21/08/2013

En période électorale tout est permis!

periodeelectorale.gif

Même retourner sa veste s'il le faut. Car il s'agit d'être sur le devant de la scène. Alors chaque parti politique se cherche un cheval de bataille.

Beaucoup utilisent le fameux thème de la sécurité. D'autres ressortent des serpents de mer ou plutôt des traversées de lac.

Et certains ressortent des placards de vieux projets, un peu poussiéreux et jaunis...

Dans le genre, les Verts ne manquent pas d'air.

Relancer une année de tronc commun au cycle d'orientation, une sorte d'année de transition qui permette de ne pas orienter trop rapidement les élèves à la fin de la primaire. Laisser à chacun d'eux un peu de temps pour trouver sa voie.

Le tout, sous couvert de bons sentiments puisqu'il s'agit de mieux orienter les élèves à la sortie du primaire et de leur éviter une pression excessive.

Sans porter un jugement sur cette proposition, force est de constater que c'est assez amusant.

Parce que c'est ce que proposait, en 2009, l'initiative 134 "Pour un cycle qui oriente" lancée par le réseau école et laïcité (Réel). Or, à cette époque, la plupart des partis, y compris les Verts, avaient vivement combattu cette initiative et s'y étaient fermement opposés.

Aujourd'hui, comme si de rien n'était, les Verts osent un semblant de copié/collé

Morceaux choisis dans le texte de l'IN 134 que vous trouverez ici dans son intégralité:

 

Le CO oriente les élèves, selon leur profil, vers :

a) un cursus de trois années d’études : les septième, huitième et neuvième années de la scolarité obligatoire ;

b) un cursus de quatre années d’études, débutant par une année de transition ; ce parcours est destiné aux élèves qui, à la sortie de la 6e primaire, se trouvent en grande difficulté d’apprentissage.

Les élèves de 7e sont répartis en quatre niveaux homogènes de préorientation, en fonction de leurs résultats de 6e primaire.

L’organisation des classes permet des transferts d’un niveau à l’autre pendant l’année scolaire afin d’assurer la meilleure progression possible pour chaque élève.

L’année de transition, au sens de l’article 52, alinéa 2, lettre b, est destinée à retarder la sélection et à renforcer les bases des élèves dont les résultats, à la fin de la 6e primaire, sont nettement insuffisants.

 

21:08 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Mais enfin, les Verts étaient partie prenante du CO tel qu'on le connaît aujourd'hui, voté par le peuple en 2009. Un quarteron d'obédience Jeune-Turc veut aujourd'hui un nouveau chambardement. Les Verts sont mauvais sur le dossier scolaire, et je ne suis pas certain qu'ils marquent un point.

Écrit par : Jean Romain | 21/08/2013

Les commentaires sont fermés.