14/06/2012

Il n'est jamais trop tard pour bien faire

Au DIP, il faut du temps pour que les idées fassent leur chemin!

En 2006, l'initiative de l'Arle a été massivement acceptée par le peuple et les notes ont été réintroduites à l'école primaire.

Lors de l'élaboration du nouveau règlement qui en découlait, l'Arle avait alors défendu le point de vue des notes à la demi. En vain! Charles Beer a opté pour des notes entières.

Voilà qu'un article paru aujourd'hui dans la TdG relance la question.

On y apprend que "suite à des demandes de parents, le DIP étudie la possibilité de changer le système de notation et de supprimer les notes entières".

En 2006, le GAPP (Groupement des associations de parents d'élèves) était farouchement opposé à notre initiative et défendait bec et ongles la "Rénovation" qui prônait la suppression pure et simple des notes à l'école.

Or voici qu'aujourd'hui, ce même GAPP soutient activement ces parents qui demandent l'introduction des notes à la demi!

Voilà donc que ce système de demi notes est devenu positif pour l'élève.

"A un point près, l'élève peut passer de la note 5 à 4 et cette bonne de différence peut avoir une influence forte sur la moyenne finale. L'enfant est donc vite pénalisé, à cause d'un point parfois" déclare Madame Sandra Capeder, Présidente du GAPP.

Soit!

On est heureux de constater que, avec quelques années de retard, le DIP et le GAPP reprennent les arguments que l'Arle avait avancés à l'époque.

On se réjouit de ce retournement... car....mieux vaut tard que jamais!

Il est à noter, par contre, que du côté de Monsieur Laurent Vité, Président de la SPG (Société pédagogique genevoise) l'argumentation n'a pas changé d'un iota:

"Ce débat demeure stérile car on discute de la surface et non du fond du problème, soit un système qui produit seulement de l'échec scolaire".

A ce sujet, il est peut-être bon de rappeler l'utilité et le sens des notes à l'école, ce que Jean Romain a fait récemment dans un article paru sur le site:

http://www.lesobservateurs.ch/culture/ecole-le-retour-du-...

18:16 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

certe on ne peut qu'abonder dans le sens de vos écrits,cependant n'oubliez pas le cerveau des parents qui eux ont dû digérer l'effet Harmos et qui a nouveau vont si je vous lis bien devoir appréhender un système qui avait fait ses preuves,décidément l'informatisation aura bousculé bien des acquis et ce au détriment des enfants et des parents.Ensuite on s'étonne du nombre toujours plus grand de gens souffrant de maux psychiatriques.Excusez moi,mais de nos jours si un humain ne possède pas un 1/4 des gènes presque extraterrestres de ceux qui permettent de traverser des épreuves dignes des apocalypses,on peut certifier qu'ils ne réussiront même pas à franchir le cap de la cinquantaine.Est-ce vraiment ce que vous désirez? j'en doute vous semblez un homme ayant la tête sur les épaules,mais on est nombreux à craindre le pire pour le mental des humains de demain
Oh certe il y aura des gagnants,pas l'Etat bien entendu lui aura perdu des contribubles tombés en mains sectaires pour qui ses changements,bouleversements sont pain béni.Tandis que d'autres devront ramer pour payer de plus en plus de charges sociales afin de pouvoir entretenir des citoyens devenus incapables de relever des défis auxquels même nous sommes confrontés dans un autre domaine mais qui force la masse silencieuse à déranger des chefs de département pour leur ouvrir les yeux face à un monde de fonctionnaires désireux de pendre de plus en plus de pouvoir n'hésitant même plus à insulter le simple quidam
très bonne journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 15/06/2012

je me permets de rajouter ceci suite à la lecture d'un billet du jour dans l'Express neuchatelois,relatant des faits véridiques qui peuvent arriver à tout un chacun.En parlant du danger sectaire savoir que les Témoins de Jéhova n'hésitent pas à utiliser des enfants pour aller sonner aux porte devrait suffire à confirmer les craintes de nombreux grands parents .Si le pouvoir mis en place ne peut lutter contre cette nouvelle forme d'esclavage qu'en sera-t'il demain après leur départ,car eux vivants ils sont encore un rempart mais après?
ce qui confirme qu'à trop vouloir faire de l'ordre à l'étranger notre pays tombe entre les mains de gens très dangereux n'ayant rien à envier au fameux calendrier aztèque dont ils savent intelligemment se servir et ce depuis la fin de la guerre

Écrit par : lovsmeralda | 15/06/2012

Les commentaires sont fermés.