12/12/2012

Notion de proximité selon Charles Beer

frederic-lefebvre-orfevre-manipulation-L-1.png

Soit le président du DIP est un sacré menteur, soit, tout aussi grave, il est totalement déconnecté de la réalité du terrain et ne sait pas du tout ce qu'il s'y passe.

Son interview parue dans le Matin Dimanche (9 décembre 2012) est truffée de mensonges tous plus gros les uns que les autres.

Selon lui, un directeur d'établissement primaire "incarne l'établissement , il est en relation quotidienne avec les enseignants, les élèves et les parents".

Il est vrai qu'en 2008, afin de justifier la mise en place de ces directeurs d'établissement, il avait fait de ce thème son argument principal: le contact direct et immédiat avec les différents acteurs de l'école.

Aujourd'hui, il convient de se rendre à l'évidence, c'est un mensonge digne de Pinocchio!

Comment Charles Beer ose-t-il encore avancer un tel argument?

Il sait pourtant que

            - ces directeurs sont en charge de plusieurs écoles plus ou moins éloignées les unes des autres

            - plusieurs d'entre eux travaillent à temps partiel.

Dès lors, comment pourraient-ils répondre quotidiennement et immédiatement aux demandes des parents, des enseignants?

Ces directeurs seraient-ils des surhommes capables de se dédoubler à volonté?

 

Par ailleurs, Monsieur Beer oublie-t-il qu'il a introduit, tout récemment, des maîtres adjoints qui sont devenus les substituts des dirlos puisque désormais, selon leur cahier des charges, c'est à eux qu'incombe le devoir de relation avec les parents et les différents acteurs de l'école.

Le président du DIP a une bien curieuse vision de la proximité.

Autre mensonge: prétendre que ce système directorial est le même dans les autres cantons et dans les pays voisins!!!

Au contraire, PARTOUT ailleurs les directeurs d'écoles sont en charge d'enseignement en plus de leur charges directoriales.

Mensonge toujours que de prétendre que les anciens inspecteurs souffraient d'un manque de proximité.

Pour le reste de l'interview, pas de surprise, comme prévu et comme d'habitude, Monsieur Beer est passé maître dans l'art de noyer le poisson!

 

Est-ce un scoop?

14:51 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Ce qui est ennuyeux, pour les nostalgiques d'un véritable socialisme, c'est qu'il est du parti.

Écrit par : Mère-Grand | 13/12/2012

Hello,
Beer a crée ces 90 postes de dirlo pour soumettreune large part des collaborateur du DIP. D'ailleurs il y a aussi du mouvement au niveau du Cycle. Sans parler de l'IUFE...

Je voterai pas socialo au prochaine votation

Écrit par : Mehrat | 23/12/2012

Les commentaires sont fermés.