10/11/2011

Changer un cheval borgne pour un aveugle !

Le récent commentaire posté par « Valérie » à la suite de mon précédent billet m’incite à revenir sur le sujet.

« Si les manuels sont mauvais ce n’est pas avec encore plus d’école de mauvaise qualité que le niveau va augmenter » écrit-elle.

Des propos pleins de bon sens.

Imaginez que l’on veuille « bonifier » une salade de fruits en y ajoutant des pommes ou des fraises pourries !

Il en va de même avec les nouveaux moyens d’enseignement du français, ces fameux MMF (Mon manuel de français).

Il suffit de les parcourir pour s’en rendre compte. Les nombreux témoignages que je reçois le confirment également.

A n’en pas douter, comme me l’ont rapporté certains enseignants, MMF c’est de la M…

D’ailleurs, le DIP n’est pas dupe. Il sait que ce matériel est si peu efficace qu’il nécessite de nombreux compléments.

Il faut limiter les dégâts !

Ainsi, le Département prend bien garde d’annoncer qu’une « boîte à outils » (terme fort approprié !) est en préparation et propose aux enseignants de continuer à utiliser, en parallèle avec MMF, les anciens moyens d’enseignement (fiches corome, etc.). Matériel qui, soit dit en passant, ne vaut pas beaucoup mieux !

Belle absurdité que de changer, à grand frais, tout un matériel didactique tout en conseillant de continuer à utiliser l’ancien.

S’il est désuet et devenu inadéquat, on le change mais pour du matériel performant !

 

Un bon enseignement passe nécessairement par de bons manuels…tant que, entre autre, GE n’aura pas compris cela, elle ne parviendra pas à améliorer le niveau de son école.

Pour rappel, la CIIP (conférence intercantonale de l’instruction publique) laisse aux cantons le choix entre deux manuels aux approches bien différentes, voir opposées, l’une de l’autre (cf mon récent billet):

-         MMF

-         L’île aux mots

Neuchâtel, le Jura et Genève ont opté pour MMF

Le Valais pour l’île aux mots

Vaud est en cours de réflexion et a laissé les enseignants choisir l'une ou l'autre des deux méthodes

Fribourg enfin n’a encore rien décidé mais suivra très probablement la même démarche que Vaud dès la prochaine rentrée scolaire.

Les résultats cantonaux PISA 2009 seront publics le 5 décembre.

Je puis cependant déjà vous dire que les cantons du Valais et de Fribourg caracolent à nouveau en tête du classement…ce n’est pas pour rien.

Eux suivent une ligne pédagogique efficace et savent faire les bons choix lorsqu’il le faut !

11:27 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Conférence par le Professeur George Steiner
l’Avenir du livre
Mardi 15 novembre 2011 à 18h15
Uni Dufour – Auditoire Jean Piaget
Entrée libre.

Écrit par : Patoucha | 10/11/2011

"Belle absurdité que de changer, à grand frais, tout un matériel didactique tout en conseillant de continuer à utiliser l’ancien."

J'imagine que l'argent n'est pas perdu pour tout le monde.
Quand mettra-t-on fin à ce genre de gaspillage? Comme aussi le scandale des carte de voeux.

A part ça, la campagne sur le mercredi matin commence par des mensonges. Aubert donne 188 jours d'école en Finlande contre 151 à Genève, mais il oublie de dire que l'école se termine au plus tard à 14h00 en Finlande. Transport gratuit, repas de midi gratuit. Mensonge aussi sur les rythmes scolaires. Actuellement la plupart des élèves fréquentent l'école et le parascolaire de 8h00 à 18h00, soit 40 heures par semaines et on veut les faire passer à 43h30... Bonjour les dégâts en rajoutant ces heures le mercredi. Je précise que les devoirs se font en dehors de ces 40 heures actuelles. Le repos du mercredi est nécessaire, et les propos de ceux qui prétendent que la cassure du mercredi est préjudiciable à la discipline et à l'ambiance de classe n'ont certainement pas fréquenté une salle de classe depuis plus de 50 ans. De la pure idéologie sans aucun fondement. Ou alors faites comme en Finlande, les cours de 8h00 à 14h00, 5 jours par semaine! Et un enseignant finlandais de préciser que sa classe terminait à 12h15! On sait quelles sont les priorités en nommant des directeurs: s'occuper des parents et non de l'encadrement des enfants. Renseignez-vous sur le système d'appuis en vigueur en Finlande! Et si vous ramenez la Finlande à chaque coup comme argument, ayez le courage d'adopter le modèle scolaire finlandais, si vous voulez être crédible!

Écrit par : Johann | 10/11/2011

Les commentaires sont fermés.