20/11/2012

Une directrice comblée

1055828_pic_970x641.jpg

On apprend que les enseignants de l'école de Trembley se sont fait plaisir en organisant une... "flash mob" pour fêter le départ à la retraite de la directrice de l'école...



Pour l'occasion, ils ont "utilisé" 640 enfants qui ont dansé dans le préau...

Pensez donc, trop heureux de l'aubaine les petiots!

Car, quand même, à quel moment de la journée ces festivités ont-elles eu lieu? Pendant les heures de cours?

 

Hormis que je ne suis pas persuadé du bien fondé de cette démarche, je me demande surtout...pourquoi aujourd'hui, le 20 novembre?

En principe, dans l'enseignement, les départs de ce genre se font en fin d'année scolaire.

Alors, soit cette fête n'a pas lieu d'être maintenant, soit on aimerait savoir comment ce départ à la retraite est possible en plein cours d'année scolaire?

Vous avez dit étrange?


http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/640-eleves-dansen...

16:35 | Lien permanent | Commentaires (29) | |  Facebook

Commentaires

Emouvant...ils ont même pensé à avertir la TdG pour qu'elle couvre l'événement!

Écrit par : Ras le Bol | 20/11/2012

je vous trouve bien grincheux. Tant mieux qu'il y ait des mouvements de joie dans l'école.Pour une personne qui part à la retraite, il y a des générations qui se rencontrent et se font plaisir. Quoi de mieux ? On ne part qu'une fois dans sa vie à la retraite non ?

Écrit par : fabienne gaudard | 20/11/2012

Chère Madame,

La question posée n'est pas celle de mon humeur.
Chacun pense ce qu'il veut d'une telle démarche.
Ce qui m'intéresse c'est de savoir comment il est possible de prendre sa retraite en cours d'année scolaire? Si ce n'est pas le cas, pourquoi cette fête a-t-elle eu lieu aujourd'hui?
Je suis curieux de votre réponse.

Écrit par : Duval | 20/11/2012

Voilà en effet un scandale abominable : quelques marmots ont dansé dans un préau pour saluer leur directrice à l'occasion de son départ.

On n'en est pas totalement sûr, mais peut-être que cela s'est même passé pendant les heures de cours. L'évènement aura donc épargné à ces pauvres enfants une demi-heure ou une heure de l'un ou l'autre de ces cours inutiles que leur infligent chaque jour leurs enseignants.

Jean Romain va probablement déposer une interpellation urgente pour demander des explications au DIP.

Écrit par : Dirait-on pas la grande palmeraie de Tizi-Ouzou ? | 20/11/2012

@ fabienne gaudard :

Chère Madame,

Je connais une vendeuse du rayon "Confection enfants" de C&A Balexert qui prendra sa retraite à la fin de l'année. Je souhaiterais que ces 640 élèves de Trembley puissent lui offrir à elle aussi une aubade. Cela lui ferait un immense plaisir à cette dame de revoir tous ses petits clients, elle qui a consacré toute sa vie professionnelle aux enfants.

Une petite fête d'un après-midi dans le hall principal de Balexert, autour du sapin, juste avant Noël, ce serait merveilleux. Les enfants et leurs enseignantes viendraient presque en voisins et plusieurs générations pourraient ainsi se rencontrer et se faire plaisir, du bébé au pépé !

A qui puis-je m'adresser au DIP pour réserver une date, connaître les conditions et convoquer la presse ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 20/11/2012

Depuis quand, en effet, utilise-t-on nos enfants à des fins qui ne les concernent pas et surtout sans autorisation des parents? Car enfin, les enfants qui ne ressentaient pas le besoin ou l'envie de rendre hommage à cette directrice ont-ils eu la possibilité de ne pas le faire? De plus, la TdG ayant été conviée à l'événement, de quel droit a-t-on autorisé, toujours sans accord parental, la publication de photos des enfants dans le journal?

Écrit par : Prof | 21/11/2012

Décidément dans ce monde gris et grincheux il devient de plus en plus difficile de faire la fête ! On connaît certains grincheux moins regardant sur les grands principes quand il s'agit de faire grève ...

Écrit par : uranus2011 | 21/11/2012

"soit on aimerait savoir comment ce départ à la retraite est possible en plein cours d'année scolaire?"

Déjà que parler de soit à la 3ème personne relève d'un égo qui doit être remis un peu à sa place, je m'en charge : en réfléchissant 3 secondes, on trouve vite la réponse : la retraite intervient selon un critère assez complexe à appréhender : l'âge. L'âge étant fixé par un autre tout aussi mystérieux : la date de naissance ... date de naissance qui à la caractéristique détestable de pouvoir avoir été choisie par les parents (probablement des gauchistes !) de la directive comme ne tombant pas durant les grandes vacances d'été. Ce qui explique la possibilité scandaleuse que son départ en retraite intervienne durant l'année scolaire.

Voila, d'autre question ? Ou faut-il demander au GHI un enquête spéciale ?

Écrit par : Djinus | 21/11/2012

Encore un blog sur les directeurs d'établissement, une obsession...Pour votre gouverne, sachez que les directeurs d'établissement font partie du personnel administratif, et non pas enseignant, et qu'ils doivent donc prendre leur retraite en fonction de leur âge et non pas de la fin de l'année scolaire. Vous avez l'explication du départ à la retraite de cette directrice en cours d'année qui n'a donc rien d'étrange. Il faudra par conséquent chercher un autre angle pour attaquer la fonction de directeur d'établissement. Mais je ne doute pas un instant qu'avec le mauvais esprit dont vous faites preuve à ce sujet, comme le démontre votre texte de ce jour, vous y parviendrez sans peine.

Écrit par : Didier Bonny | 21/11/2012

En réponse à "Prof" :
Les parents étaient bien informés de la démarche et leur autorisation était requise en vue de la couverture des médias. Il était donc tout à fait possible de s'y opposer.
Il est parfois utile de se renseigner avant de publier un commentaire...

Écrit par : Pobra | 21/11/2012

"@Djnus Merci pour votre commentaire qui ne répond en rien à la question posée. @Didier Bonny Merci également à vous pour votre commentaire qui, lui, répond à la question. Pour le reste, ne vous en faites pas, il y a tellement à dire sur votre fonction de directeur que je ne suis pas près de manquer d'angles d'attaque! Au fait, heureux de vous compter parmi mes lecteurs...
@Pobra
Merci également pour votre info. Comment le savez-vous?Êtes-vous parent ou enseignant dans cette école? Dommage alors que la TdG ne l'ait pas mentionné.
"Il est parfois utile de se renseigner avant de publier un commentaire...
Sans vouloir défendre "prof", il pose la question et, justement, se renseigne...

Écrit par : Duval | 21/11/2012

Moi, je trouve formidable que des gens se soient mobilisés pour fêter leur directrice. Je suppose que ce n'est pas courant...

Écrit par : Deshuss | 21/11/2012

Et OUI... l'école change (j'allais écrire évolue...) Le 20 novembre, l'école fêtait les droits de l'enfant! Droit à faire la fête, à pisser à côté des toilettes, à danser pour sa directrice qui part à la retraite, à respirer le bon air du préau, à graffer sur les murs, à jouer en hurlant le plus fort possible, bref.. avec une remise à la mode du slogan: Interdit d'interdire ! Les devoirs peuvent bien attendre...

Écrit par : J-F Girardet | 21/11/2012

ce qui est gênant, c'est d'"utiliser" les enfants pour ce faire. Je n'ai rien contre le fait de faire une fête, à qui que ce soit, pour un départ à la retraite. Ca se fait un peu partout mais, à l'interne. Rien n'empêchait les enseignants d'organiser, entre eux, une réception un soir. Mais pourquoi faut-il y mêler les enfants, comme si ceux-ci attachaient de l'importance à ce départ...à part dans les fantasmes des enseignants! Et puis, surtout, pourquoi avoir voulu médiatiser l'événement en convoquant la TdG???

Écrit par : Duval | 21/11/2012

Je comprends bien que se rendre compte que personne ne viendra à votre pot de retraite doit être quelque chose de difficile à avaler ...

Écrit par : Djinus | 21/11/2012

@Djinus
Dommage que vous n'étiez pas là au moment où je l'ai prise...vous auriez été étonné! Je ne vous raconte pas, vous allez encore parler de mon égo.
En tout cas, je n'avais pas convié la TdG.

Écrit par : Duval | 21/11/2012

À tous les râleurs, pisses-froid, et empêcheurs de s'amuser (ce qui hélas est de plus en plus rare) s'ils n'aiment pas ça, qu'ils n'en dégoûtent pas les autres. Vive l'école de Trembley ses gosses et ses enseignants.

Écrit par : Grindesel | 21/11/2012

Oui oui Grindesel...à vous suivre tout est permis sous prétexte de tout et n'importe quoi...
Relisez donc mon précédent commentaire et essayez, si vous en êtes capable, de comprendre ce que je dis!

Écrit par : Duval | 21/11/2012

Mesdames, Messieurs,

En tant que coordinatrice de l'événement, je peux vous apporter les points suivants:
- les autorisations ont été faites et l'aval des parents nous a été donné
- Ladite directrice prendra sa retraite à la fin de l'année 2012 et nous avons fixé cette date du 20 novembre afin qu'il ne fasse pas trop froid pour les enfants (et les fêtes de l'Escalade et de fin d'année suivent)
- les cours pour apprendre la chorégraphie ont été donnés par la maîtresse de musique/rythmique sur les heures scolaires à raison de 45 minutes par semaine
- les épingles de sureté et le bouquet de fleurs ont été payés par les enseignants des trois écoles.
J'espère avoir répondu à vos diverses questions et vous souhaite, le jour venu de votre retraite, une très belle fête... Karen Brugger

Écrit par : Brugger Karen | 21/11/2012

@Duval : je voudrais que vous m'expliquiez en quoi cet intermède amusant et drôle va changer la marche de la société, c'est quoi le problème? Je ne retire pas un seul mot de mon billet précédant et je vous prie de croire que le manque de compréhension de cet événement n'est pas de mon côté mais plutôt du votre qui considère cet intermède comme sujet à polémique et surtout rassurez-vous je suis parfaitement capable de suivre et de comprendre les événements qui sont importants ce ne sont pas les sujets qui manquent ces derniers temps.

Écrit par : Grindesel | 21/11/2012

@Mme Brugger
Eh bien, merci pour les infos!
Reste la question essentielle....pourquoi avoir utilisé les 640 enfants pour lesquels cet événement n'a pas l'importance que vous lui donnez au lieu de fêter l'événement à l'interne entre adultes concernés et surtout, pourquoi avoir ameuté la presse pour qu'elle en face une telle vitrine?

Écrit par : Duval | 21/11/2012

@Grindesel
Vous avez raison sur un point...aucun changement dans la marche de la société!
Et alors? Avec le pseudo que vous portez, je vous trouve mal placé pour venir me reprocher de dénoncer un dysfonctionnement certes de peu d'importance en regard d'une autre actualité...

Écrit par : Duval | 21/11/2012

@Duval : "un dysfonctionnement" ouah excusez du peu, j'espère que les explication données plus haut vous rassure. Quand aux 640 pauvres enfants utilises de manière aussi abusive ils se sont surement bien amusés et c'est tant mieux. Bonne soirée.

Écrit par : Grindesel | 21/11/2012

Les enfants nous ont demandé si on allait faire une grande fête pour le départ de la directrice et quand nous leur avons proposé une danse, ils étaient contents à l'idée de participer eux aussi puisqu'ils sont très attachés à cette directrice humaine et cadrante.
Nous ferons une fête à son honneur entre adultes également.
En espérant avoir répondu à votre message, je vous souhaite, cher Monsieur Duval, plein succès dans vos diverses entreprises.
Karen Brugger

Écrit par : Brugger Karen | 21/11/2012

Chère Madame Brugger
Je vous remercie pour votre message. Il est bien tourné. A le lire, on pourrait croire que les 640 enfants auraient demandé à faire une fête pour le départ de votre directrice alors que dans la réalité, ce n'est pas le cas. Je ne doute pas que quelques uns aient demandé si vous alliez faire quelque chose mais ce n'était pas forcément dans leur idée d'y participer. D'ailleurs à vous lire attentivement, on comprend que ce sont bien les enseignants qui leur ont suggéré de préparer une danse. Bien que je n'adhère pas à cette démarche, à la rigueur, je peux la comprendre et l'accepter.
Mais ce qui me dérange le plus, c'est la volonté des enseignants d'avoir médiatisé l'événement en convoquant la TdG...car, ça, ne me dites pas que c'est l'idée "des" enfants.
J'aurais bien voulu croire à la sincérité de cette fête si elle avait été spontanée et interne à l'école.
J'ajoute que je ne connais pas votre directrice et que je ne doute pas de l'attachement que les élèves et les enseignants peuvent avoir pour elle. Je sais très bien que parmi tous les directeurs d'établissement, il y en a quelques uns qui, heureusement, sortent du lot.

Écrit par : Duval | 22/11/2012

D'après la réponse de l'organisatrice, les parents ont donné leur autorisation. Fin de l'histoire. Mais vous pouvez continuer à creuser, c'est du plus bel effet comique.

Écrit par : Djinus | 22/11/2012

Oui, Dijinus, je sais lire... libre à vous de vous contenter de cette seule réponse, reste les autres aspects de la question.
Heureux de contribuer à vous dérider.

Écrit par : Duval | 22/11/2012

@Duval : Si j'ai bien compris vos commentaires la chose principale qui vous dérange c'est la médiatisation de cette "grave utilisation abusive" par la tdg, pour une fois que l'actualité nous permet de sourire et de voir qu'il n'y a pas que des psychodrame politiques à la sauce genevoise cela change un peu des autres articles. Cela ne m'empêchera pas à l'avenir de réagir dans des domaines plus "sérieux". Bonne fin de semaine.

Écrit par : Grindesel | 22/11/2012

Il ne s'agit pas d'une médiatisation PAR la TdG...ce qui est gênant, c'est le besoin qu'ont eu les enseignants de médiatiser une fête qui n'avait pas à l'être mais qui devait, au contraire et raisonnablement, rester à l'interne.
Bonne fin de semaine à vous aussi, Grindesel et....RV sur un prochain billet...

Écrit par : Duval | 22/11/2012

Les commentaires sont fermés.