24/04/2012

A Valérie

trois-singes.jpg

Bien familièrement, alors que, jusqu'à preuve du contraire je ne la connais pas, une certaine Valérie a posté à la suite de mon dernier billet un commentaire qui mérite qu'on s'y attarde.

A l'en croire, les enseignants seraient fatigués et lassés ce qui expliquerait leur silence face à toutes les nombreuses aberrations qui jalonnent leur quotidien!

Quelle tristesse! Quelle belle manière de faire avancer les choses, de faire évoluer l'enseignement!

Mon opinion est quelque peu différente.

Rares sont les enseignants qui ont le courage de dénoncer ouvertement et clairement les nombreux dysfonctionnements de l'enseignement primaire.

Combien de fois ai-je entendu des collègues me dire "A quoi bon?...de toute façon "ils" font comme ils veulent"!

Je crois que les enseignants du primaire sont, malheureusement, pour la plupart, des "moutons" craintifs qui trop souvent "bastent" devant leur hiérarchie. Ces directeurs d'établissement qui, confortablement installés dans leur placard doré, délèguent, sans scrupule, aux enseignants toutes les tâches qui pourtant relèvent de leur propre cahier des charges....

Combien de fois ai-je entendu... "Surtout ne pas emm... le directeur....comme ça il nous fout la paix"!

Piètre mentalité!

Avec de tels acteurs sur le terrain, l'école primaire genevoise est loin de retrouver sa respectabilité.

Pour rappel, le commentaire navrant en question:

Beaucoup disent. Certains dénoncent. D'autres ne font pas. Certains ne font rien. Ainsi va le monde...Certains ne veulent pas que leurs propos soient utilisés par des enseignants du CO ou du PO qui comme votre grand ami chérrrrri J.R. l'impitoyable... sont des fossoyeurs d'enseignants primaires.

Eh oui! Les enseignants du primaire, lassés et fatigués de se battre finissent par se taire.

André et consorts, à force de nous diviser, vous avez gagné notre silence fatigué...

Entre deux batailles perdues il nous faut du temps pour nous reprendre, mais là, je suis bien lasse!

A bientôt Dédé!

13:32 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

instituteur/trice genevois: métier le plus pénible au monde!
gag...

pourquoi pas policier genevois: métier le plus mal payé au monde
on a pas fini de se marrer, ici!

Écrit par : job | 24/04/2012

Merci Job, voilà un commentaire très intelligent qu'on attendait tous ! Il confirme ce que dit Valérie... Est-ce qu'André a compris ?
Parlons un peu des prof du collège ou de ceux du CO à présent...

Écrit par : J-F Girardet | 24/04/2012

@job
Un commentaire pour le moins bizarre de la part de quelqu'un qui selon les objectifs de l'Arle devrait

"défendre le statut des maîtres, par la reconnaissance de leurs certifications, de leur qualité d'experts, de leur autorité et de leur liberté pédagogique"

Écrit par : Duval | 24/04/2012

c'est justement tout notre différend, m. duval:

il faut savoir se plaindre sur des choses recevables en terme de niveau de gravité et mener des combats sur des points qui le méritent vraiment.

pousser systématiquement des gérémiades sans vision synthétisante des problèmes de fond, non merci...c'est d'ailleurs trop courant dans ce milieu porfessionnel!

être un lobby à la solde de la corporation des plus plaintifs des enseignants genevois, je ne crois pas que ce soit un destin enviable: la SPG le fait déjà très bien, avec le discrédit qu'on lui connaît: peut-être devriez-vous rejoindre ce syndicat? l'ARLE n'est pas un syndicat pour rappel, et n'a pas voulu de votre stratégie destinée à devenir tout doucement et "innocement" un simple groupe de défense d'intérêts pour employés particuliers, désolé.

quant à m. girardet qui veut créer une sorte de lutte des classes entre les profs, que voilà un projet constructif et durable, bravo: une nouvelle bonne idée pour le MCG, peut-être? un courant néo-marxiste interne au DIP, bien opportuniste et démagogique comme il se doit par définition, pour servir le culte du grand tribun (S.)? c'est vraiment intéressant ça, surtout alors que les instituteurs viennent d'être augmentés il y a deux ans de cela. je n'ai absolument bien sûr rien eu contre cela personnellement, je constate simplement que ce sont toujours les mêmes qui n'ont pas peur d'oser...mais si vous semblez penser que les enseignants du CO et du PO n'ont pas assez de travail, ne s'investissent pas assez pour leurs élèves en général, ou auraient trop de vacances: allez-y, ne vous gênez pas m. girardet, on vous lira avec attention!

(je passe volontairement au vouvoiement pour que le niveau de ce blog fasse pas trop "règlement de comptes post-rupture", c'est peu intéressant pour la suite)

Écrit par : job | 24/04/2012

Il y a un moment que je me pose des questions à votre sujet, job. Et plus je vous lis, plus je me dis que j'avais raison de le faire.
Afin d'éviter les dérapages dont vous êtes friands,restons-en là!

Écrit par : Duval | 24/04/2012

merde mais ça ressemble à un coup d'Etarle¨¨ mais qui est César et qui est Brutus?

Écrit par : briand | 25/04/2012

Les commentaires sont fermés.