20/10/2012

L'honnêteté de ceux que l'on veut élire

frederic-lefebvre-orfevre-manipulation-L-1.png

Genève s'apprête à élire le remplaçant de Monsieur Maudet au Conseil administratif de la ville...

Quatre candidats s'affrontent et se disputent le poste.

 

Qui donc va l'emporter?

 

A mon sens, seules devraient compter l'honnêteté, la crédibilité, la probité du candidat. Une personne qui roule pour le seul bien de Genève!

 

Ce qui exclut bien entendu les candidats marionnettes à la solde de leur parti, les arrivistes intéressés ainsi que les magouilleurs "professionnels"!

 

A ce sujet il ne me semble pas incongru de rappeler ce que l'on pourrait appeler l'affaire "Bonny".

 

A l'époque, soit en 2008, j'avais posé LA question au président de son parti d'alors..

Amusant d'ailleurs de voir comme ce parti, soutenu par les petits copains du bureau du GC, avait défendu son "poulain" sans hésiter à bafouer la loi elle même.

 

Art. 21 Incompatibilités

1 Sont incompatibles avec le mandat de Député les fonctions :
a) de Conseiller d’Etat et de Chancelier d’Etat;
b) de Collaborateur de l’entourage immédiat des Conseillers d’Etat et du chancelier d’Etat;
c) de collaborateur du service du
Grand Conseil ;
d) de cadre supérieur de la fonction publique;

 

La question que j'avais posée au président du PDC était alors simple:

 

Monsieur le Président,

 

Le DIP a, depuis la rentrée scolaire, mis en place une nouvelle organisation de l’enseignement primaire avec notamment la nomination de 93 directeurs d’établissement qui sont des cadres supérieurs en classe salariale 24.

 

L’un d’ente eux, Monsieur Didier Bonny, est député PDC au Gand Conseil genevois.

 

Vous n’êtes pas sans savoir que le mandat de député au GC est incompatible avec la fonction de cadre supérieur,  interdit par la loi. Tout comme l’a déjà fait Madame X, députée socialiste dans le même cas de figure, M. Bonny doit donc démissionner de son poste de député ce qu’il n’a toujours pas fait à ma connaissance.

 

Je me permets donc de vous demander s’il existe un délai réglementaire pour se faire et combien de temps votre parti acceptera-t-il cette situation pour le moins illégitime ?

 

La réponse qui m'avait été faite laisse songeur:

 

...je dois vous informer que la commission des droits politiques du Grand Conseil a été saisie de cette question par le Bureau du Grand Conseil.

 

Elle a décidé que le critère pertinent pour juger d’une incompatibilité entre le mandat de député et le statut de fonctionnaire n’était pas la classe de traitement, mais bien celui de la proximité avec le Conseil d’Etat.

 

Dès lors, le simple fait que Monsieur le député Bonny se trouve en classe 24 ne suffit pas pour que celui-ci se trouve en situation d’incompatibilité.

 

Allons allons...on se fout de nous...

 

- Comme si les directeurs d'établissement n'étaient pas nommés en tant que cadres supérieurs de la fonction publique!

- Comme si ceux-ci n'étaient pas des collaborateurs de l'entourage immédiat du conseiller d'Etat en charge du DIP!

 

A l'époque, soutenu pas ses petits copains politiques (les mêmes qu'il s'acharne à étriper aujourd'hui), Monsieur Bonny ne s'était pas posé trop de questions pour s'accrocher honteusement à son mandat de député au Grand Conseil.

 

Crédibilité?

Fiabilité?

Probité?

Quant à moi, je sais pour qui il ne faut pas voter...

10:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Votre intervention sous-entend que l'honnêteté est une condition préalable à la carrière politique. C'est une vision bien naïve, qui correspond à notre désir d'enfant d'un monde bon et rassurant. Le simple décompte du nombre d'avocats (ou plutôt juristes) qui font carrière dans ce domaine devrait pourtant vous avoir détrompé.
Cela dit, je ne prétends pas que l'opportunisme et la manipulation des faits nécessaires à l'exercice efficace de la carrière politique soit un reflet d'une tare quelconque dans la vie personnelle et intime de ceux qui s'y adonnent.

Écrit par : Mère-Grand | 21/10/2012

Oui, un peu naïf et idéaliste , j'en conviens. Mais quand la malhonnêteté est avérée , autant ne pas la cautionner!

Écrit par : Duval | 21/10/2012

Les commentaires sont fermés.