09/06/2013

IUFE institut universitaire des formateurs égarés

iufe.pngCe texte est paru le 8 juin sur lesobservateurs.ch

 

Genève, formation des enseignants: un gros problème

 

Titulaires d'un master dans l'une ou l'autre discipline, tout en assumant déjà un enseignement dans l'un ou l'autre des bâtiments scolaires du canton, les futurs enseignants de Genève doivent tous obligatoirement passer par l’Institut de formation des enseignants (IUFE).

 

Aujourd'hui, cet institut pose de gros problèmes aux étudiants qui le fréquentent. Inquiétant! Les nombreux retours qui me parviennent témoignent d'une énorme frustration, d'un mécontentement que semble partager un grand nombre d'étudiants. Déjà en juin 2012 le mécontentement était tel qu'une pétition accusant l'institut d'user d'un droit plénipotentiaire inadmissible avait circulé dans les établissements scolaires du canton. Les autorités n'y donnèrent aucun écho et rien n'a changé depuis!

La plupart des étudiants de l'IUFE sont profondément insatisfaits de leur formation, et ce pour plusieurs raisons. Ils ont l’impression que les cours délivrés ne leur enseignent rien d’utile pour exercer leur métier, de perdre leur temps tout en faisant le gros dos pour supporter cette situation.

 

La théorie qui tue la pratique

Non parce qu’ils s’estiment déjà suffisamment aguerris. Mais parce que ce qu’ils apprennent à l’IUFE n’est simplement pas ce dont ils ont besoin.

Ce qu’ils souhaiteraient, ce sont des méthodes qui permettent de gérer une classe, savoir que faire dans tel type de situation, comment enseigner ceci ou cela en anglais /allemand /français /, comment tenir un programme, etc.

Tel n'est pas le cas, on en est loin.

Les étudiants sont condamnés à apprendre par cœur des théories datant de plus de vingt ans mais présentées comme nouvelles, la méthode communicative par exemple.  Les courants éducatifs tels le behaviorisme, le socioconstructivisme, telle est la sauce quotidienne à laquelle ils sont nourris, gavés. Toute une idéologie rabâchée à n'en plus pouvoir... Ainsi, aucune priorité n'a été donnée à une formation réaliste du métier d'enseignant.

 

Un constat accablant

C'est que l'IUFE est un temple, celui de la secte des "pédagogos" et de leurs gourous. Ceux qui gangrènent cet institut depuis sa création même.

Ces "technocrates "soixantuitards" qui n'ont que faire de la transmission du savoir.

Leur but est tout autre. Seule l'idéologie compte. Jean Romain l'écrivait au début des années 2000:

"Le pédagogiste est là, la tête pleine de son idéal de société homogène...

Les pédagogistes sont ces gens qui préconisent ce que devrait être l’école idéale, c’est-à-dire une école « de la vie » et non plus de la culture, une école sociale qui aurait définitivement tordu le cou aux différences, tant intellectuelles, sociales que familiales".

 

Tout le problème est de savoir ce qui reste réellement de cet endoctrinement après son passage à l'IUFE.

Au vu des témoignages reçus, ils semblent qu'ils soient nombreux ces étudiants condamnés à se taire, à faire le dos rond, à attendre de sortir enfin de cet engrenage pour enfin se retrouver dans leur classe et "oublier" les préceptes reçus pendant ces longues années...pouvoir enfin...enseigner.

Il serait grand temps tout de même que nos autorités s'en rendent compte, passent à l'écoute des étudiants, les premiers intéressés, et...réagissent!

A quand le nettoyage de ces écuries d'Augias?

10:10 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Il faut attendre la retraite ou la mort de ceux qui ont été formés dans ces formules idéologiques et de ceux qui s'y sont soumis au nom de la grandeur de la pédagogie genevoise.

Écrit par : Mère-Grand | 09/06/2013

une alerte a été lancées dénonçant des professeurs Scientologues justement enseignants dans ces universités de Strasbourg .Ville ou de nombreux élus communaux vont régulièrement!Pour y faire quoi? personne ne sait!
Cependant cela rejoindrait les dénonciations faites par des femmes d'employés dans une raffinerie dont les maris cadres revenaient de cours avec un ours en peluche pour rentrer dans le ventre de maman afin d'y trouver leurs défauts originels.La Scientologie était passé par là!
Malheureusement il aura suffit de quelques séminaires pour voir voler en éclat la famille,but recherché par le fameux professeur Don de la Rhubarbe

Écrit par : lovsmeralda | 10/06/2013

Quelle perte de temps précieux, d'énergie et d'argent que cette formation à l'IUFE !!! Grande déception générale, et aucune prise en compte des demandes ou propositions venant de l'extérieur. Bref gaspillage de potentiels! Certains étudiants finissent par abandonner cette formation alors qu'ils ont déjà des années de pratique et qu'ils ont été évalués par des professionnels du DIP lui-même!!! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Écrit par : lucidine | 16/06/2013

Les commentaires sont fermés.