27/12/2011

Mme Roullet, imaginons…

Réponse de Jean Romain à Madame Roullet:

Chère Madame,

 

Vous m’épinglez dans votre dernier blog sur mon propos au sujet du mercredi matin, paru sur le blog de M. Duval. Je me suis beaucoup amusé à vous lire parce, je dois l’admettre, il n’était pas aisé de voir courir le vent dans ce cas de figure. Ce papier intitulé « Bien sûr que non ! » a été écrit en fait pour le Nouvelliste du Rhône, et c’est dans ce quotidien qu’il est passé. M. Duval l’a mis sur son propre blog avec mon approbation.

 

Mais… imaginons ensemble, voulez-vous :

-         Imaginons que les enseignants primaires du Valais aient obtenu, après âpre négociation, une diminution de leurs heures d’enseignement hebdomadaire.

-         Imaginons que le Département de l’instruction publique du Valais se trouve ennuyé pour deux raisons : d’une part, à cause d’une organisation plus complexe du primaire dès lors qu’on conserve les heures-élèves telles qu’elles étaient avant la négociation, complexité due à la structure même du primaire organisé essentiellement autour d’un seul titulaire (dont la présence en classe diminue dorénavant) ; et d’autre part, pour des raisons financières évidentes si les heures-élèves ne suivent pas la même courbe que les heures-enseignants.

-         Imaginons que le Valais lance un ballon d’essai afin de tester les réactions suscitées par une éventuelle diminution des heures-élèves, et s’en va répandre la nouvelle qu’une réflexion interne est en cours à ce propos.

-         Imaginons même qu’un haut fonctionnaire dudit Département en parle à des personnes bien placées, à des décideurs locaux, en leur faisant comprendre que rien n’est encore fait mais qu’on se tâte.

-         Imaginons que des articles de journaux de votre serviteur (celui paru sur le blog de M.  Duval) et d’autres, fassent monter la pression et réagir le Département concerné.

-         Imaginons que ces réactions dans la presse locale soient relayées par des blogs bien choisis et par des politiques sensibles à l’opinion publique.

-         Imaginons que le ballon lancé par le Département soit secoué par ces vents et commence à se dégonfler.

-         Imaginons– mais c’est de la pure fiction, vous l’imaginez bien – que ce projet mort-né soit tenu pour un projet maladroit par ceux mêmes qui l’avaient testé.

-         Et imaginons enfin que l’égérie du statu quo au primaire de Genève se laisse prendre au point de relayer dans son propre blog le thème de la dotation horaire au Primaire.

 

Pensez-vous, chère Madame, étant donné le but visé, qu’il soit possible de faire beaucoup mieux ?

Mais tout cela n’est que de la pure spéculation, évidemment.

 

11:28 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

@A.Duval Fin 1970 un programme génétique prenait fin,un autre prit sa place les césariennes connurent leur heure de gloire mais les enfants nés ainsi n'arrivent pas à suivre aussi vite que d'autres.Normal leur cerveau ayant manqué d'oxygène est ralenti cependant tous leurs acquis le sont à vie ,leur mémoire étant très développée.Cependant malgré les alarmes médicales demandant justement d'abandonner le système actuel d'apprentissage de la lecture n'ayant pas abouti beaucoup de mamans ont décidé par elle-même d'pprendre à lire à leur enfant .Oui car à 8 ans ne pas savoir lire,et ce en 2011 on se croirait revenu au temps des années 50 et encore dès la primaire pour les plus chanceux ayant eu des grands parents pour les dégourdir ceux là savaient lire et compter,vous dites monde moderne?désolée là vous rétrogradez et les eugénistes ont su comment tirer profit encore une fois de cette belle décadence!et pour les plus avertis on n'ose même pas imanginer ne serait-ce qu'une fraction de seconde que le programme Sélection ait repris mais dissimulé sous d'autres termes ,alors témoigner n'aura servi à rien? décidément le mot honte qu'on croyait ne plus avoir besoin d'utiliser pour dénoncer des faits possède à ce jour une valeur bien plus considérable qu'après la guerre ,en effet l'informatique n'existant pas on pouvait se permettre de dire on savait pas,mais plus aujourd'hui!
Toute belle journée pour Vous Monsieur Duval et mes meilleurs voeux pour 2012

Écrit par : lovsmeralda | 28/12/2011

A propos du dernier billet de Mme Roullet intitulé "Jean Romain...peut faire mieux":

J'ai laissé hier après-midi un commentaire qui a dû fortement déplaire à la maîtresse d'école Mme Roullet, il a disparu, censuré, donc...

Voici en gros ce que j'ai écrit:

Chère Madame,
Vos propos dans votre billet au sujet du "bilan pédagogique extrêmement positif" de Mme Brunschwig- Graf me montrent que vous connaissez très mal l'école genevoise.
En effet, s'il y a une responsable de l'état catastrophique, dans lequel se trouve actuellement l'école primaire et le CO à Genève, c'est bien cette dame !!!
Vous semblez ignorer que pendant le "règne" de MBG à l'école primaire et au CO des réformes dépourvues du moindre bon sens ont été entreprises:
1) l'abandon des notes et des programmes annuels à l'école primaire (heureusement réintroduits depuis grâce à l'Arle) .....MERCI MBG !
2) l'introduction de seulement 2 regroupements A et B au Cycle d'orientation à la place des sections latines, scientifiques, modernes générales et pratiques qui permettent encore aujourd'hui l'accès au collège avec des notes insuffisantes dans 3 branches: mathématiques, français et allemand. L'alimentation enseignée par exemple pendant 6 mois la dernière année du CO a exactement le même poids que le français... MERCI MBG !!! On connaît le taux d'échec au PO à Genève....si les bases ne sont pas solides, on ne comblera pas les lacunes des jeunes quand ils ont 15 ans et plus....
Depuis l'année passée le CO a changé de structure, car les genevois se sont rendus compte des réformes absurdes, inefficaces et contreproductives de l'époque de MBG.... et vous parlez de bilan pédagogique positif..... Non, mais je rêve....
Et encore une chose, les filières des maturités professionnelles ne sont pas les "réussites de MBG", ce sont tout simplement des filières fédérales, et GE n'y est pour rien et encore moins MBG!

S'il vous plaît Madame, ne racontez pas n'importe quoi, juste parce que vous êtes contre l'école le mercredi matin. J'estime par ailleurs que cette prise de position est irresponsable. Mais cela je vous l'expliquerai une autre fois....

Meilleurs messages

Marion Garcia-Bedetti (PLR)

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 29/12/2011

Les commentaires sont fermés.