31/03/2014

Post tenebras lux ???

Anne-2ème-tour-cadrée.jpg

140 jours! 140 jours qu'elle est en charge du Département de l'Instruction Publique.

C'est un peu tardivement que j'ai pris connaissance de l'article de la TdG, paru le 20 mars, consacré à Madame Anne Emery Torracinta.

Enfin, j'allais être fixé, enfin j'allais savoir ce que la nouvelle Présidente du DIP prévoyait de faire de sérieux au sein de son Département à part laisser organiser, pour des élèves de 11/12 ans des concerts de Black M et son groupe Sexion d'assaut...

Que nenni, qu'apprend-t-on? En fait, pas grand chose pour ne pas dire rien. Beaucoup de vague "blabla", des portes ouvertes, mais bien peu en ce qui concerne des actes concrets.

Alors, oui, on comprend qu'il y a beaucoup à faire, beaucoup de dossiers en cours, que le défi est de trouver du temps pour y réfléchir, trouver des consensus, évaluer ce qui a été fait!

On veut bien être patient et admettre qu'il faut laisser un peu de temps à la Présidente pour prendre enfin des décisions et passer à l'action, mais là, 140 jours, ça commence à faire un peu long tout de même.

Alors, on se raccroche, on espère et on veut bien lui laisser encore sa chance puisque, à en croire le député Jean Romain, Madame Emery Torracinta "serait désireuse de rompre avec la politique de son prédécesseur, de remettre en question l'héritage de Charles Beer". Elle n'userait pas de la langue de bois, elle dirait les choses clairement.

Soit! Mais "dire" est une chose qui ne suffit plus, il s'agit maintenant d'agir...

Peut-on, par exemple, croire aux propos que, selon le député Jean-Michel Bugnion, elle aurait tenus face aux directeurs d'établissement du primaire, à savoir "qu'ils devraient s'habituer à l'idée de devoir faire du temps d'enseignement comme le veut la motion 2100 que doit encore traiter le Parlement".

Bon, là aussi, il s'agit de s'armer de patience. Parce qu'on ne sait pas trop quand elle sera à l'ordre du jour du Grand Conseil. A la Saint Glinglin ou à la Trinité? Il est vrai qu'il y a des sujets bien plus importants et donc plus urgents à traiter, comme le port de la barbe ou de la moustache pour nos gendarmes...


 

Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu.

 

Pour ce faire, chacun peut continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exige que l'adresse email utilisée soit correcte et je demande au commentateur de me communiquer son nom via mon adresse e-mail.

 

De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je suis seul à connaître son identité. De mon côté, je m'engage bien évidemment à préserver et à respecter cet anonymat.


14:02 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Ce ne serait pas plutôt "Plus ça change, plus c'est la même chose"?

Écrit par : Mère-Grand | 31/03/2014

En même temps on ne peut pas reprocher à Mme Emery Torracinta l'ordre du jour du GC. Si on a traité une sommes de babioles comme la barbe des pandores, c'est que siègent au GC des quantités de policiers qui profitent de leur présence pour déposer des motions d'un intérêt médiocre.

Sur l'école, l'heure viendra où on prendra une à une les propositions faites. Mais si le président du GC continue à supprimer des séances sans explication, on va perdre du temps.

Écrit par : Jean Romain | 31/03/2014

Les commentaires sont fermés.