27/07/2012

Monsieur Maudet a du boulot!

cambriolage.jpg

 

On vient de me faire parvenir une recommandation de notre service de police cantonal.

C'est bien connu, un être humain averti en vaut deux...

Soyez donc rassurés, vous pouvez partir tranquilles en vacances...

 

 

statistiques-cambriolages.jpg

 

 

REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE

Département de la sécurité

Police

État-major de la Police

Service de presse et des relations publiques

Centre de situation

_______________________________________________________________________________________

Genève, le 26 July 2012

Bulletin mensuel Avis de précaution Message urgent

INFORMATIONS POLICE

26 juillet 2012

Concerne : Cambriolages nocturnes - introduction furtive par escalade - par les fenêtres.

Avec la période estivale, les cas nocturnes d'introduction furtive par escalade ou par des fenêtres laissées ouvertes est en nette augmentation. Ainsi, depuis le début juillet 2012, ce sont plus de 140 cas de ce type qui ont été répertoriés sur l'ensemble du territoire cantonal.

L'étude de ces délits démontre que les villas et habitations individuelles sont touchées pour 2/3, le tiers restant concernant les appartements et locaux commerciaux. (étages inférieurs allant jusqu'au 3ème, par escalade).

Si l'ensemble du territoire est touché, trois zones se distinguent particulièrement :

1. La région Onex (secteur Traille/Cressy) - Bernex - Confignon - Lully

2. L'axe Carouge - Vessy -Veyrier

3. Les quartiers de Trembley, Moillebeau et Petit-Saconnex

Pour ce qui est des auteurs probables, il semble que les cambrioleurs nord-africains, albanais et roumains soient les plus actifs dans ce domaine. Ils sont souvent équipés de sacs à dos pour emporter le butin (bijoux, numéraires, smartphones, appareils électroniques, PC portables, …) et peuvent circuler à vélo par souci de discrétion.

Avec la chaleur annoncée pour les prochains jours, il est à redouter que la série constatée depuis début juillet ne fléchisse pas.

En cas de problèmes, il y a lieu d’appeler le 117.

13:53 | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

16/07/2012

Blogs et commentaires, la guerre des roses

Maimage____r_83784738183.jpg

Il faut bien l'avouer, lorsqu'on écrit un billet, l'intention est bien d'être lu par le plus grand nombre et, si possible, de susciter des réactions.

A cet égard, les commentaires sont, bien entendu, toujours attendus avec impatience!

Et là, la plate-forme des blogs de la TdG fait fort en général.

Dallas ton univers impitoyable
Dallas glorifie la loi du plus fort
Dallas et sous ton soleil implacable
Dallas tu ne redoutes que la mort

En ce qui me concerne, je trouve cet instant assez magique... le moment où je reçois ce mail qui m'indique qu'un nouveau commentaire vient d'être posté à la suite de mon billet.

Avant même d'en lire le contenu, en priorité, je m'empresse de regarder qui en est l'auteur.

Et je ne vous dis pas la joie... lorsque je retrouve certains de mes fans!

Ah, se faire égratigner, dénigrer, mordre, salir, écraser! Plus encore... Quel bonheur de retrouver tout ce beau monde qui, si souvent, ne vous veut que du bien!

Ensuite, ce n'est plus que jouissance.

Il est si facile de répondre à ces détracteurs masqués et d'engager alors un dialogue dont vous ne pouvez ressortir que vainqueur!

Chaque "blogueur" a ses aficionados!

Est-ce la peine de les "pseudo-nommer" ici? Non, chacun se reconnaîtra indubitablement.

Moi, j'ai mes favoris...

Je me réjouis déjà de lire leurs commentaires incendiaires. Ceux qu'ils posteront à la suite de ce billet...à moins que dans un moment d'égarement, une lueur d'intelligence, ils décident justement de me chagriner en jouant aux abonnés absents.

Il faut le dire, cette plate-forme est une véritable aubaine.

Ne permet-elle pas à chacun de se défouler sans retenue, ou presque? Quelle jubilation de pouvoir, plus ou moins poliment et impunément dire tout le bien qu'on pense de tout un chacun.

Cher blogueur qui écrivez à visage découvert, lequel d'entre vous ne s'est jamais laissé aller à s'inventer un pseudonyme pour poster par ci par là, un petit commentaire virulent de derrière les fagots?

14:59 | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

14/07/2012

A quand les uniformes à l'école?

23hainard.jpg

"Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre"!

Il y a une bonne quarantaine d'années, la fin de l'année scolaire était marquée par les Promotions et par la remise des prix aux "bons" élèves.

Certains doivent se souvenir de ces images de Robert Haynard qui faisaient la fierté de quelques uns...

J'ai même connu un prix intitulé "prix du meilleur camarade"...il était décerné par le curé du village à celui ou celle que ses propres camarades avaient élu! A main levée! Si si...

Voilà qu'aujourd'hui, la Julie nous offre une perle.

On apprend qu'une école primaire (Ecole de l'Europe) a lancé un projet pilote en 2011 et que le bilan en est positif. L'expérience sera reconduite pendant 4 ans.

De quoi s'agit-il?

"Du système de la carotte et du bâton. Pour encourager les élèves et leur donner le goût de l'effort, explique la directrice de l'établissement, à la fin de l'année scolaire, on récompense par un certificat le comportement et les bonnes notes. Ainsi, pour obtenir la distinction, l'élève doit avoir la moyenne dans toutes les branches, un résultat général de 4,5 et un comportement adéquat pendant toute l'année".

Il paraît que les parents sont enchantés.

Mazette!

J'entends déjà les hurlements de certains...horreur, ségrégation, gare de triage...

Les enseignants de l'école de l'Europe, à l'époque, avant la votation de 2006, étaient pourtant de fervents adeptes de la suppression des notes! Quelle mouche les a-t-elle piqués?

Que sont devenus les beaux principes émis par les gourous qu'ils écoutaient religieusement?

L'un d'eux n'écrivait-il pas en 1996:

"Supprimons la note ! Abolissons ce carcan ayant tenu des générations de potaches en esclavage. Renonçons à l'évaluation chiffrée, aux calculs alambiqués de moyennes, aux impasses de la sélection arithmétique. Alors viendra le Grand Soir, celui d'une pédagogie réconciliée avec elle-même, sans carotte ni bâton. Sans note, pas de compétition malsaine, pas de hiérarchie nauséabonde. Une aube nouvelle se lèvera sur les classes: les élèves y seront plus solidaires, les enseignants plus sereins, les parents mieux informés. Le savoir retrouvera tout son sens, l'enseignement en sera différencié, les apprentissages facilités et l'échec scolaire éradiqué".

Pour ma part, permettez-moi de me marrer!

Il fallait quand même oser...faire passer une pratique ancestrale pour une innovation révolutionnaire.

Quant à savoir si cette mesure est bénéfique ou pas, je vous laisse en juger!

Je me pose simplement la question: du moment qu'au DIP, on ne sait plus où on en est, à quand le retour de l'uniforme à l'école?

Je verrai bien des pantalons "pat d'eph" et une veste à "col mao"...

deguisement-disco-cameleon.jpg142565812849302964.jpg

15:31 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

11/07/2012

Arnaque?

 

 

Je reçois aujourd'hui un mail qui m'interpelle.

Il y a incontestablement une arnaque... mais comment fonctionne-t-elle?

Une idée?

Ci-dessous, tel quel, le mail en question:

Bonjour,

Leboncoin vous propose un Camping Car FIAT DUCATO 110 - Annee 2004 avec 24100 km enregistre par un client residant en Polynesie Francaise ( DOM TOM) pour une donation.Si cet offre vous interresse veuillez nous fournir les informations ci dessous afin que nous puissons vous mettre en contact avec l'interresse.

Nom & Prenom :

Adresse:

ville :

Pays :

Tel /Mobile :

NB: Vous avez les photos en piece jointe....

www.leboncoin.fr Premier site des petites annonces en FRANCE....

21:56 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

04/07/2012

Même pas peur du ridicule!

imagesCA1MB5JG.jpg

Il est vrai qu'il ne tue pas...

Quand on est cadre, directeur ou même Président, est-ce possible, au DIP, de reconnaître ses erreurs et faire marche arrière?

J'en doute.

On se souvient que le DIP a introduit, il y a une année, à grands frais, un manuel de français intitulé "Mon manuel de français" (MMF).

J'ai à plusieurs reprises dénoncé l'inadéquation de ce manuel qui nécessite, aux dires même de la Direction, une "boîte à outils" permettant son utilisation!

J'ai dénoncé à maintes reprises l'aberration de l'avoir choisi en lieu et place de l'autre méthode beaucoup plus pertinente (L'île aux mots).

Voici que le DIP semble prendre conscience de l'importance du problème.

Il persiste et signe pourtant.

J'en veux pour preuve la récente note que les enseignants ont reçue de la Direction de l'enseignement primaire:

Moyen d'enseignement "Mon Manuel de Français" (MMF)

Les élèves du cycle moyen ont reçu cette année un Mémento de français en lien avec MMF. Ce Mémento, comme l'ont montré le bilan du service de la coordination pédagogique (SCOP) et divers partenaires, était incomplet. Il sera remplacé à la rentrée par l'ancien Mémento, adapté à la terminologie introduite par le PER, qui sera distribué aux élèves dès la 5P.

La Direction conseille également fortement aux enseignants de ne pas se contenter du dit manuel et de compléter leur enseignement à l'aide des anciennes fiches de travail en vigueur avant l'introduction de MMF...

Pour rappel et contrairement à ce que Madame Isabelle Vuillemin, directrice de l'enseignement primaire, a déclaré il y a quelques mois sur Léman Bleu Télévision (propos que, par la suite, elle a confirmé être erronés), seul Genève et Neuchâtel ont opté pour MMF!

Il en va de même en ce qui concerne l'enseignement des mathématiques.

Voici ce qu'on lit dans cette même note adressée aux enseignants:

Contrairement à ce qui avait été annoncé, et pour des raisons budgétaires, la direction générale est malheureusement contrainte de ne pas distribuer le moyen complémentaire "Mon cahier de calcul" dans les établissements pour l'année scolaire 2012-2013

De quoi se poser des questions sur la crédibilité du DIP...

11:47 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

01/07/2012

Retour à Coire Kornplatz

imagesCAHYVXIG.jpg

Et sans passer par le "start" bien entendu!

On ignore si c'est lors de son voyage de noces à Coire que Monsieur Charles Beer, ministre en charge du DIP, a eu cette idée géniale.

Je reviens donc sur l'interpellation urgente écrite du député Jean Romain pour vous donner un peu plus de détails sur le sujet.

De quoi se poser des questions!

Or donc, notre ministre a décidé que l'usine à gaz dont je vous ai déjà parlé n'était pas suffisante et qu'il fallait encore étoffer de quelques postes cette pyramide hiérarchique pourtant déjà intolérable...

Voilà que le Président crée des conseils de direction dont la composition laisse songeur:

une directrice ou un directeur d'établissement

une, un ou des maîtresses et maîtres adjoints pour les établissements

une, un ou des maîtresses et maîtres référents

une ou un secrétaire d’établissement

 

Ainsi, les directeurs d'établissement du primaire, déjà au bénéfice de placards dorés, se verront adjoindre, selon l'importance des écoles dont ils sont censés avoir la charge, des maîtres adjoints ou des maîtres référents qui eux mêmes bénéficieront d'une secrétaire...le tout aux grands frais du contribuable bien entendu!

On se demandait déjà ce que faisaient exactement ces chers directeurs.

Mon premier larousse des qui fait quoi.jpg

A l'avenir, qui fera quoi?

Selon les informations officielles (bulletin N°49 Correspondance, juin 2012), on comprend aisément que ces maîtres adjoints seront les dindons de la farce!

A eux en effet d'assumer dorénavant TOUTES les tâches qui relevaient du cahier des charges du directeur.

Vous savez, ce directeur qui était censé être la personne de référence en charge de la bonne marche de l'établissement. Cette personne de proximité, toujours atteignable, au service "non stop" et instantané des parents, des enseignants...bref, cette personne sur qui chacun pouvait soi-disant compter à tout moment.

Que feront-ils donc ces directeurs lorsque, dès la rentrée 2012, ce seront les maîtres adjoint /référents qui les remplaceront dans la plupart des tâches qui leur incombaient?

En effet, jugez plutôt des tâches futures du maître adjoint:

Le/la maître adjoint assume, conjointement à une charge d'enseignement et par délégation du/de la directeur/trice d'établissement (Dir-E), des tâches qui s'inscrivent dans plusieurs domaines, à savoir :

 

1. Les relations, la collaboration et la communication

2. La gestion de l'établissement

3. Le suivi des élèves

4. Le domaine pédagogique

 

Plus précisément et selon les besoins du contexte :

 

1. Les relations, la collaboration et la communication

 

_ Personne de contact pour les parents, la commune, les remplaçant-e-s et autres intervenant-e-s

_ Diffusion de l'information

_ Organisation de séances collectives, définition des ordres du jour, animation

_ Accueil des enseignant-e-s en période probatoire (EPP) et aide à leur intégration au sein de l'équipe

_ Autre

 

2. La gestion de l'établissement

 

_ Organisation des études surveillées / Gestion du budget alloué à cette prestation

_ Planification des horaires

_ Organisation des inscriptions

_ Organisation et composition des classes

_ Organisation des responsabilités déléguées aux enseignant-e-s (bibliothèque, MITIC, premiers soins, surveillances)

_ Fourscol / Gestion de l'économat

_ Tenue des comptes

_ Autre

 

3. Le suivi des élèves

 

_ Suivi opérationnel de situations d'élèves – à l'exception des situations complexes – dans la coordination d'actions prises en charge par différents acteurs (titulaires, ECSP, MS, SSJ, OMP)

_ Coordination des collaborations internes mises en place pour la prise en charge des élèves allophones

_ Autre

 

4. Le domaine pédagogique

_ Animation de temps de travail en commun

_ Collaboration dans l'élaboration du projet d'établissement, organisation et conduite de certaines des actions dudit projet

_ Participation au comité de pilotage du projet

_ Autre

 

5. Autre


TOUT quoi!!!


Quand je vous disais que les directeurs d'établissement jouissaient de placards dorés...dorénavant en or massif!

Aujourd'hui, ils peuvent avoir le sourire et déjà penser à la manière dont ils vont meubler leurs longues journées de "farniente".

Révoltant.

J'ose espérer que les enseignants ne seront pas des imbéciles!

Qu'ils laisseront les cadres du DIP assumer leur responsabilité.

Aucun ne doit postuler à ce poste de maître adjoint...à moins d'accepter de cautionner l'inadmissible.

On peut rêver...

15:49 | Lien permanent | Commentaires (22) | |  Facebook