31/12/2011

Que les choses soient bien claires

Lulu Berlue a posté un commentaire intéressant sur mon dernier billet. Il pose un certain nombre de questions qui me semblent judicieuses.

 

1.     Est-il vrai qu’à Genève les écoliers de 8 à 11 ans vont moins à l’école que ceux des autres cantons ?

A ce sujet, chacun y va de ses propres chiffres sans prendre la peine de bien sérier de quelles disciplines il s’agit…

Plus de quoi ? Plus de français, de math, de gymnastique, de dessin, de religion?

 

2.     Qu’en est-il du rythme scolaire des enfants de cet âge, est-ce judicieux de l’uniformiser avec celui des élèves de 12/15 ans ? Une pause d'un jour en milieu de semaine est-elle bénéfique ou pas?

A ce propos, il serait intéressant de connaître l’avis des professionnels, psychologues et pédiatres. Quels sont les conséquences réelles que pourraient occasionner l’allongement d’une journée d’école pour des enfants de 8/11 ans?

 

3.     Il est faux de prétendre que l’horaire scolaire a diminué avec l’introduction de la semaine de 4 jours.

En effet, les 4 périodes du samedi matin d’antan ont été reportées sur les 4 jours scolaires et le mercredi a remplacé le jeudi de congé.

 

4.     Le peuple a voté et accepté Harmos. Il faudra donc bien introduire l’enseignement de l’anglais à l’école primaire. Pour ce faire, quelles sont les propositions des antis mercredi matin ?

 

5.     Le PER (plan d’étude romand) est-il réellement plus exigeant et en quoi exactement ? Si oui, comment y répondre ?

 

6.     Enfin, quant à moi, que Lulu Berlue se rassure, je suis loin de pouvoir me positionner clairement. Je reste sur ma position, déjà exprimée :

 

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2011/05/18/mer...

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2011/06/27/t-e...

http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2011/10/21/com...

 

Mon rôle, pour le moment, est d’alimenter le débat que je souhaite le plus ouvert possible, raison pour laquelle j’ai proposé de poster ici tous les avis qui pourraient éclairer la question.

11:55 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook

Commentaires

@A.Duval je me permets juste d'ajouter qu'apprendre l'anglais a des enfants ne sachant pas écrire en leur langue maternelle sans faute parait incongru mais sans doute suis-je dépassée comme dirait certains plus jeunes.Peut-être mais espérons que votre clarté ne soit pas elle aussi adaptée aux Normes Européennes qui elles on le sait maintemant ne sont qu'une sombre répplique d'un système qu'on croyait révolu,La Sélection considérée très longtemps comme le fruit de l'imagination.Hélas l'histoire est là pour prouver que ceux ayant vu clair n'avaient strictement rien inventé

Écrit par : lovsmeralda | 31/12/2011

Ambiance propice à l'évangélisation
Texte inspiré du 31 déc. 2011:

Nuages

"On va vivre dans une ambiance de fin des temps!!"
...
Réf. Bible de Louis Segond Marc 16.15
Jésus dit : "Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création".


Séphira

Écrit par : Ambiance propice à l'évangélisation | 31/12/2011

Un lecteur m’indique l’horaire scolaire qu’il a vécu de 1968 à 1973 :
Lundi, mardi, mercredi, vendredi :7h 55 - 11h; 13h 30 - 16 h 10
Samedi 7h 55 – 11h
Sans compter les temps de récréations cela fait donc 1365 minutes par semaine.
Le nouvel horaire (4 jours par semaine) compte 1260 minutes par semaine.
Il est donc indéniable que depuis cette époque, il y a eu une perte de 100 minutes/semaine, soit 6 heures par mois !
Hum….

Écrit par : Duval | 31/12/2011

@Ambiance par pitié ne mélangeons pas les genres .On a connu l'évangélisation à l'école,une fois les cours terminés les enfants se battaient deux fois plus.On est plus les années après guerre mais en y regardant bien on peut faire des comparaisons et se dire que le monde actuel présente bien des similitudes avec cette époque.
Et si je peux me permettre de vous signaler une inconhérence totale ,on déclare le voile inconvenant au travail et on veut la religion à l'école?on est pas en pays Islamiste il faut savoir cultiver la différence très importante afin que chaque humain conserve sa propre identité,sinon c'est du clonage ou calibrage intellectuel,on est pas des légumes tout de même et encore moins un troupeau à mener droit dans la gueule du loup!

Écrit par : tiendonc | 31/12/2011

Bonjour et meilleurs voeux à quelques heures du Nouvel An!

Voici un article avec tableau comparatif des heures annuelles d'enseignement dans divers pays. Edifiant...un rapide calcul devrait vous convaincre de l'incongruité du rajout de 4 périodes chez les enfants de 8 ans...qui ont déjà à l'heure actuelle quelques 830 heures (non pas des périodes, mais des heures) par année. Ajoutez le mercredi matin, vous passez à quelques 968 heures annuelles soit plus que tous nos voisins d'Europe.
Chose étrange, les Finlandais en comptent presque deux fois moins, avec un système pourtant jugé performant si l'on en croit Pisa....

Bonne lecture!

Lulu

http://44.snuipp.fr/spip.php?article1245

Écrit par : Lulu Berlue | 31/12/2011

Une question qui va paraitre stupide au premier bord,de combien de temps pour jouer comme un enfant dispose le petit humain d'aujourd'hui ? car trop surcouvé il se retrouvera comme beaucoup d'internautes adultes et mêmes parents s'ennuyant profondément ne sachant plus quoi inventer pour se rendre intéressant.Des enfants faisant d'énormes bétises et grondés sur le moment connaissent les limites à ne pas dépasser et si l'on voit le nombre d'enfants transformés en nymphomanes dés l'âge de cinq ans si ce n'est pas avant pour faire plaisir aux parents surtout à maman il y a de quoi se faire du souci pour les années à venir.
On veut des adultes dés le berceau faisant oublier à ces gamins qu'ils ont un droit eux aussi ,apprendre à faire des sottises n'est -ce pas un droit lié à l'enfance et non réservé au seul monde des adultes qui eux ont vite pris un fusil pour régler leur propre responsabilité?

Écrit par : lovsmeralda | 01/01/2012

Excusez mes fautes d'erreurs /vieille expression/l'âge ne suivant plus la vitesse de mes neurones!d'ou ma crainte non imaginaire des risques de méningites pour ces gosses poussés a l'extrême surtout depuis l'arrivée du virtuel à l'école

Écrit par : lovsmeralda | 01/01/2012

J'étais à l'école primaire à St. Gallen et Herisas (AR) dans les années 60. Le matin on commençait à 8 heures jusqu'à midi du lundi au samedi (y compris) et l'après-midi de 14h à 16 h à l'exception du mercredi après-midi. Nous avions tous les jours des devoirs. A côté je faisais du piano, (une leçon par semaine), de la danse classique (2 h par semaine) et du tennis avec de la compétition et des leçons le samedi.
Mes parents ne m'ont jamais accompagné en voiture, sauf aux tournois de tennis.
Ce rythme continuait jusqu'à la maturité à St. Gallen avec des trajets d'une heure le matin et le soir.
Je n'étais pas une surdouée, mais travaillait normalement. Et je n'étais de loin pas la seule qui fonctionnait de la même façon avec autant d'activités.
Alors quel est le problème avec les enfants de nos jours ?????
Les parents ????

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 01/01/2012

J'étais à l'école primaire à St. Gallen et Herisas (AR) dans les années 60. Le matin on commençait à 8 heures jusqu'à midi du lundi au samedi (y compris) et l'après-midi de 14h à 16 h à l'exception du mercredi après-midi. Nous avions tous les jours des devoirs. A côté je faisais du piano, (une leçon par semaine), de la danse classique (2 h par semaine) et du tennis avec de la compétition et des leçons le samedi.
Mes parents ne m'ont jamais accompagné en voiture, sauf aux tournois de tennis.
Ce rythme continuait jusqu'à la maturité à St. Gallen avec des trajets d'une heure le matin et le soir.
Je n'étais pas une surdouée, mais travaillait normalement. Et je n'étais de loin pas la seule qui fonctionnait de la même façon avec autant d'activités.
Alors quel est le problème avec les enfants de nos jours ?????
Les parents ????

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 01/01/2012

J'étais à l'école primaire à St. Gallen et Herisas (AR) dans les années 60. Le matin on commençait à 8 heures jusqu'à midi du lundi au samedi (y compris) et l'après-midi de 14h à 16 h à l'exception du mercredi après-midi. Nous avions tous les jours des devoirs. A côté je faisais du piano, (une leçon par semaine), de la danse classique (2 h par semaine) et du tennis avec de la compétition et des leçons le samedi.
Mes parents ne m'ont jamais accompagné en voiture, sauf aux tournois de tennis.
Ce rythme continuait jusqu'à la maturité à St. Gallen avec des trajets d'une heure le matin et le soir.
Je n'étais pas une surdouée, mais travaillait normalement. Et je n'étais de loin pas la seule qui fonctionnait de la même façon avec autant d'activités.
Alors quel est le problème avec les enfants de nos jours ?????
Les parents ????

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 01/01/2012

J'étais à l'école primaire à St. Gallen et Herisas (AR) dans les années 60. Le matin on commençait à 8 heures jusqu'à midi du lundi au samedi (y compris) et l'après-midi de 14h à 16 h à l'exception du mercredi après-midi. Nous avions tous les jours des devoirs. A côté je faisais du piano, (une leçon par semaine), de la danse classique (2 h par semaine) et du tennis avec de la compétition et des leçons le samedi.
Mes parents ne m'ont jamais accompagné en voiture, sauf aux tournois de tennis.
Ce rythme continuait jusqu'à la maturité à St. Gallen avec des trajets d'une heure le matin et le soir.
Je n'étais pas une surdouée, mais travaillait normalement. Et je n'étais de loin pas la seule qui fonctionnait de la même façon avec autant d'activités.
Alors quel est le problème avec les enfants de nos jours ?????
Les parents ????

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 01/01/2012

@Maria Garcia-Bedetti on pourrait peut-être répondre tout simplement, la peur.Cette peur ancestrale qui nous apprit à refuser de donner la main à un inconnu alors qu'à l'église fallait dire oui et tendre la main à une personne inconnue,refuser des bonbons alors que si on acceptait ce qui nous était interdit on nous en offrait un ,décidément la peur en elle-même peut-être un sacré moteur pour réveiller le génie humain qui dort en chacun de nous mais que de désastres psychologiques peut-elle aussi causer.La peur de paraitre moins bien,la peur de dire non alors qu'un non autoritaire est une nécessité pour s'affirmer et surtout la peur de l'abandonnite de cet enfant Roi qui une fois adolescent fera tourner en chèvres certains parents qui réaliseront que leur enfant ne leur appartient pas.Car à trop de projections parentales,l'enfant lui-même coupera ce sacré cordon mais alors fait d'étincelles de repproches s'il n'est pas devenu fugueur entretemps
Et n'oublions pas les enfants du divorces qui même devenus adultes peuvent avoir très peur d'oser s'affranchir de leur passé répétant des schémes de vie dont ils ne se rendent même pas compte ,les placements à gauche à droite les ayant complètement destabilisés ce qui revient aussi à comparer ceux-ci avec la crèche!
Le sommeil désorganisé l'enfant perd une énergie qui ne sera jamais remplacée et encore moins avecc des horaires surchargés.La petite enfance est en danger comme l'a affirmé un pédopsychiatre surtout si l'on sait l'école obligatoire dès 4 ans et avec une langue étrangère en plus!
On va bientot demander à ces gosses de fournir ce qu'un adulte n'est même pas capable de faire parceque maintenant avec le recul on sait pourquoi autant de pères veulent travailler à la maison ,pour dormir l'après midi comme l'ont avoué certains,l'enfant lui n'a pas cette chance et la lui donner serait chambouler sont organisme qui lui est programmé comme nous tous d'ailleurs en fonction d'une mécanique précise ,l' horloge biologique et personnelle

Écrit par : lovsmeralda | 02/01/2012

Bonjour à tous,

Je suis allée glâner quelques infos "à la source": voici un PDF sur les rythmes scolaires des enfants édité par le DIP. Il est intéressant de s'y pencher...car on y trouve de tout!

Page 7, par exemple, semblerait confirmer la suprématie de la semaine de 4 jours.

Mais cette étude est tellement "fouilli" que c'est difficile de se faire une opinion.

Néanmoins, on voit que même quand il y a semaine de 4jrs1/2, il s'agit généralement de répartition et non de rajout.

Bonne lecture.(Peut-être faut-il copier-coller le lien ci-dessous si vous n'arrivez pas à cliquer dessus)

http://www.ge.ch/dip/doc/dossiers/temps-scolaire/090908_sred-chronobiologie_pp.pdf

Écrit par : Lulu Berlue | 02/01/2012

J'ajouterai que les conclusions en page 12 me laissent pantoise, car il est écrit noir sur blanc que l'horaire idéal des 6-9 ans comprendrait 21h scolaires (y compris les récrés) réparties sur 4jrs et demi (samedi matin étant privilégié)

Donc cela confirme ce que j'avançais, à savoir que 32 périodes pour des enfants de 8 ans, c'est beaucoup trop! (le nouvel horaire représenterait 24h pleines d'enseignement, et 27h de présence à l'école (avec les récrés))

Or, l'horaire idéal, selon les chiffres fournis par le DIP, serait de 21h passées à l'école(donc avec les récrés aussi)

Ils ont du oublier de lire leurs études...

A plus

Écrit par : Lulu Berlue | 02/01/2012

@ Madame Garcia-Bedetti,

Chère Madame, pourquoi les parents d'aujourd'hui seraient pires que ceux d'hier?

Quels évènements auraient pu conduire à un tel changement sur une seule génération?

Ne pensez-vous pas que les programmes scolaires et la diminution des moyens de l'école primaire ces 20 dernières années sont peut-être pour quelque chose dans la baisse de performance des élèves du canton?

Moi je me refuse à critiquer les parents, qui reflètent simplement l'évolution de la société. A l'école de trouver des solutions viables, au lieu de pester contre la télé (pas de retour en arrière possible dans notre société) les ordinateurs (idem) etc.

Écrit par : Lulu Berlue | 02/01/2012

@Lulu Berlue étant sans doute de la même génération que madame Garcia votre question reflète exactement ce à quoi j'ai pensé après avoir écrit mon commentaire,Les parents ne sont pas pires,c'est le système en entier qui est à revoir de la pyramide du temps de travail,du temps de loisir pour les parents ,car paumés dans un monde sans cesse entrain de courir ils ne voient plus *le puk* comme on disait.
Ils font confiance à Internet préférant de suite obtenir une réponse qui pourrait être donnée par des grands parents!Ils ne savent plus sur quel pied danser ,encore une fois la rumeur a frappé,désorientés essayant d'aller aux réunions de parents considérées par beaucoup comme franchement inutiles,ils baissent les bras préférant donner raison aux manipulateurs ayant compris la force de leurs rumeurs infondées mais qui continuent à prendre en otage les familles
Parcontre il y a tout de même un changement dans la mentalité parentale.De notre temps on se mariait très jeunes,y'avait pas internet et tous ces gadjets informatisés.Les gens vivaient la tête sur les épaules n'écoutant pas les copains et copines pour savoir si ce qu'on faisait était juste ou pas.L'éducation était personnelle et chacun vivait en fonction de sa famille et non du collectif c'est peut-être la grande différence entre le passé et le présent,mais c'est mon avis personnel et ceux de ma génération dont je suis un peu le porte parole car tous refusant carrément Internet ,le être In ou faut être à la mode n'a jamais empoisonné notre existence.Notre passé nous avait enseigné la méfiance ceci expliquant peut-être cela

Écrit par : lovsmeralda | 02/01/2012

heu, Lovsmeralda....les gens de la génération de Madame Garcia-Bedetti SONT pour la plupart les grands-parents d'aujourd'hui et n'ont plus les leurs pour répondre au lieu d'internet...

D'autre part, internet est un progrès immense et une source de renseignement incroyable, je vois mal comment on peut "cracher dans la soupe"... tout en bloguant!

Comme pour tout, il faut garder un esprit critique; on ne peut pas non plus croire tout ce que l'on entend à la radio, par exemple. Pourtant, qui remettrait la radio en question?

Il faut vivre avec son temps. Non, avant n'était pas mieux. C'était différent, voilà tout. C'est en cherchant à progresser qu'on a inventé tout ce qui rend notre vie confortable aujourd'hui.

Mais on s'éloigne du débat, là! :o)

Bonne soirée!

Écrit par : Lulu Berlue | 02/01/2012

et puis, Lovsmeralda, l'éducation justement des gens de "votre temps" a donné la génération de parents d'aujourd'hui, non?

Écrit par : Lulu Berlue | 02/01/2012

@Lulu Berlue,beaucoup d'enfants nés de ma génération après avoir analyser l'historique de la fameuse Sélection ont été vacciné contre l'envie de procréer afin que l'histoire ne se répéta jamais

Écrit par : lovsmeralda | 03/01/2012

@Lulu Berlue,faudra revoir vos classiques /je plaisante bien entendu/ mais vous oubliez qu'en ayant été oubliés et surtout maltraités par une certaine classe dite* sociale* de l'époque ,le silence dans lequel vécurent nombre d'enfants les a préparés de longue date à ne jamais parler excepté à ceux les ayant entourés et qui morts maintenant encore dans leur coeur, restent leurs repères essentiels.Sans la photo du Général Guisan qui était un porte bonheur pour ces gosses , beaucoup d'entre eux se seraient suicidés,beaucoup l'ont fait seule porte pour fuir un monde soi-disant dirigé par un Amour Universel mais faits de coups et d'humiliations laissant de profondes séquelles mêmes physiques .les plus résistants à la douleur de la gifle suivant la question*quand est-ce que je pourrai revoir ma maman* ont préféré taire leurs propres souffrances plus de 60 ans,le silence est d'Or ne dit-on pas?
Aussi vivre sans Internet pour eux est une joie leurs neurones préférant le silence à la torture mentale de mensonges tronqués par de belles et fausses paroles,quand on dit que le monde ne change pas ,seule les mentalités évoluent ,c'est on ne peut plus juste ,mais n'oubliez pas le monde des Autistes qui fut imposés à beaucoup d'enfants de notre époque,ce monde là c'est vous qui devrez vous y adapter et non l'inverse!
toute belle journée pour vous

Écrit par : lovsmeralda | 03/01/2012

Les commentaires sont fermés.