04/10/2012

Pauvre Genève

Promotion-canape.jpg

Décidément, notre bonne vieille République n'a plus grand chose à envier à nos voisins français!

L'annonce de certaines nominations, plus ou moins récentes, dans nos administrations, cantonales comme municipales, me laissent un arrière goût bizarre...

Certes, les rouages de la politique sont ainsi faits, mais tout de même...

Plus j'avance plus j'apprécie à sa juste valeur l'actualité de ce vieux dicton de la campagne genevoise:

"Quatre poils du cul tirent mieux qu'une bonne paire de bœufs"...

11:44 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

En effet, le népotisme n'est pas mort, non seulement il bouge encore. Mieux, il s'affiche sans complexe !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 04/10/2012

bon alors, z'étaient où ces poils, quand la nomination / ces nominations ont passé la rampe?

Écrit par : Pierre à feu | 04/10/2012

Si la moitié des Genevois habitent en France, que l'autre moitié est fait de couples bi-nationaux et que la troisième moitié (sic ;-)) gagne sa vie dans notre ville, est-il surprenant que la frontière ne soit plus qu'une fiction?
P.S. En ce qui concerne les proportions, ne pas oublier que l'exagération est l'âme de la polémique. Ce qui ne l'empêche pas de continuer une grande part de vérité.

Écrit par : Mère-Grand | 11/10/2012

Correction:
"faut-il s'étonner que" en place de "est-il étonnant que"
Merci.

Écrit par : Mère-Grand | 11/10/2012

mère-grand, êtes-vous affiliée à la politique de discrimination de vieillard antoine et ses 4 catégories de français-suisses devant primer sur le suisse voué à ne plus l'être?
ou à l'instar de tant de français même naturalisés, n'arrivez-vous pas à comprendre ce qu'est le confédéralisme suisse?

Des binationaux et de la population de la ville et canton GE: on est assez vieux pour y avoir vécu l'exode 1980-90 des français venus pour assurer jobs-carrière-autre permis que G, naturalisés vite & facile s'ajoutant aux binationaux de famille
dont c'est le plus grand nombre à avoir acheté/construit en zones frontalières fr, avec nord-africains & autres européens salariés de GE

les savoyards ont leur MCG avec ce politicien si lourdement populiste, avec ses théories sur l'identité suisse, sa négation de l'appartenance du canton de GE à la confédération

à qui il faut rappeler que Genève n'appartient pas à la France, n'est pas ville française, que le canton GE fait partie de la Confédération Helvétique, et non à l'état français

pauvre Genève, pauvre Suisse qui servent les intérêts de tant d'intérêts français, français qui continuent de cracher sur nous tout en exigeant encore plus

la France qui a perdu son triple A
mais se targue depuis juin de bénéficier d'intérêts négatifs... omettant de préciser que ces intérêts négatifs lui sont octroyés : grâce à et parce que
la Suisse rachète les dettes de la France!
continuez à cracher sur nous, depuis le temps que nous subissons sans rien dire, que l'on connaît, moi ou mes enfants, ce xénophobisme français, l'antisuissme indécrottable..., ces manipulations répétées de statistiques ne font que nourrir ces antagonismes chez vos enfants ("vous les suisses, foutez le camp! ne faites que prendre nos places!" de lycéens à un binational en internat à Lyon & Annecy), ne font que scier les branches dont les départements rhônealpiens ont largement profité

Avec une croissance à -0 à venir, les français devraient faire preuve de réalisme et de moins d'arrogance: la Suisse ne va pas éternellement racheter vos dettes toxiques, et notre marché de l'emploi genevois ne peut plus absorber vos chômeurs: on a les nôtres, de plus en plus au services sociaux, pour un futur dans le rouge.

Écrit par : dindon farci | 13/10/2012

Les commentaires sont fermés.