20/06/2013

Explications

retraite.jpg

 

Comprenne qui pourra les explications données par la patronne des ressources humaines du département de Charles Beer, Madame Monique Pfister.

Le moins qu'on puisse dire, à la lecture de ses propos dans la TdG du jour, c'est qu'on y comprend toujours pas grand chose!

Ce n'est donc pas à la "lumière" de ses explications que j'ai pu y voir plus clair!

Par contre, il se trouve que, depuis la publication de mon billet "Enorme bourde au DIP ou le royaume de l'incompétence", j'ai eu plusieurs retours qui m'ont permis de mieux cerner ce problème.

Si j'ai bien compris et que mes calculs sont corrects, voici ce qu'il en est.

Les enseignants ont donc reçu deux lettres différentes selon...qu'ils sont de sexe féminin ou masculin.

Deux "situations" qui sont traitées différemment.

Accrochez-vous, je vais tenter d'être plus clair:

Tout au long de leur carrière, les enseignants (engagés avant 2002)ont cotisé à leur caisse de retraite (CIA).

Il se trouve que pour les femmes, il n'a pas été prévu d'englober un pont AVS dans leurs cotisations CIA alors que c'est le cas pour les hommes. Il en découle que les femmes ont cotisé dans une moindre mesure que les hommes. Sauf erreur, elles ont payé environ 50 frs/mois de moins qu'eux.

Dès lors, leur pension de retraite s'en trouvera logiquement diminuée, sauf erreur, de quelques 250 frs/mois.

Ainsi, durant toute leur retraite, et ce jusqu'à la fin de leur vie, les femmes toucheront une pension de retraite inférieure à celle des hommes au bénéfice d'une rente majorée.

C'est pour corriger cet état de fait que le DIP a décidé d'accorder aux femmes, un PLEND "prolongé" (de 62 ans à 64 ans).

Pendant ces deux ans, elles toucheront une rente complémentaire de 2340 frs/mois alors que les hommes se contenteront d'une pension additionnelle de 390 frs/mois. Une différence d'environ 2000 frs/mois.

Le calcul est assez aisé:

2000 frs/mois pendant deux ans = 48000 frs. Compte tenu, en plus, des cotisations moins élevées (50 frs/mois) pendant une trentaine d'années, soit environ 30000 frs, on arrive à un total proche de 80000 frs dont les femmes enseignantes sont bénéficiaires par rapport aux hommes.

Ceux-ci touchant une pension de retraite plus élevée de l'ordre de 250 frs/mois, il faudra environ 25 ans pour arriver à une situation égalisée entre les sexes (250 frs/mois x 12 = 3000 frs/année x 25 ans = 75000 frs).

Avant ce délai de 20/25 ans, les hommes sont "perdants", passé ce délai, soit vers 85 ans, ils seront "gagnants" par rapport aux femmes.

En quelque sorte, une façon de remettre les pendules à l'heure.

Reste à comprendre pourquoi, au départ, une telle situation? Pourquoi cette différence de cotisations et dès lors de pension de retraite entre hommes et femmes?

Mystère ou vision passéiste du rôle de l'homme en tant que...chef de famille?

Dommage que, avant de semer la confusion, le DIP n'ait pas pris la peine d'envoyer une lettre explicative aux personnes concernées. Ca leur aurait peut-être évité des nuits d'insomnie.

 

17:14 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

sans doute les textes rédigés ne sont -ils jamais relus.Confusion généralisée.On a vécu un cas similaire écrit par un ancien instit et député communal socialiste ayant quitté sa charge depuis qui lui rédigea 4 fois par année des textes à imprimer pour incitation à l'économie et sans jamais les relire avant la grande distribution,parfois même très étonné de son pouvoir,rire
Vrai jeu de devinettes auquel le pinguin citoyen fut malgré lui convié .Comme chercher par exemple le mot qui manquait mais qui figurait là ou il n'avait aucune signification . Quand on pense au prix du papier glacé!
D'ou la très grande importance de redonner vie aux bistrots en permettant aux consommateurs de délibérer sur les incapacités de certains comme faisaient nos anciens qui ont fait la Mob,eux savaient diriger ce pays.Le café tenait de lieu de culte politique,les enfants apprenaient ainsi comment mieux détourner les théories politiques celles d'aujourd'hui écrites par des robots et jamais relues par les initiants qui ose en plus dire,on est pas assez payé!

Écrit par : lovsmeralda | 21/06/2013

Les commentaires sont fermés.