29/08/2012

Les ayatollahs du Grand Conseil

27346_100000915153469_2874_n.jpg

Savez-vous comment ça fonctionne au sein des différents partis politiques?

 

Tenez-vous bien...

 

La motion, pleine de bon sens, dont je vous ai parlé dans mon précédent billet était, ces derniers jours, proposée pour signature à tous les députés du Grand Conseil.

 

Beaucoup partagent l'idée que propose cette motion quidemande qu'au primaire, les directeurs d'établissement scolaire consacrent une partie de leur temps de travail à l’enseignement.

 

Mais voilà, il y a un hic!

 

Elle émane de l'UDC !!!

 

Horreur!!!

 

C'en est trop pour les ayatollahs de chacun des partis. Il s'agit de crever cet abcès dans l'œuf et de remettre nos députés à l'ordre.

 

En rangs serrés, les doigts sur la couture du pantalon...

 

Interdiction pure et simple a été signifiée à ceux qui auraient volontiers signé le texte de la motion. Avant même d'en avoir discuté en réunion (caucus).

 

???

 

Admettre que, peut-être, on s'est un peu trompé et qu'il faut rectifier le tir...vous rêvez!

 

            - Du côté des socialistes, on ne peut désavouer son Conseiller d'Etat

 

            - Du côté des Verts, on ne peut pas être en désaccord avec ses alliés naturels

 

            - Du côté du PLR et du PDC, on ne peut pas désavouer un système     d'organisation (directeurs d'établissement) qu'on a soutenu bec et         ongles à l'époque de sa mise en place (merci M. Weiss!).

 

            -Du côté du MCG, même processus, avec en plus une petite "guéguerre"    vengeresse: Œil pour œil, dent pour dent...l'UDC n'a-t-il pas refusé de     soutenir le projet de loi du MCG au sujet de l'âge de la rentrée à l'école?

 

Telle sont les pratiques des partis politiques.

 

C'est ainsi que tourne tout ce petit monde de politiciens, vous savez tous ces gens que vous, citoyens, avez élus en croyant qu'ils vous représenteraient au mieux.

Muselés par les rouages du parti, ils sont pourtant nombreux ces députés qui ressentent leur impuissance. Comment peuvent-ils supporter cette impression d'être des eunuques?

 

Je les invite donc à prendre leurs responsabilités, au besoin à se démarquer pour défendre leurs convictions plutôt que les dictats des ayatollahs de leur parti.

 

Comment peut-on accepter de faire preuve de tant de servilité envers un parti auquel on s'est attaché poings et pieds liés?

 

On peut rêver...

 

museliere-de-frappe-GK-1--1-.jpg

 

13:48 | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

Commentaires

Il nous faut être un peu patients !

L’ère Beer est bientôt finie. Et, ce sera un ouf de soulagement pour beaucoup. Car dilapider, comme l’a fait ce chef du DIP, les ressources allouées pour son département, est une honte. Sa politique des petits copains a entrainé une augmentation exponentielle des hauts cadres (rappelons qu’un directeur d’école primaire, en classe 24, est mieux rémunéré qu’un Chargé de cours à l’Université de Genève !).
J’ai également dénoncé cet abus dans un de mes billets récents :

http://micheleroullet.blog.tdg.ch/archive/2012/07/08/cadres-en-titane-au-dip.html

On ne pourra pas faire l’impasse de diminuer le nombre de postes de directeurs et de redéfinir leur cahier des charges. Ces postes qui sont, comme vous le dites, des « placards dorés », grèvent trop le budget du DIP.

Résultats : il n’y a plus, dans certaines écoles genevoises, de maîtres d’appui pour les élèves en difficulté, ni de cours de français pour élèves non francophones. Et certaines classes sont gonflées à bloc avec 27 élèves par classe !

Écrit par : Michèle Roullet | 29/08/2012

Faire enseigner les directeurs (largement inutiles) du primaire à 50 pour cent de leur temps d'engagement, est à l'évidence une très bonne solution. Les autres cantons le font. L'UDC a pris les devants sur ce coup et c'est une bonne chose.

Ceux qui ont défendu la nomination des directeurs du primaire, les mêmes qui ont défendu l'IUFM, ont commis une lourde erreur. Il convient maintenant de rectifier un peu le tir. Un peu seulement... mais vite.

On aurait ainsi environ 45 postes à disposition et déjà sur-payés par la classe 24. Ne pas aller dans cette direction et venir ensuite dire qu'il faut faire des économies dans les services de l'Etat, venir dire qu'il y a trop de fonctionnaires, est du dernier surréaliste.

Écrit par : Jean Romain | 29/08/2012

Cela arrive trop souvent.
Luttons ensemble contre le diktat des autres partis politiques.

Écrit par : Victor Winteregg | 29/08/2012

C'est quoi le lien avec la photo ? Là il n'a pas la main sur la couture du pantalon.

Écrit par : Gilliéron | 31/08/2012

@gilléron :il s'agit d'un élève tentant d'apprendre des éléments de géométrie spéciale plus particulièrement le 360° , selon la méthode socio-constuctiviste

Écrit par : briand | 31/08/2012

Au fait non il s'agit du leader des jeunes UDC qui aurait laissé l'arme à la maison juste après le vote sur l’initiative.

Écrit par : briand | 31/08/2012

une remarque sur le fond pour une fois , j'ai tenu les mêmes discours en tant que syndicaliste à l'université, trop de prof exerçant un mandat dans la hiérarchie académique refilaient leurs cours à des assistants ou se faisaient remplacer.
Un enseignant quelque-soit sa position doit continuer à enseigner même à temps partiel.
Sur le Grand-Conseil , je n'ai aucune information qui m'indique que l'on ait assisté à un vote bloqué sur ce sujet, dès lors il serait certainement souhaitable de connaitre le point de vue des opposants au texte de l'UDC.Curieusement la droite majoritaire au parlement ne peut faire passer une motion de droite, impréparation manque de compétence des motionnaires? A éclaircir

Écrit par : briand | 01/09/2012

Il me semble, briand, avoir été clair dans mon billet.
Il se trouve que certains "pontes" des différents partis ont interdit à leurs députés de signer cette motion, ceci avant même d'en avoir discuté en caucus.
Pour les raisons qui sont énumérées dans mon billet...
On musèle tout simplement ceux qui ne marcheraient pas droit...
Maintenant il faudra voir si malgré celà, certains partis soutiendront la motion quand elle sera présentée lors d'une prochaine session du GC.
Ce qui m'étonnerait...

Écrit par : Duval | 01/09/2012

OK je pensais que le débat avait déjà eu lieu, maintenant co-signer une motion UDC cela ne pose probablement pas de problème de tendinite aux poignets des députés de droite pour les autres c'est effectivement une autre histoire.
à suivre sur le court numéro 1

Écrit par : briand | 01/09/2012

Discussion au GC il y aura...mais les mots d'ordre dictés par les ayatollahs seront à nouveau suivis....je vois mal des députés oser y déroger!
C'est ainsi que ça fonctionne dans ce petit monde.
Je paye le champagne si je me trompe!

Écrit par : Duval | 01/09/2012

"cela ne pose probablement pas de problème de tendinite aux poignets des députés de droite"...si jusiement!!!
Parce que, au sein de leur parti,on leur a interdit de soutenir ce projet!

Écrit par : Duval | 01/09/2012

Ce que vous décrivez cela a un nom c’est le mandat impératif ou la discipline du Parti, je me souviens du mot d'Aragon "il n' y a rien de plus beau que de servir le Parti" c'était il y a un soixantaine d'années et cela concernait le Parti Communiste.
Je doute, mais vous avez probablement plus d'informations que ce précepte s'applique à des libéraux "hyperindividualistes"comme Weiss ou Gautier ou Jeannerat.
D'autre part quelle stratégie de l'UDC se cache derrière cette motion qu'avec plus de négociations on aurait pu imaginer co-écrite à plusieurs , évidemment je n'en sais rien , ce que je tente simplement de dire ,c'est que je n'adhère pas du tout à votre discours du tous pourris ayatollèsques. Je serai intéressé par connaître l' avis d'un Hodjatol islam c'est à dire de quelqu'un dont la position est juste en - dessous de "ayatollah" un sous- ponte en quelque sorte.

Écrit par : briand | 02/09/2012

Vous n'y croyez pas! Et pourtant, elle tourne... Comme disait l'autre...

Écrit par : Duval | 02/09/2012

Les commentaires sont fermés.