15/05/2012

Les paris sont ouverts

Naufrage-de-lErika-Marine-Nationale-Stephane.jpg

 

Sans aucun doute, Madame Anne Emery Torracinta sera prochainement élue au Conseil d'Etat!

Une aubaine cette élection transitoire!

Je parie que nos sept joyeux compères en profiteront pour se livrer à une astucieuse rocade de Départements.

Charles Beer a épuisé son taux de réformes aberrantes, il laissera la barre de l'épave du paquebot DIP à Madame Torracinta!

Pour les quelques mois qu'il lui reste à faire, il prendra en charge le Département de la Sécurité, de la Police et de l'Environnement.

Ainsi, en attente de sa proche "retraite", il pourra continuer l'action qu'il avait, en son temps, entamée sur le pont du Mont Blanc!

Quant à Madame Torracinta, elle poursuivra méticuleusement l'entreprise de destruction de l'école genevoise si bien commencée par ses prédécesseurs.

Et Madame Rochat me direz-vous.

Peu importe, en attente de son éjection aux prochaines élections.

19:09 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook

Commentaires

Dans le style navrant , je vous préférais dans les arènes de l'Arle, lancez-vous résolument dans le crime contre l'Humagnité, vous y trouverez beaucoup de réconfort.
Post -scriptum: il ne serait pas inintéressant de connaitre l’opinion d'un fan de Kerouac et Ginsberg etc. sur l'état de la littérature américaine d'aujourd'hui- Elroy - Greenland - Ellis- Oates -Banks par ex.
on the road again..

Écrit par : briand | 15/05/2012

Ah bon, il reste qqch à détruire au dip et au djp?

Écrit par : Johann | 16/05/2012

Celui qui cherche, trouvera toujours et il y en a qui ont une énergie infinie à mettre dans cette recherche...

Écrit par : Calendula | 16/05/2012

Prochaine étape...revenir à la charge pour instaurer des cycles d'apprentissage de 3 ou 4 ans au primaire! Et pourquoi pas, revenir sur la votation de 2006 et supprimer les notes...
Tout ça avec l'aide des directeurs d'établissement dont le nombre sera bien sûr augmenter!

Écrit par : Joe | 16/05/2012

@Joe : il n'y a pas déjà deux cycles d'apprentissage en primaire ? Le cycle élémentaire et le cycle moyen ne sont pas des cycles de 4 ans ? J'ai rien pigé alors...

Écrit par : Mouss Diop | 17/05/2012

@Mouss Diop
Avant la votation de 2006, Beer a tenté d'introduire ce qu'on appelait La Rénovation. Il s'agissait de supprimer les notes ce qui impliquait une évaluation très floue qui permettait toutes les dérives possibles. Ainsi, les degrés annuels étaient abolis pour faire place à des cycles d'apprentissage, ceux dont parle Joe.
Aucune évaluation sérieuse pendant 4 ans, l'enfant devait avancer à son rythme pendant toutes ces années sans redoublement éventuel. La sanction ne tombait qu'au bout de ces 4 ans.
La votation de 2006 a refusé ce système et on a maintenu l'évaluation chiffrée ainsi que des "cycles" d'une année.
Ce que je dis dans mon billet, c'est que je ne serais pas étonné que les tenants de "la rénovation" repartent au combat dans quelque temps.

Écrit par : Duval | 17/05/2012

@Mouss Diop
En fait,pour les "cycles dont vous parlez...pour des raisons d'unité romande, Beer a changé le nom de ce qu'on appelait DIVISION élémentaire et DIVISION primaire par CYCLES....ça fait plus moderne probablement...A ne pas confondre avec les cycles d'apprentissage de la Rénovation donc.

Écrit par : Duval | 17/05/2012

Avez-vous pu regarder le "Temps Présent" de jeudi passé sur l'école primaire des Palettes ?
C'est estomaquant. J'ai découvert un monde, un fonctionnement que j'ignorais.
On peut se poser des questions sur l'effet de la présence de la caméra, mais ça ne peut pas tout changer.
J'ai découvert un directeur très actif. Il faut dire que cette école compte 500 élèves.
Ces gens font un travail remarquable et indispensable. J'aimerais bien qu'on les félicite aussi de temps en temps, même s'ils n'ont pas besoin de nous.
Je crois et j'espère que les instituteurs trouvent des démarches pédagogiques qui marchent, au-delà de la hiérarchie et des critiques incessantes de la population qui ignore souvent la réalité du terrain.
En lisant les blogs, on pourrait croire que tout le monde se tourne les pouces à l'école et que ça va de plus en plus mal. Je trouve qu'on ne rend pas justice aux personnes qui se retroussent les manches et font de leur mieux.
A vouloir toujours mettre en exergue les errances de la capitainerie, on jette le discrédit sur les moussaillons.
Je comprends qu'ils ne trouvent pas l'énergie de se révolter de façon créative face à la hiérarchie, ils sont bien trop occupés à travailler en classe. Et je crois que certains ont encore ce qui s'appelle une vie privée ( et des enfants eux même...).

Écrit par : Calendula | 17/05/2012

@Calendula
Il ne faut pas tout mélanger. L'école dont vous parlez, celle des Palettes, est en REP (Réseau d'enseignement prioritaire). C'est un monde à part qu'on ne peut en aucun cas comparer avec toutes les autres écoles (majoritaires). Les moyens accordés aux école en REP n'ont rien à voir avec ceux des autres écoles.
Pour ma part, toutes les critiques émises ne se sont jamais rapportées à celles du REP.

Écrit par : Duval | 17/05/2012

@ A. Duval : Mon cri du coeur avait pour but de dire qu'il serait bon de parler de ce qui marche pas trop mal.
Comment savoir que les REP existent ? Et comment ça se passe dans un REP ? Quel est le travail d'un directeur ? Comment les enseignants vivent-ils cela Heureusement qu'il y a Temps présent !
Il y a donc quelque chose dans l'institution qui ne peut être critiqué ?
Moi, j'ai besoin de bonnes nouvelles pour ne pas sombrer dans un ulcère de l'estomac, à force de ne lire que des histoires de têtes dans les murs de paquebots qui font de la concurrence au Titanic.

Écrit par : Calendula | 17/05/2012

Je ne suis pas vraiment compétent pour parler de ce qui se fait dans le REP. Mais il semble que là, des efforts sont consentis et qu'en effet, il s'y fait un bon travail....du moins du point de vue social. Pour ce qui est de l'enseignement, les limites sont les mêmes que dans les autres écoles...au vu des moyens d'enseignement utilisés (MMF, manuel de math, géo, histoire), il y a du souci à se faire.
Sinon, franchement, je ne vois pas bien comment vous rassurer.
A mon sens, on va pas vraiment vers le beau...
Trop nombreux directeurs d'établissement "planqués"
Enseignants désabusés, découragés qui croulent sous les tâches administratives
Programmes et moyens didactiques aberrants
Etc.

Écrit par : Duval | 17/05/2012

Permettez-moi de vous demander si vous êtes compétent pour prédire ce que fera Madame Torracinta, si elle était élue et si, dans quelque temps, elle reprenait le département de M. Beer ?
Ca fait beaucoup de petits si et un joli procès d'intention, tout ça emballé dans un négativisme qui exclut tout rayon d'espoir.

"A mon sens, on va pas vraiment vers le beau..."
Je demanderais déjà juste qu'on ne coule pas, qu'on ne s'enfonce pas la tête dans le mur !
Qu'on dise parfois qu'il y a des gens qui travaillent avec beaucoup d'engagement. J'ai trouvé que mes enfants ont bénéficié d'une très bonne scolarité primaire et ça ne s'est pas passé au siècle précédent.
J'ai bien saisi que les nouveaux moyens d'enseignement semblent nuls. Peut-être ai-je tort, mais je crois au pragmatisme et au bon sens des profs.
Vu de l'extérieur, tout ça semble très abscons et c'est pour cela que je ne me sens pas compétente pour critiquer seulement.

Écrit par : Calendula | 19/05/2012

@Calendula
Pas du tout compétent, c'est pour ça que c'est une "prédiction", une "intuition" sans plus... et que j'ouvre les paris.
Alors que pour le reste, c'est....une simple réalité! Des faits!
Bravo pour votre optimisme...

Écrit par : Duval | 19/05/2012

Optimisme, optimisme...
J'attendrai de voir qui est élu, puis qui a le DIP en 2013 et puis je me ferai du souci. :-)

Écrit par : Calendula | 20/05/2012

Les commentaires sont fermés.