28/08/2013

L'école des faux-culs

3ea25b10.jpg

Avez-vous remarqué l'effervescence que suscite une période électorale?

Voilà que tous ils se manifestent tout soudain.

Il y a les habitués, les politiciens aguerris qui, certes, n'ont pas attendu pour se faire remarquer. D'une manière ou d'une autre, maladroitement ou pas, tout au long de la législature, ils ont fait en sorte d'être présents, d'apparaître.

depositphotos_11570430-Bad-Smell-Smiley.jpg

Et puis, il y a les autres, ceux qui, pour l'occasion, trouvent toutes sortes de prétextes pour sortir du bois.

Ces temps, par exemple, il est à la mode de parler d'école...

Du coup, les nouveaux blogs fleurissent sur le site de la Tribune de Genève.

Qu'ils aient un esprit sain dans un corps sain, qu'ils soient candides, indépendants, médecins, qu'ils voient la vie en rose, ensemble ou autrement, les nouveaux bloggeurs sont là!

Et chacun y va de son couplet angélique, de ses belles intentions, à coup de blabla, de portes ouvertes.

Des discours entendus qui n'ont rien de concrets mais qui ne sont qu'une énumération de formules toutes faites et vides de sens.

Des personnages apparaissent au gré des jours. Ils veulent nous faire croire que, Oh surprise, depuis qu'ils sont candidats aux élections, ils s'intéressent à l'école.

Mais, où étaient-ils durant ces dernières années brillant par leur silence!

Où était-il leur intérêt pour l'école?

Ce n'est point de ces politiciens de pacotilles, de ces ambitieux motivés par leurs intérêts personnels dont l'école a besoin.

Au contraire, ce sont des hommes de poigne qu'il lui faut. Des gens sincères qui ne pensent qu'au bien de notre école. Des gens qui ont du courage, qui sauront prendre les bonnes décisions pour redresser la barre...

Smiley-clin-d-oeil1.jpg

Seulement voilà, la politique est ce qu'elle est. Alors, ces hommes...existent-ils?

Rêvons un peu et essayons d'y croire.

11:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.