16/06/2013

Enorme bourde au DIP ou le royaume de l'incompétence?

incompétence.png

Suite à la menace de suppression du PLEND ainsi qu'à la fusion des caisses de retraites, un grand nombre de fonctionnaires ont décidé de prendre au plus vite leur retraite anticipée.

Parmi eux, de nombreux enseignants, dans tous les ordres d'enseignement, du primaire au post-obligatoire.

La SPG avait tenu des propos risqués que j'avais soulevés dans un billet de mars 2013. "Fonctionnaires, le Plan d'encouragement au départ à la retraite (PLEND) est maintenu"!

 

Plusieurs centaines d'enseignants ont donc fait leur demande de départ à la retraite anticipée.

Aujourd'hui, ils ont de quoi se poser des questions!

En effet, certains enseignants du primaire ont reçu tout récemment une lettre signée de Charles Beer.

Elle leur annonçait une bonne nouvelle dont ils ont pu se réjouir. Ils pouvaient ouvrir quelques bonnes bouteilles. Peut-être même prendre des engagements financiers importants.

En effet, cette lettre leur indiquait que:

"... En application de la loi B5 20 (LERA), une rente temporaire de 2340 frs brut par mois vous sera versée dès le 1er septembre 2013 et ce jusqu'au moment où vous pourrez faire valoir votre droit à une rente AVS, soit jusqu'au X 2017, incluant la pension complémentaire mensuelle qui vous est due, conformément à l'article 127 alinéa 3 de la loi sur l'instruction publique (LIP)".

Ils ont donc été nombreux à s'en réjouir et à fêter l'heureuse nouvelle.

 

Par contre, bon nombre d'entre eux se sont inquiétés car ils n'avaient pas reçu cette lettre annonciatrice de beaux jours.

Et voilà que, quelques jours plus tard, eux aussi ont reçu une lettre signée du président du DIP...mais pas la même!

Pas du tout!

Dans cette nouvelle note, pas question de délai "jusqu'au moment où vous pourrez faire valoir votre droit à une rente AVS":

"...En application de la loi B5 20 (LERA), une rente temporaire de 2340 frs brut par mois vous sera versée dès le 1er septembre 2013 et ce jusqu'au moment où vous pourrez faire valoir votre droit à la retraite( 62 ans au primaire)au sens de l'alinéa 1 de l'article 127 de la loi sur l'instruction publique soit jusqu'au X 2015.

Dès le X 2015, vous percevrez une pension additionnelle, au sens de l'article 127, alinéa 4 et 5 de la loi sur l'instruction publique (LIP) correspondant à 2 mois de rente maximale de l'AVS, soit 4680 frs versée en mensualités (390 frs par mois pour l'année 2015), et ce jusqu'au X 2018".

 

Une différence de taille entre ces deux missives.

Alors, qu'en est-il? Laquelle est donc la bonne?

Parce que, entre un versement, pendant 2 ans, de plus de 2300 frs ou 300/400 par mois il y a tout un monde...

 

Quoi qu'il en soit, il doit régner une sacrée gabegie au DIP pour en arriver à commettre une telle bourde!

Comment le DIP va-t-il se sortir de ce nouveau bourbier dans lequel il s'est fourré.

21:59 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Je rêve... comment se fait-il que des bourdes pareilles puissent arriver de nos jours ? ! On dira très vite que c'est de la faute à l'informatique. Pour ma part, je réalise que le manque à gagner est de taille , puisque selon la SPG et les promesses faites par le DIP, je devais continuer d'encaisser le plend de 62 ans à 65 ans. Ce qui correspondrait à 36 X 2340,-CHF soit un total de 84'240 CHF.
Moralité, il n'y en a pas... Il n'y a que les promesses qui rendent les fous joyeux!

La seule question qui subsiste:
Comment le DIP va-t-il corriger l'inégalité de traitement ?

Écrit par : J-F Girardet | 16/06/2013

Les commentaires sont fermés.