27/11/2012

Budget 2013: Le sacrifice de Beer? Des peanuts

peanuts.jpg

Emission "Genève à chaud" fort intéressante, hier soir, sur Léman Bleu (lien).

Les députés du Grand Conseil, on le sait, on refusé le projet de budget 2013. Pascal Décaillet recevait, hier, trois personnalités issues de ce qu'il appelle le "front du refus".

Monsieur Mauris pour le PLR, Monsieur Leyvraz pour l'UDC et Monsieur Golay pour le MCG.

Tous s'accordent pour dire que des économies doivent être faites et qu'il faut donc faire un sérieux effort sur les charges de l'Etat.

Et devinez quoi...?

Très vite le débat s'est focalisé sur...le DIP! Quelle surprise!

Les intervenants ont jugé que c'était là un bon exemple pour illustrer le besoin et la nécessité des économies à trouver. Du coup, presque la totalité de l'émission a été consacrée au "cas" DIP.

Et si Monsieur Beer propose 5 millions d'économie, chacun s'accorde pour argumenter que ce n'est pas suffisant, loin de là...

Des peanuts pour Monsieur Leyvraz!

Ainsi, tous semblent voir d'un bon œil la suppression du SRED (service de la recherche ), service qu'ils jugent inutiles.

Inévitablement LA question des directeurs d'établissement du primaire a surgi!

Et là aussi, consensus.

Tant du côté de l'UDC que de celui du MCG, on s'accorde à dire que ces directeurs doivent être mis au travail et tenir une classe à temps partiel.

De même, du côté du PLR, Monsieur Mauris s'en réfère au député Jean Romain et à sa prise de position : il s’agit de mettre les forces principales du DIP à l’enseignement et de les retirer du « backoffice ». L’école primaire à Genève, doit faire en sorte que les directeur ne se cantonnent pas à la seule gestion. Il importe qu’ils ne perdent pas le contact avec le terrain. Or certains ont fui l’enseignement, d’autres ne le connaissent simplement pas. Ce n’est pas normal ; et c’est à la normalité qu’il faut tendre, à Genève comme ailleurs.

Privilégier, pour les dirlos, le retour au front et à leur métier d'enseignant, tel est donc le mot d'ordre, je m'en réjouis.

Le PDC est assez proche de cette ligne à entendre Philippe Morel chez le même Pascal Décaillet ce soir.

Espérons donc que ces déclarations de foi n'en resteront pas là et que les députés du "front du refus" y penseront lorsqu'il s'agira de se prononcer lors d'une prochaine session du Grand Conseil sur la motion déposée récemment par...l'UDC!

20:13 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Admettons que cette motion soit renvoyée au CE ou à la commission de l'enseignement par une majorité du Grand Conseil. Et puis après ? Rien, il ne se passera rien de plus ... la motion n'ayant aucun caractère contraignant pour le CE. Seul un PL ( celui que le MCG a présenté en 2008 et qui a essuyé un cuisant refus d'entrée en matière ) pouvait éventuellement changer le cours de choses ... Tout le reste, n'est qu'un coup d'épée dans l'eau ! Les directeurs du primaire n'ont pas trop de soucis à se faire !

Écrit par : J-F Girardet | 27/11/2012

@jf Girardet
À quoi sert une Motion alors?

Écrit par : Bigoudi | 28/11/2012

Les commentaires sont fermés.