignée dans une crèche à des enfants de deux ans,reportage diffusé hier sur FR1;comment voulez vous que des parents d'origine étrangères ne sachant pas notre langue arrivent à sentir la menace ,c'est donc aux Séniors qu'il revient d'ouvrir les yeux aux plus jeunes car ceux ayant connu la maltraitance physique et psychologique de l'époque y devine comme un arrière gout de ce qui fut dénoncé mais remis au gout du jour par des nostagiques dont certains ont peut-être pu et su tirer profits d'avantages sur le dos des petites gens,sans aucun doute descendants en ligne directe des initiants de l'ancienne époque espérant ainsi pouvoir tyranniser à nouveau et de façon aussi subtile celle que beaucoup d'anciens Suisses et ils sont encore nombreux à réfuter et pour causes car ayant vécu des décennies sous le signe de la terreur ceux-là sont sans doute mieux à même de tirer la sonnette d'alarme

Écrit par : caramel | 04/09/2011

Vouloir cloisonner l'esprit humain dés l'âge de 2 ans suivant quelle région,quelle erreur ceux ayant eu la malchance de supporter le cloisonnement religieux imposé dès leur naissance parlent par expérience ,les enseignants et parents courent à leur propre perte,dès 12 ans ces robots à rendement intellectuel se rebifferont comme tous ceux et celles endoctrinés par les sacro saints réglements tirés de l'ancien testament et qui menèrent au suicide beaucoup d'entr'eux
Savoir et se taire est doublement criminel surtout quand il s'agit d'enfants on en est presque à penser que l'UNICEF a aussi changé de visage ceux ayant créé ce mouvement morts sans doute , leurs héritiers auront passé la main à d'autres n'ayant aucun scrupules à utiliser les enfants plutôt qu'à les protéger ce qui voudrait signifier que tout ce qui a été entrepris depuis la fin de la guerre est caduque depuis les années 90!

Écrit par : caramel | 05/09/2011

@A.Duval En réponse à votre question,ils sont tous cachés ayant compris comment ne jmaais être pris se cachant sous un numéro le fameux 0 suivi d'un ou plusieurs chiffres ni vu ni connu plaisant comme système car faire répondre par quelqu'un d'autre montre bien leur degré de couardise
alors enseigner aux enfants à utiliser aussi ce qui peut conduire au meurtre peut-être que nos enseignants ayant suivi l'Ecole normale peuvent paraitre désuets mais en échange les enfants y gagneront en certitudes sur leur avenir!relatif peut-être mais ayant tout de même grandi dans un monde détestant les obligations alors dire on veut des jeunes responsables laissez nous douter de la valeur des mots utilisés par des ignorants préférant se la jouer Planète des Singes que celle de l'authenticité

Écrit par : caramel | 05/09/2011

Harmos est une gigantesque tromperie: sous couvert d'harmonisation des écoles suisses (souhaitable) on a poussé le peuple a accepter Harmos: aujourd'hui, on a l'impression que le Conseil d'Etat estime qu'on a signé une feuille blanche....

Et vlan, on change le nom des degrés (est-ce légal?)

-l'âge de l'éducation obligatoire (ça, je suis sûr que ce n'est pas légal sans changer la loi sur l'instruction publique, n'en déplaise à nos politiciens qui feraient bien de prendre des cours de droit))

-les programmes (en fait d'harmonisation, chaque canton est libre de ses programmes...on se moque de qui, avec "harmonisation?)...

-l'horaire scolaire, au lieu de rajouter des enseignants...
etc

Moi je dis que tout ce qui n'est pas purement harmonisation de "choses" existant précédemment doit être soumis au peuple !
Frustré
Lucide
PS: Monsieur Duval, n'abandonnez pas la lutte!

Écrit par : lucide | 05/09/2011

"-l'âge de l'éducation obligatoire (ça, je suis sûr que ce n'est pas légal sans changer la loi sur l'instruction publique, n'en déplaise à nos politiciens qui feraient bien de prendre des cours de droit))"

C'est dans la loi :

http://www.ge.ch/legislation/rsg/f/s/rsg_C1_10.html

Maintenant il y a aussi ceci :

"Art. 18(21) Enseignement religieux(47)
L’enseignement religieux donné dans les locaux scolaires est facultatif. Il est assuré exclusivement par les ecclésiastiques des deux cultes. Son horaire est soumis à l’approbation du département, qui veille à faciliter son organisation. Cet enseignement, de même que celui qui est destiné aux catéchumènes, ne doit pas empiéter sur les heures de l’enseignement ordinaire."

Et moi qui croyais que nous vivions dans une république laïque où existait la séparation de l'Etat et des églises...
Comment ce paragraphe a-t-il pu passer sans une levée de boucliers?

Décidément...

Écrit par : Johann | 05/09/2011

MAIS!!! ils ont changé la loi dans notre dos! Comment est-ce possible???
Ils ont changé la loi sur l'Instruction publique en catimini, sans passer par les urnes!
Quelle magouille!

Écrit par : lucide | 05/09/2011

Les lois se modifient au Grand Conseil....et pour s'y opposer, il faut lancer un référendum...dans le délai imparti bien sûr.
Eh oui, c'est ainsi que les citoyens trop naifs se font avoir.

Écrit par : Joe | 05/09/2011

Les commentaires sont fermés.