30/09/2013

Burqa?...Plus bête, tu meures

burqa.png

Dans le cadre du débat sur la burqa- pas absolument essentiel pour les Femmes socialistes - , on peut adhérer aux propositions faites par le député Pierre Weiss, à savoir.... interdire le port du voile islamique à l'école obligatoire.

On peut aussi souscrire au constat de Mme Michèle Roullet et se demander comment une "famille politique peut- accepter sur sa liste électorale la candidature d’une femme qui aspire à fouler les travées de la salle du Grand Conseil en arborant un foulard islamique".

On peut aussi refuser de les suivre et accepter plutôt les idées émises par M. Jean-Michel Bugnion et prétendre qu’on "prend en otages des jeunes filles dans un âge où tout adolescent doit construire son identité et les place dans un conflit de loyauté inadmissible : ou bien elles se conforment à leur famille et sont interdites de scolarité publique, ou bien elles enlèvent leur foulard pour pouvoir aller à l’école avec leurs amis de quartier et elles trahissent leurs parents".

Mais c'est soit l'un soit l'autre.

Soit on s'attaque au problème par la racine soit, on estime qu'il n'y en a pas et on laisse faire.

Mais voilà que les Femmes socialistes font très fort!

Leur vice-présidente, Cesla Amarelle, propose tout simplement "non pas d'interdire le voile intégrale mais punir ceux qui contraignent des femmes à voiler leur visage de la sorte".

Fallait oser botter en touche de cette manière. Le top de la bêtise, l'art de ménager la chèvre et le chou.

Quelle énormité!

Comme si, dans la majorité des cas, ces femmes avaient le choix et que celles qui subiraient une contrainte avaient tout le loisir de le dire tout haut!

On imagine les déclarations publiques, avec la bénédiction de leurs "bourreaux...

- Oui, oui, je vous assure, je suis obligée de porter ce voile! Vous devez punir monsieur!

On croit rêver face à tant de naïveté. Cet angélisme est insupportable. On atteint des sommets de bêtise...

A quand une proposition qui n'interdira pas l'excision mais punira ceux qui obligent les petites filles à la subir?

A quand une proposition qui n'interdira pas aux enfants de manger du porc s'ils le désirent mais punira les parent qui les contraignent à consommer halal ou casher?

A quand une loi qui n'interdira pas la lapidation mais qui punira ceux qui la pratiquent?

 

 

14:15 | Lien permanent | Commentaires (20) | |  Facebook

Commentaires

En France, la ministre Vallaud Belkacem prévoit une loi qui laisse la prostitution mais qui interdit au client d'y faire recours. On y est!

Pour le reste, pas d'accord. On doit considérer les gens comme libres. C'est indispensable. Le contraire peut mener à toutes les dérives: "Tu fais les choses contre ta volonté mais tu ne peux pas le dire, je vais de sauver...".

Si les musulmanes veulent enlever le voile coutumier ou religieux, qu'elles aient le courage de le faire. Si elles je gardent c'est qu'elles le veulent. Nous n'avons pas à penser pour elles.

Écrit par : hommelibre | 30/09/2013

Bonjour Hommelibre
Et pour les petites filles, les ados, qu'en est-il? Ont-elles la liberté dont vous parlez? Peuvent-elles faire preuve de ce courage que vous évoquez?

Écrit par : Duval | 30/09/2013

Les enfants sont probablement comme partout: ils sont loyaux et trouvent une identité et imitant l'entourage et en adhérant aux coutumes et valeurs familiales. Ce n'est pas la liberté qui prime à 12 ans.

J'étais une fois dans un village du bush nigerian. Une petite fille de deux ans est passée devant moi avec les trop grandes sandales de sa mère, avec une fierté immense dans le regard et un grand sourire aux lèvres. Elle faisait comme sa mère et se construisait ainsi.

Les enfants juifs sont-ils libres quand ils doivent porter une kippa en certaines occasions? Les fillettes de l'Inde sont-elles libre de choisir entre le sari et le micro short en jean?

Des parent refusent à leur progéniture de leur acheter des habits de marque hors de prix; ces enfants sont-ils libres?

Imiter ce que l'on voit s'est s'intégrer et se construire. Donc à cet âge là c'est moins la liberté de choix que la loyauté familiale ou culturelle qui compte.

Écrit par : hommelibre | 30/09/2013

Les enfants trouvent donc également leur identité en imitant l'entourage et en adhérant aux coutumes et valeurs familiales que sont...l'excision?

Écrit par : Duval | 30/09/2013

L'excision est autre chose, comme la circoncision. Je fais une différence importante entre l'habit et une mutilation. La notion de mutilation n'est pas l'imitation d'un habillement ou d'une valeur. Les fillettes excisées y sont d'ailleurs amenées en général par leur mère. Cela a aussi, malheureusement, une valeur identitaire, comme tout acte reproduit dans une culture donnée. L'identité (au sens de reconnaissance de soi comme identique à l'autre, soit une appartenance à un groupe) se construit beaucoup par l'imitation.

Écrit par : hommelibre | 30/09/2013

Vous n'avez pas l'impression qu'on mélange tout ici?

1) Le port du foulard à l'école.
2) Le port d'un vêtement qui cache le visage en public.

Deux sujets bien différents, même si derrière c'est toujours la même idéologie totalitaire.

Écrit par : Johann | 30/09/2013

Qu'il s'agisse d'enfants, d'écolières ou de femmes adultes, la question ici soulevée est celle de l'énormité à prétendre "non pas d'interdire le voile intégrale mais punir ceux qui contraignent des femmes à voiler leur visage de la sorte". Aucune ne pourra témoigner de sa contrainte!

Écrit par : Duval | 30/09/2013

Hommelibre, il y a, sur le Net, une excellente photo de Mme. Triewerler et de Mme Vallaud-Belkasem portant le foulard ! Pauvre France !

Écrit par : Gedeon Teusmany | 30/09/2013

Dresser la femme contre le mari, c'est assez dans l'air du temps depuis quelques décennies...

Écrit par : hommelibre | 30/09/2013

@Duval

- « Et pour les petites filles, les ados, qu'en est-il? Ont-elles la liberté dont vous parlez? »

Absolument pas.
L'Etat n'a aucune autorité sur ces filles, autorité qui est de la responsabilité des parents.

A moins que vous ne suggérez que l'Etat ne les arrache de leurs parents pour les placer dans d'autres familles ou dans des institutions d'Education Religieuse.

Écrit par : Chuck Jones | 30/09/2013

Je ne suggère rien, Eric, je dis juste combien il est stupide de prétendre autoriser une coutume tout en punissant ceux qui la pratiquent.

Écrit par : Duval | 30/09/2013

@ Gédéon: :-)

En plus ils sont jolis leurs voiles. Pas de ceux du bled... Elle vont vendre la haute-couture française?


@ Duval:

"... combien il est stupide de prétendre autoriser une coutume tout en punissant ceux qui la pratiquent". Oui, c'est stupide et probablement inefficace du point de vue pédagogique. Je trouve qu'il y a une grosse tendance à vouloir décider de ce qui est bon pour les autres, et cela même si je ne suis pas vraiment fan de l'islam et des coutumes saoudiennes.


@ Chuck:

"L'Etat n'a aucune autorité sur ces filles, autorité qui est de la responsabilité des parents." En effet, et cela doit être respecté. C'est notre liberté autant que la leur qui se joue.

Écrit par : hommelibre | 30/09/2013

On est condamné à dire des bêtises sur la burqa - comment faire autrement ?
Rien que pour cela, cet objet est un piège. Comment en dire quelque chose de sensé ? Et pourtant, le bon sens nous suggère de ne pas le supporter.

Cet objet est la négation même de la dimension sociale d'une partie de la population. Alors que nous voulons majoritairement nous affirmer, certaines personnes sont dans l'effacement.Dans une société qui prône l'individu, la burqa ne peut que poser problème.
Choisir librement de renoncer à son visage public est perçu comme un paradoxe. Que cela concerne les femmes, cela rend la chose encore plus complexe et irritante.

Comment distinguer une burqa désirée d'une burqa imposée ? C'est la question.
Franchement : rien ne ressemble plus à une burqa, qu'une autre. C'est bien le but, non ???
Les femmes socialistes se retrouvent piégées, elles ont l'air bêtes, parce qu'elles n'ont pas bien su expliquer une chose, qui me semble pourtant assez claire :
Certaines femmes sont obligées de porter la burqa. C'est difficile à accepter et ces cas ne pourront être dénoncées que par d'éventuels témoins extérieurs.
La poursuite judiciaire sera certainement impossible, car effectivement, la femme sous contrainte ne pipera mot.
Faut-il pour autant se résigner à ne rien faire ? Se résigner et se dire qu'on est impuissants ?
Punir ces femmes serait effectivement idiot, une double peine.
C'est d'autant plus difficile qu'on ne peut pas les distinguer des volontaires, car il y en a fort probablement.
Certaines femmes sont au point de vouloir se camoufler, pour des raisons qui leur appartiennent. On peut trouver ces raisons très mauvaises ( religiosité excessive, mal-être face aux hommes et au regard extérieur, besoin de contester les valeurs ambiantes ou l'image hyper-sexuée de la femme), mais du moment que c'est effectivement un choix personnel, que faire ?
Il me semble comprendre que les arguties des femmes socialistes proviennent de la prise en compte de ce choix.

En cela, elles essayent probablement de se démarquer des positions "de droite", qui consistent à se focaliser sur l'aspect culturellement étranger de la chose.
Comme on le constate, ces distinguos ne fonctionnent pas bien. Ce sont elles qui passent pour bêtes, alors que la burqa est un objet ingérable, si on entre dans des subtilités.
Les femmes désireuses de ne rien montrer peuvent s'emmitoufler en plein été avec des bottes, des gants, bonnets et longs manteaux et lunettes de ski. Ou même juste des lunettes de soleil. C'est légal, non ?
Personne ne nous oblige à nous habiller légèrement.

A mon sens, on peut se référer à la loi qui oblige à être identifiable, pour des raisons de sécurité. Et ça suffit. Pas besoin d'en rajouter.

Écrit par : Calendula | 30/09/2013

«Cesla Amarelle, propose tout simplement "non pas d'interdire le voile intégrale mais punir ceux qui contraignent des femmes à voiler leur visage de la sorte"»

Mme Amarelle est en retard de quelques guerres...

La Constitution fédérale de 1874 Art 15, al. 4, interdit ce type de contrainte.

Faut simplement faire appliquer les lois !

Écrit par : petard | 30/09/2013

"A mon sens, on peut se référer à la loi qui oblige à être identifiable, pour des raisons de sécurité. Et ça suffit. Pas besoin d'en rajouter."
D'accord, mais vous verrez s'élever contre elle tous ceux qui estiment que cette exigence est une atteinte à la liberté lorsqu'elle empêche des manifestants, généralement politiques, de se dissimuler la tête ou le visage.
L'interdiction totale de la burqa et partielle du voile est la seule qui éviterait cet écueil si la gauche voulait bien prendre les responsabilités que son histoire devrait lui imposer.

Écrit par : Mère-Grand | 30/09/2013

@auteurs de commentaires en faveur ou presque de la burqa ou tout autre signe prosélyte....

Cessez ces contorsions ,qui s'apparentent au mieux à de la compassion et ne tombez pas dans un piège par aveuglement , ce qui serait alors de la pure bêtise...

Lisez ou relisez les propos de Mme E.Badinter, sur le sujet en question,pour y voir enfin clair...

Écrit par : Exprof | 30/09/2013

Un lien qui peut être intéressant:

http://www.lesobservateurs.ch/2013/09/29/romain/

Écrit par : Duval | 30/09/2013

@ Calendula:

"En cela, elles essayent probablement de se démarquer des positions "de droite", qui consistent à se focaliser sur l'aspect culturellement étranger de la chose."

On commence à comprendre: la droite parle de culture, de société, de différence, de respect de nos règles du jeu, et la gauche veut encore une fois condamner les hommes au nom d'un humanisme hypocrite et de pacotille. La position des femmes socialistes est une contorsion indéfendable.

Au fond la démarcation est simple: la gauche est intellectuellement morte, la droite se cherche.

Pour le reste appliquons les lois déjà existantes.

Écrit par : hommelibre | 30/09/2013

- "Un lien qui peut être intéressant:"

Ben voyons, vous détournez le sujet de votre propre article ?

Rappellons qu'il est question de persécution d'enfants et de mineurs par l'Etat.

Écrit par : Chuck Jones | 01/10/2013

Éric ... Vous n'avez pas changé!

Écrit par : Duval | 01/10/2013

Les commentaires sont fermés.