18/06/2012

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

pourquoi-faire-simple-quand-on-peut-faire-complique-225685.jpg

 

Les futurs enseignants genevois sont formés à l'IUFE (Institut universitaire de formation des enseignants).

Dans le courant de leur cursus, ils se doivent d'effectuer des remplacements de longue durée, ils sont également astreints à un certain nombre de stages dans les différents établissements scolaires du canton.

Il s'agit bien évidemment de leur donner ainsi l'occasion de se frotter aux réalités du terrain.

Fort bien.

Aujourd'hui, les étudiants de l'IUFE sont en colère et accusent l'institut d'user d'un droit plénipotentiaire inadmissible.

En effet, pour d'obscures et inexplicables raisons, la direction de l'institut met tout en œuvre pour empêcher les étudiants de profiter de stages qui pourraient facilement se faire au contentement de tous, étudiants, professeurs de stage et directeurs d'établissement.

Le mécontentement est tel qu'une pétition circule désormais dans les établissements scolaires du canton, je vous en livre ici la teneur qu'un-e étudiant-e m'a fait parvenir en demandant de préserver son anonymat.

IUFE: «DÉ-PLACEMENTS» ABUSIFS DE STAGIAIRES: PÉTITION

Directeurs-trices d’établissements et personnel enseignant sous le joug plénipotentiaire de l’IUFE

Depuis cette année, les directeurs-trices d’établissements scolaires n’auraient plus leur mot à dire quant à l’embauche de leurs stagiaires.

Afin de garantir la stabilité de leur personnel enseignant, certains directeurs-trices avaient pourtant contacté l’IUFE afin de pouvoir garder leurs suppléants et remplaçants "long terme" qui satisfont parfaitement à leurs exigences. L’IUFE, au nom de la mobilité des enseignants (!!!) a en revanche jugé meilleur de les «dé-placer» dans d’autres établissements et de placer d’autres stagiaires à leurs places.

Est-ce logique et profitable?

Une mesure absurde et contre-productive selon les pétitionnaires.

Ils y voient là un abus de pouvoir. Certains directeurs sont contraints d'engager un-e stagiaire dont il n’ont aucune garantie.

Le-la futur-e stagiaire satisfera-t-il à terme aux exigences de son directeur?

A cette question, le responsable des stages à l'IUFE n’a bizarrement aucune réponse.

Les stagiaires ayant été «dé-placés», quant à eux, devront s’adapter à un nouvel environnement professionnel au lieu de consacrer leur énergie en premier lieu à leurs élèves et à leur travail.

A l’heure où le système éducatif prône la cohésion et l’efficacité du personnel enseignant, l’IUFE procède au brassage des stagiaires et compromet ainsi le travail des groupes de disciplines (français, math, etc.).

Que de temps perdu à s’habituer au va-et-vient permanent des stagiaires. Les groupes de disciplines, le personnel enseignant, verront ainsi des collègues partir ailleurs et en voir d’autres prendre leurs places. Ils gaspilleront eux aussi leur énergie à réintégrer de nouvelles personnes au sein de leurs groupes respectifs.

Pour le bien des directeurs-trices, des groupes de disciplines et des stagiaires, nous demandons:

- Que les directeurs-trices d’établissements aient leur mot à dire quant à l’embauche de leurs stagiaires.

- Que les suppléants et remplaçants "long terme" ne soient pas «dé-placés» dans un autre établissement alors qu’ils satisfont pleinement aux exigences de leurs directeurs-trices.

20:38 | Lien permanent | Commentaires (56) | |  Facebook

Commentaires

Je me réjouis de recevoir les pétitionnaires. Je vais m'en occuper aussitôt.

Écrit par : Jean Romain | 18/06/2012

En effet, quelle perte de temps et d'énergie au moment où l'Education semble battre sévèrement de l'aile.

Écrit par : Hagry | 18/06/2012

Pourquoi l'IUFE, un institut par ailleurs qui n'est toujours pas reconnu sur le plan fédéral, aurait-il le pouvoir d'attribuer des stagiaire à une école ou une autre et puis de les déplacer ?
QUI lui octroie ce DROIT ??? Le DIP ????
Cet institut est connu pour ne pas former mais plutôt déformer..... et maintenant il aurait même le droit de déplacer des stagiaires ????
Mais que se passe-t-il dans ce canton ????

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 18/06/2012

N'importe quoi!!

Apparemment l'IUFE nous réserve bien des surprises....

Écrit par : Bibi | 18/06/2012

Mobilité des enseignants ou nouvelle génération d'intermitants du spectacle?!

Écrit par : Paul André | 18/06/2012

J'ai un SEUL conseil à donner à tous les jeunes qui voudraient se lancer dans l'enseignement: Allez faire votre formation dans un autre canton !!!
C'est la SEULE SOLUTION !!

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 18/06/2012

Nous faut-il donc tous sous antidépresseurs?

Tous les récents burn-out ne suffisent-ils plus à l'IUFE?

Écrit par : Dupraz | 18/06/2012

Cela me rappelle quelques régimes politiques pas très drôles....!!!!

Totalitarisme! Depuis quand les Directeurs n'ont plus un droit de regard sur leurs employés??

Ah oui, depuis que l'IUFE, alma mater, est née du chaos créateur (?) de l'Education!

Je suis simplement révolté pour tous ces étudiants, pour tous ces gens qui seront censés instruire nos enfants.

Il faut vraiment vouloir être prof... de nos jours..

Écrit par : Monbaron | 18/06/2012

Nouvelle Genferei !!!??

J'ai quand même du mal à le croire... en y repensant, cela me semble tellement aberrant...

Enfin en y repensant, on se rend aussi vite compte qu'à l'IUFE, TOUT est possible!!

Ridicule, absolument RI-DI-CU-LE

Très grand BRAVO à Charles Beer..

Écrit par : Monbaron | 18/06/2012

Vive la cohésion et l'efficacité du personnel et t'en qu'on y est, vive l'éducation et l'instruction de nos enfants.

Vive l'Avenir. On vit vraiment une drôle d'époque!

Écrit par : Azzaro | 18/06/2012

Bravo Genève, Bravo Charles Beer et Bravo l'IUFE

Il faudrait peut-être faire une enquête pour voir si l'IUFE n'a pas tisser d'alliance avec le réseau des médecins... parce qu'à l'allure où les antidépresseurs sont prescrits à l'IUFE, on se pose vraiment des questions!

Écrit par : Cretton | 18/06/2012

Plusieurs personnes parlent de burn out à l'IUFE. Inquiétant!
Peut-on en savoir plus? Combien de cas?

Écrit par : Joe | 18/06/2012

Quel gâchis!

Un si beau métier gâché par un institut pseudo-pédagogique où tous les profs sont des rebuts du DIP.

Écrit par : Monbaron | 18/06/2012

Burn-out?

Mais les cas ne se comptent même plus.

Pour avoir une petite idée, cette année, 4 cas dans mon école

Alors si tu multiplies plus ou moins avec le nombre d'établissements....

Enfin, je te laisse calculer...

Écrit par : Cretton | 18/06/2012

Nous aurons sans doute tous remarqué que, comme tous les étudiants qui s'expriment sur le sujet, cette étudiante a voulu préserver son anonymat...

Peur des représailles?

Quelle politique douteuse l'IUFE fait-il régner?

Écrit par : Marinoni | 18/06/2012

STOP aux abus

IUFE descends de ton nuage et arrête de nous pourrir la vie

Écrit par : prenner | 18/06/2012

Cette fois, c'est vraiment la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Au nom de quoi l'IUFE se permet-elle d'asservir les directeurs d'établissements?

Écrit par : prenner | 19/06/2012

Cette fois, c'est vraiment la goutte d'eau qui fait déborder le vase.

Au nom de quoi l'IUFE se permet-elle d'asservir les directeurs d'établissements?

Écrit par : prenner | 19/06/2012

trop c'est TROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOp

Écrit par : Marinoni | 19/06/2012

Du jamais vu!

Et au juste de quel droit mettre les directeurs dans l'embarras?

Écrit par : Azzaro | 19/06/2012

En fait, j'ai des doutes:

On est en Corée du Nord ou en Suisse?

Écrit par : Azzaro | 19/06/2012

A l'heure où les TPG font n'importe quoi, où les routes sont impraticables à cause des travaux et à l'heure où le prix des places de park a flambé, on nous parle de mobilité?

Ah oui, je sais l'IUFE a non seulement créé une alliance avec le réseau des médecins, mais aussi avec les TPG et la police municipale....

On n'arrête pas le progrès et franchement ça fait froid dans le dos

Écrit par : cardoso | 19/06/2012

Il me semble pourtant que les directeurs d'établissements sont les plus à même pour juger des compétences de leur personnel.

Pourquoi déplacer des gens qui offrent pleine satisfaction et prendre le risque d'embaucher un stagiaire qui ne lui convient pas?

Écrit par : Bibi | 19/06/2012

Pourquoi mettre les directeurs dans la m...., alors que leurs suppléants leur conviennent, surtout si d'autres prennent leurs places?

Quelle prise de risque inutile, quelle perte de temps!

C'est honteux!

Appel à la révolte des directeurs!

Écrit par : Damien Marinoni | 19/06/2012

Cette pratique a des airs de Bourse aux Esclaves!

Esclavage moderne?

Écrit par : Damien Marinoni | 19/06/2012

Ne serait-ce pas une lubie importée de la France centralisatrice et de son administration aux méthodes quelque peu totalitaires?

Écrit par : Mère-Grand | 19/06/2012

J'èspère que tous les politiques qui étaient en faveur de cet institut lisent ces commentaires.....il serait grand temps qu'ils se remettent un peu en question !!!!

Et tout à fait d'accord avec Mère-Grand.... cela sent le "totalitarisme" français....

A Chêne-Bougeries on vient de déplacer un enseignant de musique après plus de 20 ans d'enseignement qui donnait tout à fait satisfaction....
Et la directrice également, malgré une pétition des parents, enseignants et l'intervention de l'exécutif communal !!! Aucune raison est donnée !!! Lors de l'introduction des directeurs la même chose s'est déjà produit ici....visiblement on veut casser les équipes qui fonctionnent....
Un vrai gâchis, ce DIP!

Écrit par : Marion Garcia Bedetti | 19/06/2012

C'est le IUFE qu'il faudrait déplacer sur la lune.
Sans doute est-ce impossible parce qu'il y est déjà à moitié ...

Écrit par : A. Hurler | 19/06/2012

On nous avait certifié que le IUFE qui remplaçait "l'école" des enseignants, l'IFMES, allait prendre en compte nos différentes remarques pour essayer d'améliorer nos conditions de travail qui se péjorent toujours davantage d'ailleurs...mais rien! A croire que l'on nous écoute pas. Tout va à l'encontre d'une bonne ambiance de travail mettant l'élève, le savoir et l'enseignant sur chacun des 3 pôles du triangle pédagogique. Au lieu de ceci les nouveaux enseignants sont au bord du burn out avant même de commencer leur carrière...Une honte dans notre système éducatif, du reste un des plus compétitifs de la planète. A bon entendeur.

Écrit par : carfora | 19/06/2012

Non seulement ces pratiques totalitaires de l'IUFE sont scandaleuses, mais ce ne sont pas les seules!!! Non content de pénaliser directeurs d'établissement et étudiants qui collaborent depuis plus d'un an pour certains, l'IUFE traitent ses étudiants comme des pions. Nous n'entrerons même pas en matière sur la qualité des cours car là encore, il y aurait beaucoup à dire... Par contre, est-il normal qu'à l'heure de Bologne, un institut universitaire refuse d'accepter des master effectués à l'étranger (France par ex.)? C'est pourtant le cas d'étudiantes en allemand, qui se sont vues refusées l'équivalence et devraient effectuer des modules complémentaires (quand on sait qu'à l'heure actuelle on manque cruellement de profs d'allemand à Genève). Il y a aussi le cas de certains étudiants qui ont été acceptés à l'IUFE, puis on leur a expliqué en fin d'année que finalement, s'ils voulaient leur diplôme, il faudrait passer des modules supplémentaires! Donc l'IUFE, en monarque absolu, se permet de changer les règles du jeu EN COURS D'ANNEE ! Donc, après les déplacement des stagiaires, quelle sera la prochaine perle de l'IUFE ???

Écrit par : anonymous_victim | 19/06/2012

Je me réjouis de lire le journal demain. jusqu où iront ils au juste
veulent ils vraiment pousser les gens à bout???????

Écrit par : sacha | 19/06/2012

Je n en reviens pas.. pourquoi tant d acharnement?

D où vient cette volonté de pourrir la vie des gens?

Écrit par : Hervé | 19/06/2012

Et encore vous ne savez pas tout. ce malaise général n est en réalité que la pointe de l iceberg.

quand toute la vérité éclatera, je vous garantis que ça va faire très très mal...

Malaise garanti. trop de gens intimidés par l IUFE souffrent en silence et contiennent leur colère.

Tout cela ne peut simplement pas durer !!!

Écrit par : nadja | 19/06/2012

Je ne comprends pas. POURQUOI diable les directeurs ne font-ils pas un blocus? pourquoi????????

Ont-ils eux aussi peur d éventuelles représailles?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????!!!!

Écrit par : Jj | 19/06/2012

Commentaire censuré au vu de son caractère excessif et insultant.
Duval

Écrit par : Joao da silva | 19/06/2012

Simplement pitoyable

Écrit par : Gino | 19/06/2012

Suite aux nombreux commentaires postés, la plupart par des étudiants de l'IUFE semble-t-il, je les invite à écrire des textes qui expriment leurs critiques pour me les faire parvenir à mon adresse e-mail afin que je les poste sur ce blog en garantissant leur anonymat s'ils le désirent.

Écrit par : Duval | 19/06/2012

Pffffff du grand n'importe quoi!!!

Depuis quand l0Etat impose-t-il des employés aux patrons?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Nous aimerions tous que l'IUFE nous l'explique à moins que cela soit inavouable.....

Parfois, j'ai vraiment honte d'appartenir au genre humain

IUFE aujourd'hui marchand d'esclaves et demain directeurs esclaves de l'IUFE!!

Directeurs, révoltez-vous!!!

Tapez du poing!

Faites-vous entendre!!

Écrit par : Esma xyz | 19/06/2012

Toujours plus de contraintes, toujours moins de droits et de liberté.
Dieu IUFE, jusqu'où iras-tu??
Et surtout arrêteras-tu les dégâts un jour?

Écrit par : Ekaterina | 19/06/2012

IUFE

Ô vous apôtres suprêmes de la bêtise, de quel droit privez-vous les directeurs de leurs droits?? Et au nom de quoi traumatisez-vous vos étudiants, ou devrais.je plutôt dire esclaves???

Écrit par : kleemann | 19/06/2012

IUFE: Institut Universitaire de Frustration des Enseignants

Écrit par : jordan jordan | 19/06/2012

Me revoici,

non seulement les étudiants doivent sans cesse prouver leurs équivalences, mais celles-ci ne sont jamais valables. Alors on se retrouve toujours à recommencer des modules en Lettres parallèlement à l'IUFE et à notre enseignement quotidien pour au final devoir encore et encore fournir des efforts vains. Car aujourd'hui, je vous le dis, je me suis battu, je voulais être prof. C'était mon rêve. Après trois rechutes de dépression, c'est décidé, à contre coeur, mais je suis littéralement DE-GOU-TE de l'enseignement. Mon formateur de terrain qui se permet de me critiquer alors que lui-même n'a AU-CU-NE idée du programme à effectuer. Au lieu de me soutenir et de me donner les astuces du métier, il m'a sans cesse rabaissé et dévalorisé..

Écrit par : Monbaron | 19/06/2012

IUFE, lieu de tous les superlatifs négatifs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : anonymous-victim-number9999999999 | 19/06/2012

Pourquoi les directeurs se laissent-ils faire???

De quoi peuvent-ils bien avoir peur??

Écrit par : Huong Lee | 19/06/2012

Cours de l'IUFE:

Blabla sans substance sans saveur qui dégoûterait un curé de dire la messe. Je ne vois toujours pas à quoi les "cours" dispensés par l'IUFEv et sa bande de guignols nous servent dans notre pratique quotidienne.

Allez appliquer de la psycho de salon un vendredi en dernière heure de l'après-midi avec des 11B....Essayez je vous souhaite bonne chance. Même si selon l'IUFE et sa bande de boiteux l'enfant serait tel la cire, malléable et manipulable... Apparemment ils y croient dur comme fer à cette pseudoconception préhistorique étant donné qu'ils l'appliquent et l'expérimentent quotidiennement sur nous.

Écrit par : corrida | 19/06/2012

Cours de l'IUFE:

Blabla sans substance sans saveur qui dégoûterait un curé de dire la messe. Je ne vois toujours pas à quoi les "cours" dispensés par l'IUFE et sa bande de guignols nous servent dans notre pratique quotidienne.

Allez appliquer de la psycho de salon un vendredi en dernière heure de l'après-midi avec des 11B....Essayez je vous souhaite bonne chance. Même si selon l'IUFE et sa bande de boiteux l'enfant serait tel la cire, malléable et manipulable... Apparemment ils y croient dur comme fer à cette pseudoconception préhistorique étant donné qu'ils l'appliquent et l'expérimentent quotidiennement sur nous.

Écrit par : corrida | 19/06/2012

Aie aie aie.... Fallait pas pousser Mémé dans les orties

Écrit par : caramelita | 19/06/2012

En effet, il aurait mieux valu contenter tout le monde et procéder par consensus là où c'était possible. D'ailleurs, le but de l'IUFE, s'il a un but, n'est-il pas d'offrir aux stagiaires des places où ils se sentent bien et d'éviter les conflits????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Pourquoi pourquoi pourquoi destituer les directeurs de leurs droits fondamentaux??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????? POURQUOI POURQUOI POURQUOI ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Écrit par : PETIT TRAIN | 19/06/2012

IUFE ou le monopole de la bêtise !!!!!!!

Écrit par : blablabla | 19/06/2012

Le chef du DIP est socialiste et la ville de Genève l'est aussi par sa majorité politique. Les autres partis soutiennent-ils la politique mis en cause, s'en moquent-ils, sont-ils aux ordres de l'institut universitaire critiqué?
Il me semblerait intéressant d'avoir l'avis de leurs représentants. Après tout il leur arrive de s'exprimer sur des sujet moins importants que celui-ci.

Écrit par : Mère-Grand | 19/06/2012

C est juste du gâchis. enseigner est un métier magnifique et malheureusement maintenant j en suis dégoûtée au plus haut point. toutes ces pratiques abusives me débectent.

Écrit par : pirouette | 19/06/2012

L'Insoutenable Usurpation des Forces des Enseignants (IUFE) fomentée par le Bureau des Encombrements des Esprits Rabotés (BEER) atteint son paroxysme d'aliénation!
En 2013, éjecter les Socialistes du DIP.

Écrit par : Michèle Roullet | 20/06/2012

Deux choses à savoir:
1. Il y a environ une année, des représentants des étudiants à l'IUFE ont été reçus en audition par la commission de l'enseignement supérieur du GC. A leurs yeux, tout n'était pas rose à l'IUFE mais dans l'ensemble, ils étaient moyennement satisfaits... étaient-ils vraiment représentatifs de la grande majorité des étudiants? Il semble que non puisqu'aujourd'hui, ils sont nombreux à dénoncer les dysfonctionnements de cet institut.
2. Il n'est pas tout à fait correct de faire porter le chapeau au seul Monsieur Beer ou même au parti socialiste...
En effet, la création de cet IUFE a été, à l'époque, soutenue par l'ensemble des partis politiques sans exception... particulièrement même par le parti libéral via Monsieur Weiss.

Écrit par : Duval | 20/06/2012

Eh bien, qu'ils s'expriment maintenant. Mais Monsieur Weiss a bien d'autres soucis ... et intérêts, à lire ses interventions récentes.

Écrit par : Mère-Grand | 20/06/2012

Avant de prôner la mobilité des étudiants, ils devraient déjà faire un diplôme reconnu sur le plan fédéral. Sinon à quoi bon la mobilité donc mobilité des étudiants, argument à jeter à la poubelle.

Qu'ils disent franchement qu'ils veulent faire ch... les dirlos

Écrit par : kim | 20/06/2012

Mobilité?

Ils n'acceptent même pas les masters obtenus ailleurs qu'en Suiss, bien qu'obtenus sous le système de Bologne...

Mobilité de mon c..

Écrit par : juko | 20/06/2012

Les commentaires sont fermés.