09/10/2013

Aligné couvert devant la hiérarchie...

couture.png

Suite à la publication de mon billet "Hot la directrice", j'ai reçu quelques commentaires qui méritent qu'on y revienne...

Les pseudos "Fred" et "bibi" tentent des attaques maladroites auxquelles il est facile de répondre...comme je l'ai fait.

Seulement voilà...

Ma curiosité s'en est trouvée attisée.

Qui donc se cache ainsi derrière son loup? Qui donc sont ces couards?

Je me suis donc livré à une petite recherche...rien n'est impossible en informatique!

Zorro démasqué, j'ai découvert que ce "Fred" et ce "bibi" ne faisait probablement qu'une seule et même personne...qui occupe un haut poste rattaché à la Direction de l'Enseignement primaire (DGEP)!

Vous savez, cette DGEP à la tête de laquelle on trouve justement...la directrice incriminée dans mon "scandaleux" billet.

Ainsi, donc, on défend bec et ongle sa cheffe!

A-t-on été mandaté pour ce faire ou est-ce par pure gentillesse envers sa supérieure hiérarchique?

Ne peut-elle le faire elle-même plutôt que d'user de stratagèmes tels la censure ou la délégation à son personnel?

Ce qui est certain en tout cas, c'est que, dans certains services du DIP, on a du temps à prendre sur son travail pour consulter les blogs de la TdG et y poster des commentaires:

mar. 08.10.2013 09:45 (pause café?) (Fred)

mar. 08.10.2013 10:23 (suite de la pause café?)(Fred)

mar. 08.10.2013 10:57 (encore suite de la pause café?)(Fred)

mar. 08.10.2013 13:23 ( suite de la pause de midi?)(Bibi)

mer. 09.10.2013 12:41 (ah, ok, pause sandwich!)(Bibi)

 

A bon entendeur...

15:49 | Lien permanent | Commentaires (22) | |  Facebook

Commentaires

Il va falloir prendre des décisions en ce qui concerne :
1. Les directeurs du primaire
2. L'organigramme du primaire
3. Les choix des méthodes imposés
4. La formation des maîtres primaires
5. Les projets d'établissement
6. Les conseils d'établissement

Écrit par : Jean Romain | 09/10/2013

Hi hi hi, je suis aussi masquée, certes, mais pliée devant les horaires des commentaires....
D'accord avec Jean Romain sur la liste des choses à revoir impérativement!
Bon courage!
:=))

Écrit par : mylady | 09/10/2013

Attention mylady, les mystères de l'informatique sont insondables... mais comme pour le moment vous êtes resté(E) gentil(le), je renonce à entamer une recherche...

Écrit par : Duval | 09/10/2013

Vous m'avez donc identifiée ...Ce n'est pas grave vu que j'assume chaque mot de chacune de mes deux interventions. J'ai maintenant deux ou trois petites choses à préciser.
Vous prétendez que je suis à la fois Bibi et Fred. C'est faux, et c'est évident quand on en sait un peu plus sur la manière dont vous m'avez identifiée.
Démonstration :
Fred a été le premier à réagir à vos propos, de manière totalement anonyme puisque vous n'avez pas été en mesure de l'identifier.
Ce n'est qu'après cela que j'ai posté mon premier commentaire, en indiquant une adresse e-mail qui me rendait reconnaissable (au temps pour votre soi-disant prouesse informatique).
Quelle est la probabilité que la même personne protège bien son anonymat dans son premier commentaire, pour donner des informations permettant de l'identifier dans les messages suivants ? Tout lecteur un peu honnête répondra à l'évidence : AUCUNE. C'est pourquoi j'ai du mal à imaginer que vous ayez réellement cru que Bibi et Fred étaient la même personne.
Mais cela ne vous empêche pas de mentionner les horaires des différents messages comme venant de la même personne. Que penser d'un blogueur qui publie quelque chose qui ne peut être que faux ?
Donc, étant donné que la liste des heures des interventions de Fred et des miennes, condensée comme si elles venaient toutes d'une même personne alors que ce n'est manifestement pas le cas, est évidemment fausse, j'attends vos excuses sur cette page pour cette "erreur" et pour vos suppositions déplacées sur mes horaires de travail (qui, pour information, même s'ils ne vous regardent en rien, couvrent largement mes obligations contractuelles!)

Enfin, sachez que je n'ai reçu ni ordre, ni demande, ni suggestion, ni promesse d'une quelconque récompense d'aucune de ces deux personnes pour écrire mes commentaires sur ce blog. J'ai tout simplement été choquée de lire ce que vous écriviez sur deux personnes avec lesquelles j'ai le plaisir de travailler depuis un bon moment, et j'ai donc décidé, toute seule, comme une grande, d'y réagir. Vous pensez apparemment qu'on ne peut pas exprimer un désaccord avec vous sans être téléguidé par la hiérarchie; c'est un constat que je trouve très intéressant. J'ai malheureusement une très mauvaise nouvelle pour vous : c'est quelque chose qui peut tout à fait arriver !

Écrit par : Joëlle | 09/10/2013

@Joëlle
Madame,
1.Si vous aviez assumé (comme vous le prétendez maintenant), vous auriez pu avoir le courage et l'honnêteté de vous exprimer au grand jour et non anonymement, à la manière des lâches.
2. Vous prétendez également ne pas être Fred. Que se sont donc deux personnes différentes. Soit! Permettez-moi pourtant de m'étonner...vous qui vous gratifiez sur votre page "facebook" d'avoir de grandes compétences d' "informaticien, chef de projet informatique" (étonnant d'ailleurs cette page non sécurisée!). vous devriez savoir que si ce n'est pas vous...Fred est donc votre "frère"! Me suis bien fait comprendre? Je vous le répète, l'informatique ne trompe pas...
Et c'est d'autant plus grave parce qu'alors vous êtes DEUX dans vos services à envoyer des commentaires en vous cachant derrière un pseudo!!! Donc DEUX à utiliser de votre précieux temps de travail pour surfer sur les blogs!!!
3. Pour le reste, à savoir vos prétendues justifications, je vous en laisse la responsabilité. Je vous vois mal de toute façon prétendre le contraire... mais bon, admettons si ça peut vous rassurer.

Écrit par : Duval | 09/10/2013

En tout cas une chose est sure, le DIP devrait subir une vraie purge !.
Je sais également qu'au DIP on épluche absolument TOUT ce qui se trouve sur les blogs, dans la presse, journaux de partis etc..
J'en ai été moi-même "victime". Le directeur du CO m'avait convoqué pour une raison x et m'a jeté tout ce que j'avais écrit sur un blog devant moi sur la table en me disant qu'il allait me dénoncer.... ce sont leurs méthodes d'intimidation. Un article apparu dans un journal d'un parti écrit par moi-même (je critiquais le fait qu'on avait nommé une français doyenne, à peine arrivée à GE et responsable de l'allemand ainsi que du lien avec le PO sans qu'elle parlait l'allemand et sans qu'elle ait jamais vécu dans notre canton ou pays) avait été repris par un directeur du CO lors d'une conférence des maîtres en disant qu'on s'était attaqué injustement à cette doyenne..... DONC TOUT EST EPLUCHE AU DIP .... visiblement dans ce département on n'a pas grande chose d'autre à faire !

Écrit par : Marion Garcia Bedetti | 10/10/2013

@ Joëlle,

Je comprends que la forme revêt pour vous une énorme importance(*). Et que vous demandez des excuses. Et que vous ne trouvez pas correcte la façon de présenter les choses. Soit.

Et si maintenant nous en venions au fond du sujet? A savoir le respect dû à tout collaborateur, même de la part d'un-e chef-fe. Que faites-vous des sentiments d'humiliation ressentis?

Ou vous contentez-vous de nier les témoignages présentés?

(*) Je relèverai que l'habillement est du même ordre d'idée.)

Écrit par : Johann | 10/10/2013

Monsieur,
Puisque vous avez implicitement admis vous être trompé en prétendant que j'étais à la fois Bii et Fred, je vous remercie de bien vouloir publier les horaires de mes seuls messages (sans ceux de Fred), soit deux pendant la pause de midi et un tard hier soir, et modérer vos propos d'hier sur la soi-disant utilisation du temps de travail pour surfer sur les blogs.

Écrit par : Joëlle | 10/10/2013

Madame Joëlle,
Vous ne semblez pas avoir bien compris!
Je n'ai rien admis du tout. Soit, vous et Fred ne font qu'une seule et même personne soit je vous conseille de tourner la tête autour de vous..."Coucou Fred", vous le voyez? Il est assis dans vos parages! Alors peu importe que vous soyez Fred ou pas. Vous avez passé une bonne partie du mardi sur la plate-forme des blogs, seule...ou avec votre collègue Fred...et ne venez pas me dire que c'est un hasard, que vous ne savez pas qui est Fred.
Par ailleurs, hormis le caractère anecdotique du temps de pause ou pas, je vous fais remarquer que sous couvert d'anonymat, vous avez bel et bien utilisé tout une infrastructure informatique de l'Etat à titre personnel donc puisque vous me dites ne pas avoir été mandatée. Et ça, je ne suis pas certain que ce soit autorisé...
Alors, je veux bien préciser de quel pseudo proviennent ces commentaires, mais j'aimerais que vous répondiez à la question essentielle, celle posée par Johann. Parce que jusqu'à maintenant, ni vous, ni Fred, ni personne ne l'a fait!!!
A savoir, très clairement, confirmez-vous les faits relatés dans mon billet (Hot la directrice) ou les contestez-vous, les niez-vous? Sans pour autant les juger, ce n'est pas ce que je vous demande. Juste nous dire s'ils sont avérés ou pas selon vous...et clore ainsi ce débat.
Je ne voudrais pas que toute cette affaire vous empêche de dormir. Et je suis sincère.

Écrit par : Duval | 10/10/2013

Pathétique de voir à quoi passent une partie de leur temps certains collaborateurs du DIP....
@Joelle, vous assumez tellement bien vos propos que vous les avez publié sous un (deux ?) pseudos....
Vraiment, vous êtes pathétique !

Écrit par : corinne strohheker | 10/10/2013

...heu, pensez-vous que les blogs soient surveillés par le DIP pendant les heures de travail, aux frais du contribuable? On est en droit de se poser la question....

Écrit par : mylady | 10/10/2013

@mylady
Non, je n'irai pas jusque là! Mais, au DIP, comme dans la plupart des bureaux, je pense, les employés surfent sur le net...
Et au DIP, il faut croire que c'est également pratiqué jusqu'à la direction!

Écrit par : Duval | 10/10/2013

Le DIP diffuse une revue de presse quotidienne à ses cadres.
Imaginez que la personne intéressée y retrouve son nom et ce qu'on lui reproche...
Elle ira illico consulter le média qui en parle, le coeur battant et le plus vite possible. Je crois que c'est juste humain.

Écrit par : Jean Romain | 10/10/2013

@Jean Romain
D'où, probablement, la censure qui m'a été imposée pour les illustrations postées sur mon précédent billet...

Écrit par : Duval | 10/10/2013

"D'où, probablement, la censure qui m'a été imposée pour les illustrations postées sur mon précédent billet..."

De quelle nature aurait été la plaine? Calomnie? Diffamation? Qui aurait déposé plainte? Les personnes elles-même? L'Etat?

Il me semble que les plaignantes auraient eu peu de chance de gagner(*), à condition que les témoignages puissent être confirmés devant un juge. Avez-vous sollicité l'avis d'un avocat? Peut-être qqn pourrait-il se dévouer pour vous conseiller, pour la bonne cause.

(*) Mais comme on dit: les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

En ce moment on en entend des vertes et des pas mûres à propos de certains personnels de l'Etat... Autant crevé l'abcès, si abcès il y a.


Il me semble que j'ai posé deux ou trois questions si ce n'est avec tendresse du moins tout-à-fait correctement. Apparemment Mme Joëlle a utilisé tout son temps de connexion y compris le soir. Ou doit-on penser que c'est un manque de respect que de ne pas répondre à des questions sur le fond? (Imagine-t-on un élève posant une question et n'obtenant pas de réponse?) Je reformule :

Y a-t-il un malaise chez certains enseignants du primaire suite à ces visites? Est-ce un indice de dysfonctionnement et comment le cas échéant y remédier?

J'aimerais des réponses dans un sens positif. Ne s'agit-il pas d'améliorer l'école et les conditions de travail de tous?

Écrit par : Johann | 10/10/2013

Au sujet de la censure...Je vous avoue, Johann, que je n'ai pas été jusqu'à me poser les questions que vous soulevez. Ce que je sais, c'est que la TdG a posé des exigences. A-t-elle subi des pressions, je n'en sais rien. Par contre, le risque, pour moi, c'était d'être exclu de cette plate-forme. Entre cette sanction et simplement retirer deux illustrations, le choix était assez aisé.
Quant aux questions de fond que vous avez soulevées dans un précédent commentaire, vous avez pu voir que je les ai relancées dans mon dernier commentaire adressé à Joelle. Va-t-elle y répondre, l'avenir nous le dira...

Écrit par : Duval | 10/10/2013

Etant donné qu'en deux jours et sans me connaître, vous avez réussi à m'accuser de lâcheté, de mensonge, de vouloir me faire passer pour deux personnes, d'écrire sur ordre de la hiérarchie, de passer mes journées à surfer depuis mon bureau, et j'en oublie, j'ai décidé de faire une petite pause hier et de ne ps venir consulter la fantaisie du jour ...
Quant au débat de fond sur le respect : merci, mais non merci; encore faudrait-il que vous sachiez ce que c'est....
Et pour information, je ne mettrai plus rien sur ce blog où de toutes façons, le but n'est pas d'échanger !

Écrit par : Joelle | 11/10/2013

Chère Madame Joëlle,
Je ne vous ai accusé de rien. J'ai simplement dénoncé des vérités, ne vous en déplaise!
Lâcheté? Je ne vous avais rien demandé, c'est vous qui avez jugé bon de rentrer dans la danse, sans respecter la musique, à visage masqué donc. Alors en ce qui concerne la notion de respect, je crois que je n'ai pas de leçon à recevoir de votre part.
Mensonge? Que je sache, supposition ne signifie pas mensonge? Relisez mon billet, j'écris bien "probablement"...et j'ai mes raisons informatiques pour le croire.
Passer sa journée? Encore une fois, vous interprétez...je n'ai fait que publier les dates et heures des commentaires reçus.
Mandatée par votre direction? Là aussi, vous comprenez ce que vous voulez bien...relisez, je pose la question sans rien affirmer!
Pour le reste, vous bottez en touche et évitez soigneusement de répondre à l'essentiel. Mais, bon, je le comprends, votre situation est difficile et vous peinez à vous en sortir, comment pourrait-il en être autrement en effet.
Je constate donc que heureusement pour vous, vous saisissez la perche que je vous ai tendue dans mon message précédent et optez pour une porte de sortie salvatrice.
Dormez donc tranquille, bien à vous.

Écrit par : Duval | 11/10/2013

Vachement courageux et solidaire le Fred...y vole pas au secour de sa collègue!?

Écrit par : Rigoletto | 11/10/2013

Ben quand il a vu dans quelle mouise elle se trouvait, il a préféré se faire oublier ! Deux grands courageux dans le fond !

Écrit par : corinne strohheker | 11/10/2013

Lu toute la file ce jour.
incroyable comme ce billet dechaine les passions.
toujours aussi tordu et meprisable. Un debat sans fin car sans sens.
je vous le confirme je ne suis ni collegue de joelle ni employe du dip.
Un simple lecteur de blog interesse par la politique.
et votre blog monsieur, est un torchon

Écrit par : fred | 12/10/2013

Le temps est au beau fixe.
Profitez en pour prendre lair. Meme faire un peu de sport si vous en avez la possibilite.
ca ne peut vous faire de mal bien au contraire

Écrit par : fred | 12/10/2013

Les commentaires sont fermés.