11/03/2012

Mme Roullet, Jean Romain peut faire mieux ? Vraiment ?

Suite à la votation sur le mercredi matin d'école et à la demande de Jean Romain, je publie ci-dessous sa réponse à Madame Roullet.

 

 

Je réponds ici, chère Madame, à votre billet

http://micheleroullet.blog.tdg.ch/archive/2011/12/26/jean...

puisque les commentaires sont courageusement fermés.

Voyez-vous, dès qu’on cesse de confisquer le débat sur l’école et qu’on va demander au peuple ce qu’il en pense, le bon sens prime. Ce fut le cas sur les notes, ce le fut sur les évaluations annuelles, sur le refus de la 7e hétérogène jadis, et ça l’est sur le mercredi matin aujourd’hui.

65 pour cent d’approbation à ce qui n’est ni un projet de gauche ni un projet de droite mais qui, à coup sûr, n’est pas un projet pédagogiste !

Nous avons ainsi en quelques années rétabli une structure normale pour notre école, reste évidemment – je l’ai répété durant des années - à rétablir des méthodes normales. Il faut que cesse la mainmise socioconstructiviste sur cette école, c’est à dire les méthodes toxiques que distillent la Fapse et l’IUFE. C’est le prochain combat à mener, et il est de taille. Je m’y emploierai encore.

Cependant, dans ce combat, nous pouvons compter sur un double allié : la logique des « notes certificatives » et la logique du « plus d’école ». L’histoire des hommes a montré depuis longtemps que la manière de distribuer le temps ainsi que d’organiser le système des valeurs modifie la pensée des hommes. Nécessaire mais encore insuffisante, cette double autorité va lentement patiner les esprits, et les remettre dans un chemin propice pour nos élèves et notre canton. Il lui faudra un coup de pouce du magistrat de tutelle.

Mme Roullet, j’aurais sans doute pu faire mieux dans cette votation, il est vrai. Par exemple, obtenir 70 pour cent d’acceptation à cette loi importante.

Jean Romain

17:02 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

Commentaires

....moi, j'ai entendu Monsieur Jean Romain parler à la radio, tout à l'heure: j'étais outrée par ses mensonges (les écoliers genevois vont enfin avoir les même chances que ceux du reste de la Suisse) Si ça ce n'est pas tromper la population, c'est quoi, au juste?

Ce monsieur n'a plus aucune crédibilité à mes yeux.

Écrit par : Lulu Berlue | 11/03/2012

"L’histoire des hommes a montré depuis longtemps que la manière de distribuer le temps ainsi que d’organiser le système des valeurs modifie la pensée des hommes".
Dis comme cela, ça fait assez froid dans le dos. On se croirait dans le pire cauchemar d'Orwell.

Écrit par : FISCHER Marc | 11/03/2012

modifier la pensée des hommes voici une phrase qui va ravir tous les Scientologues

Écrit par : lovsmeralda | 11/03/2012

curieux constat du philosophe, qui se réjouit de voir les élèves exposer une demi-journée de plus aux effets toxiques dispensés par des dealers socio-constructivistes et autres pervers pédagogistes, peut-être qu'une énième initiative de l'Arle pour l'introduction d'un contrôle anti -dopage...

Écrit par : briand | 11/03/2012

Extrait du communiqué de presse du PLR :
"Donner aux élèves genevois les meilleures chances.

Tel est le désir du PLR, qui demande depuis 2009 une augmentation du nombre d’heures de cours à l’école primaire, le mercredi matin. De nouvelles périodes nécessaires pour améliorer l’enseignement des disciplines de base. Après le retour des notes et l’accueil continu des élèves, les Genevois plébiscitent (65% de « oui ») une nouvelle fois les propositions libérales-radicales en matière d’éducation, ce dont le PLR se réjouit, avant tout pour les enfants, qui auront désormais les mêmes chances que ceux des autres cantons suisses."
On s'embourbe au PLR... dans des mensonges dignes de la méthode Coué.... Toute la presse de demain nous parlera de la victoire du socialiste Beer .... Alors que le PLR cherche à tirer la couverture à lui !
Beer a insisté pour revendiquer la paternité du mercredi matin d'école, mais peut-être bien que vous avez raison tous les deux.... c'est un gosse que vous avez fait ensemble, dans une relation adultérine et secrète. Après tout, l'enfant de la honte et du mensonge pourrait bien être un parfait bâtard accouché dans la douleur. Les parents se réjouissent de voir leur progéniture offrir des conditions idéales pour que les élèves genevois aient désormais les "mêmes chances que les enfants des autres cantons "... Quel mensonge, quand on sait que Genève détient ( avec Bâle-Ville et le Tessin)déjà le record du taux de maturités fédérales! Quel mensonge, quand on sait que les 4 périodes ajoutées seront consacrées à l'allemand,à l'anglais et à la gym !
Et le retour des notes, rappelez-moi Monsieur Duval, c'était le PLR ? On n'est pas à un mensonge près du côté des gagnants. Finalement, peut-on honnêtement considérer que ce vote soit un "plébiscite" des propositions PLR alors qu'un tiers du corps électoral s'y est opposé ? On n'a décidément pas froid aux yeux au PLR.

Écrit par : J-F Girardet | 11/03/2012

A Monsieur Jean Romain,

Cher Monsieur,

Votre lettre est à la pensée, ce que la fanfare militaire est à la musique ! Votre ton conquérant est indigne du philosophe. Votre entrée en politique aurait-elle tué le philosophe en vous ?
Comment pouvez-vous, pour penser l’éducation, faire appel « au bon sens » du peuple ? Comme philosophe, ne devriez-vous pas à l’égard de ce “bon sens” être un peu plus soupçonneux ?

Le bon sens n’est-il pas un produit culturel qui évolue, qui bouge, qui n’est pas exempt d’intérêts personnels, et qui n’est finalement que “le-très-conforme” d’une époque, de même que la « structure normale » et les « méthodes normales » que vous réclamez pour l’éducation ?
Enfin, je vois à votre billet que, pour vous, le but de l’éducation serait de « lentement patiner les esprits, et les remettre dans un chemin propice pour nos élèves et notre canton ».
Attention, Monsieur Romain, vous versez dans un discours religieux où les esprits devraient être remis sur le bon chemin qui serait celui où ils deviendraient comblés et lisses sans la moindre faille pour l’étonnement philosophique !

Dommage, Monsieur Jean Romain, car, je le redis, vous pouvez faire mieux !
Et ne prenez ni le résultat de ce vote ni la fermeture des commentaires de mon blog comme une conséquence liée à vous ! Mon billet que vous mentionnez a été écrit le 26 décembre 2011. Après un certain temps, comme tout blog, les commentaires sont fermés.

Enfin, cet échange vaut mieux que de se lancer un verre d’eau à la figure. Et, pour vous donner le change, je vous mets en lien le billet que m’a inspiré le vote sur l’école le mercredi matin :
http://micheleroullet.blog.tdg.ch/archive/2012/03/11/ecole-et-l-air-du-temps.html

Veuillez agréer, cher Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

Michèle Roullet

Écrit par : Michèle Roullet | 11/03/2012

@JF Girardet
Une chose est sûre, le retour des notes, c'est l'Arle et personne d'autre, ni aucun parti politique.
Mais c'est une habitude pour les partis...toujours tirer la couverture, toujours gagner...même si perdu! Il n'y a qu'à regarder n'importe quel débat après une votation!

Écrit par : Duval | 11/03/2012

"Comme philosophe, ne devriez-vous pas à l’égard de ce “bon sens” être un peu plus soupçonneux ?"
Un maître secondaire enseignant la philosophie n'est pas nécessairement un philosophe. Mais certains le sont.

Écrit par : Mère-Grand | 11/03/2012

"Un maître secondaire enseignant la philosophie n'est pas nécessairement un philosophe. " Mais si ,si c'est lui qui le dit c'est donc vrai c'est un philosophe , un tour de passe passe , une autre identité..et le tour est joué quitte à faire rire l'agora : "Je ne suis pas un philosophe et je n'ai jamais prétendu l'être". Camus un autre "Comba* loin du Matin Dimanche.

Écrit par : briand | 11/03/2012

Les commentaires sont fermés.