01/10/2012

Les enseignants genevois sont discriminés

3944-0.jpg

Les jeunes étudiants de l'IUFE (institut universitaire de formation des enseignants) ont bien du souci à se faire!

Il y a quelques années maintenant, pour d'obscures raisons de gros sous, sous l'impulsion de certains députés, Genève avait opté pour une formation universitaire des enseignants.

L'appât de subventions fédérales délivrées aux universités et non aux HEP avait prévalu sur la qualité de la formation.

Genève avait donc renoncé à rejoindre BEJUNEFRIVAL, une entité qui réunit les HEP de tous les autres cantons romands.

Des étudiants courageux ont, ici même (et ici), récemment dit tout le bien qu'il pensaient de cet IUFE...

Mais il y a plus grave encore.

En effet, alors que cela fait belle lurette que ces différentes HEP délivrent aux enseignants formés des diplômes reconnus sur le plan fédéral, voilà que notre IUFE genevois, lui, n'est toujours pas accrédité par la Confédération!

Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il plane une sacrée suspicion!!!

Ainsi, les étudiants, après 4 ans de formation, ne savent pas à quelle sauce ils vont être mangés...

Autrement dit, actuellement, un enseignant genevois ne peut pas aller exercer sa profession dans un autre canton!

Encore une "genevoiserie"...qui n'est pas anodine celle-là!

Jamais les propos tenus par le directeur de l'IUFE, Monsieur Bernard Schneuwly, n'ont pris autant de sens:

"L’Institut universitaire de formation des enseignants – l’IUFE – est une institution jeune, pluridisciplinaire, au concept hautement original mais consciente de sa fragilité".

 

PS. Monsieur Weiss, si vous me lisez, pouvez-vous, comme promis en son temps, nous donner les chiffres comparatifs qui attestent du nombre d'étudiants qui se forment à Genève et dans les HEP? Surtout, combien d'étudiants genevois se sont-ils "expatriés" pour rejoindre une HEP plutôt que de s'inscrire à l'IUFE de Genève?

09:34 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Idiotie soutenue par la droite ou par la gauche ... ou par les deux, sans souci du bien commun?

Écrit par : Mère-Grand | 01/10/2012

Je ris .... jaune. En effet, en conférence de rentrée, nous entendons la valeur de la formation genevoise être mise en avant car, disent-ils/elles, c'est une formation unique en romandie qui permet aux titulaires d'un seul diplôme d'enseigner dans les deux degrés du secondaire (cycle et post-obligatoire) - formation de deux ans, faut-il le rappeler.

Ceci alors qu'à la HEP Vaud, il suffit d'une année de formation pour enseigner au PO, donc une année de formation seulement pour les enseignants des branches spécifiques au PO : Chimie, Droit, Economie, Grec, Philosophie. Une seconde année de formation est demandée pour enseigner au cycle.

Alors ... désinformation .... ou manque de connaissance du contexte de la part de ces personnes influantes ?

Écrit par : ex-iufienne | 02/10/2012

Les commentaires sont fermés.