23/09/2011

17 000 gogos !

Décidément. À Genève, en matière d’école, on n’arrête pas de se foutre du monde !

Après les « fausses notes » de 2006, voici le « faux latin ».

C’est tout de même formidable….

La pétition (1783) pour la sauvegarde du latin au Cycle d’Orientation a récolté 17000 signatures en moins de temps qu’il ne fallait. Dans un premier temps, le DIP a prétendu alors revenir sur sa décision de supprimer l’enseignement du latin au CO.

Mais voilà…

Une fois de plus, par un plus ou moins subtil subterfuge, il tente de berner les citoyens.

Ce qu’on introduit, ce n’est pas l’enseignement de la langue latine mais une espèce de « bouillabaisse » indigeste :

-         Un cours de sensibilisation et d’ouverture (sic !!!), en 9 ème (Harmos)

-         Une notation dans le cadre du français ( !) lors du 3ème trimestre de l’année seulement.

Et de prétendre ne pas pouvoir faire autrement :

-         Le latin ne peut avoir une note à part entière puisqu’il n’est pas considéré comme une discipline au sens strict par le PER…

Et alors ?

Comme si ce PER était une bible non exhaustive ! Le PER n’est rien d’autre qu’un cadre minimal auquel les cantons doivent se soumettre. Par contre, rien n’interdit, au besoin et au bon vouloir de chaque canton, l’évaluation de son contenu.

Le DIP prend un malin plaisir à argumenter en « magouillant » tantôt au nom de Harmos, tantôt au nom du PER, pourvu qu’il y trouve son compte.

Trop souvent, malheureusement, il prend les citoyens pour des gogos qui n’y verront rien.

Une affaire à suivre puisque que le GC vient d’enregistrer, aujourd’hui même, une motion qui invite le Conseil d’Etat à effectuer une évaluation rapide des mesures prises, en s’intéressant plus particulièrement :

– à l’évaluation du cours de Langue et culture latines (LCL) ;

– aux qualifications et à la formation des enseignants en charge des cours de LCL ;

– à l’impact de l’heure supplémentaire imposée aux élèves du 9RG3.

 

L’article de la TdG du 22 septembre, signé par Sophie Rosseli :

http://www.tdg.ch/geneve/actu/querelle-latin-redemarre-cy...

17:22 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Depuis plusieurs années le DIP ne se soucie guère d'une formation de QUALITE AVEC DE VRAIES EXIGENCES pour nos jeunes ! Leur seul souci c'est de garder les jeunes dans un établissement pour qu'ils ne glandent pas pendant la journée, qu'ils n'inondent pas nos rues, car cela pourrait faire peur aux citoyens.
Latin ou pas de latin, je crois que là-haut ils s'en fichent éperdument ! Le DIP s'en fiche également du comportement des élèves..... les vraies sanctions n'existent pas non plus, on fait toujours SEMBLANT !!! Voyons TOUT LE MONDE DOIT AVOIR SON DIPLÔME ! Le seul moyen pour y parvenir est d'abaisser les exigences. Le DIP ne connaît rien d'autre.
La situation à Genève est vraiment alarmante.....voir catastrophique à tous les niveaux. La façon dont on s'occupe de l'enseignement du latin est un exemple parmi des centaines....
Alors qui s'étonne encore que les gens censés mettent leurs enfants dans les écoles privées ?

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 23/09/2011

nous sommes dans le monde du faux en tous genres,on a bien eu de fausses votations,comme quoi on arrête pas le progrès de *la déconnologie* dirait un vieux mobard

Écrit par : lovsmeralda | 24/09/2011

Les commentaires sont fermés.