16/10/2013

Aux futurs élus du Conseil d'Etat

bon sens.png

Dans un peu plus d'un mois, nous connaîtrons la composition du nouveau Conseil d'Etat.


Les citoyens genevois en décideront et j'ai bien l'impression que ce futur gouvernement sera assez "coloré".

Je ne doute guère, en effet, d'y voir figurer l'un ou l'autre des candidats issus de la liste rose/verte.

Se posera alors la question de la répartition des différents départements... à qui confier le DIP ?

Un choix de la plus haute importance...

- Soit vous décidez que le DIP reste en mains socialistes et, à n'en pas douter, on suivra alors la même ligne. En ce qui concerne l'école primaire, on continuera l'œuvre de destruction mise en place par le précédent président.

Vous aurez alors choisi de dérouler le tapis rouge aux écoles privées qui auront encore de beaux jours devant elles. Tout comme ce blog d'ailleurs...

- Soit vous optez pour un radical changement de cap en confiant ce Département à un élu du PLR!

Le futur Président devra alors recentrer l'école primaire sur sa mission première, celle de transmettre les connaissances de base.

Pour ce faire, il sera impératif, notamment, de

- redonner leur vrai rôle aux instituteurs et institutrices, à savoir celui d'enseigner

- introduire du matériel didactique digne de ce nom, notamment en ce qui concerne l'enseignement du français

- afin de réellement harmoniser l'enseignement genevois, instaurer des programmes trimestriels, clairs et précis...identiques donc sur tout le canton!

- redistribuer entièrement les ressources tant financières qu'humaines

- redéfinir entièrement le rôle des direction d'établissement selon trois axes principaux: administration/contrôle/enseignement

- les postes de directeur d'établissement seront obligatoirement à plein temps.

Ces directeurs d'établissement seront chargés de toutes les tâches administratives afin d'en libérer totalement les enseignants. Ils devront contrôler le travail effectué au sein de leur établissement et seront en charge partielle de cours d'appui pour les élèves en difficultés scolaires.

- en finir avec les reliquats de feu la Rénovation en supprimant les projets d'établissement, éléments inutiles, dispendieux et chronophages.

- afin de donner toutes ses chances à l'apprentissage de l'allemand, il faudra engager des maîtres spécialistes de cette discipline, voire, dans une moindre mesure, faire de même en ce qui concerne l'enseignement de l'anglais.

Cette liste est, bien entendu, loin d'être complète. Je reste néanmoins persuadé que si toutes ces mesures étaient prises, l'école primaire genevoise s'en trouverait revigorée et qu'elle aurait tout à y gagner.

Y aura-t-il donc, au sein de notre futur Conseil d'Etat, cette perle rare qui saura faire preuve de courage pour remettre notre école sur la voie du bon sens?

14:15 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Vous avez bien raison, M. Duval !
J'espère comme vous que cela sera un PLR qui reprendra le DIP !. Sinon l'école s'enfoncera encore un peu plus ...

Écrit par : Marion Garcia-Bedetti | 16/10/2013

J'espère surtout que le futur candidat "idéal", si il existe, ne lit pas votre blog : il risquerait de prendre la fuite devant l'ampleur de sa tâche ;-).
Blague à part, je trouve que cette liste, même si elle n'est pas exhaustive, est un joli début...

Écrit par : pomme | 16/10/2013

André salut,

Tu oublies peut-être un peu vite la période MBG, libérale, sous laquelle nous avons fondé l'ARLE...

Écrit par : yves SCHELLER | 16/10/2013

Non, Yves, je n'oublie rien, crois moi. Seulement, je ne vois pas d'autre solution que de tenter de faire confiance à qqun qui aura peut-être compris les bourdes de MBG.
Ou alors un PDC....quoique, la réno était sortie des placards d'un certain Völmi!
Reste un MCG s'il est élu. J'irais jusqu'à tenter le coup!

Écrit par : Duval | 16/10/2013

Bravo pour ton texte! Je dis "tu" car nous avons passé notre matu ensemble!!! Je viens de prendre mon PLEND après 38 ans de bonheur et de boons et loyaux services. Sans regret car j'ai vu le vent tourner ces dernières années et je n'aurais plus une seconde envie d'aller dans la direction où ce vent pousse l'enseignement genevois.Qui saura redresser la barre? Il en faudra du temps pour remettre le navire dans la bonne direction...

Écrit par : Marie-Thérèse Schiess-Grivet | 18/10/2013

Bravo pour ton texte! Je dis "tu" car nous avons passé notre matu ensemble!!! Je viens de prendre mon PLEND après 38 ans de bonheur et de boons et loyaux services. Sans regret car j'ai vu le vent tourner ces dernières années et je n'aurais plus une seconde envie d'aller dans la direction où ce vent pousse l'enseignement genevois.Qui saura redresser la barre? Il en faudra du temps pour remettre le navire dans la bonne direction...

Écrit par : Marie-Thérèse Schiess-Grivet | 18/10/2013

Les commentaires sont fermés.