14/10/2013

Le calcul machiavélique du MCG

nicolas-machiavel.png


Vous y croyez vous?

"Le MCG n'est pas un parti anti-frontaliers" selon Me Poggia...

Des propos aussitôt "modulés" par M. Eric Stauffer...

On ne me fera pas croire que la déclaration de Me Poggia serait une simple maladresse.


C'est tout le contraire.

Ne serait-ce pas plutôt le fruit d'un savant calcul?

Ne nous leurrons pas. Dans un parti politique, en campagne de surcroît, tout est savamment orchestré, rien n'est laissé au hasard. Il n'y pas de place pour l'improvisation d'un de ses leaders.

Par ailleurs, nos deux compères sont loin d'être des imbéciles, je les vois mal se tirer une balle dans le pied sans raison.

Non, cette mise en scène est sciemment mise en place.

C'est probablement volontairement que le MCG s'arrange pour faire croire à une monumentale bourde.

Son but premier était de raffermir encore les forces de sa députation au Grand Conseil, objectif atteint.

Ensuite, il s'agit de continuer sur le même terrain, celui qui est gagnant. Pour ce faire, il faut pouvoir tenir son rôle de dénonciateurs et de troublions.

Rien ne sera plus facile en tant que 2ème force politique du canton... sans conseiller d'Etat.

Dans le rôle du Caliméro de service, c'est la porte ouverte à toutes les interventions sans aucune retenue, point de consensus, point besoin de se conformer aux règles du jeu que nécessite le Conseil d'Etat.

Pourquoi donc faudrait-il changer le terreau dans lequel ma plante pousse si bien?

Le MCG n'a aucun intérêt à ce qu'un de ses membres soit élu au Conseil d'Etat.

Il le sait et fait en sorte que ça n'ait surtout pas lieu. Ce serait la fin de la politique qui fait son succès.

Alors, voilà qu'entre ces deux tours d'élections, ils savent que le risque est grand.

Il a fallu trouver un stratagème pour que cette éventualité soit réduite à néant.

Pas fous nos deux compères...

13:20 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Eh bien Mr Duval, faisons en sorte que le plan machivaliéque du MCG ne fonctionne pas et votons, faisons voter Mauro POGGIA le 10 novembre afin qu'il devienne le 1er conseiller d'Etat MCG de notre république et pendant que nous sommes, faisons en sorte que un plus de Mauro Poggia ont fasse tous ensemble élire aussi Eric Stauffer comme cela, il y aura deux MCG au Conseil d'Etat et nous aurons tous ensemble, unis, déjouer le plan du MCG en faisant en sorte que le MCG se retrouvent représenter par deux conseiller d'Etat !

Écrit par : thierry | 14/10/2013

@Thierry
Le plan est en effet peut-être bien de faire élire deux conseillers d'Etat, car alors, les règles au sein du CE ne sont plus tout à fait les mêmes. Donc soit deux, soit aucun...
A noter, qu'en ce qui me concerne, il me plairait qu'il y ait un élu MCG au CE. Ainsi il faut laisser au MCG le moyen de faire ses preuves. On en aurait le coeur net une bonne fois pour toutes. Le bilan se ferait dans cinq ans.
N'y voyez là aucune mauvaise idée, c'est sincèrement que j'aimerais y voir plus clair sur les capacités du MCG

Écrit par : Duval | 14/10/2013

Sauf que M. Poggia est tout ce que vous voulez, mais pas MCG.

Écrit par : Pierre Jenni | 14/10/2013

C'est extraordinaire comme tout le monde sait tout sur tout! J'envie cette connaissance des personnes et des leurs intentions les plus secrètes. Heureusement que le souverain sait ce qu'il fait, lui.Il abaisse parfois,il élève aussi, cela s'appelle alors une élection. Pour l'instant, bien malin pourra dire qui le souverain se choisira comme ministre le 10 novembre!
J'ai mon opinion, mais peu importe dans le fond... faisons confiance au bon sens populaire et Mauro Poggia sera élu.

Écrit par : J-F Girardet | 14/10/2013

Les commentaires sont fermés.