10/04/2014

Les malhonnêtes du Paléo

paléo.jpg

C'était hier l'ouverture de la billetterie pour les concerts du Paléo 2014.


On apprend que, sitôt le site en fonction, ce fut la ruée, particulièrement pour la soirée du mercredi, un succès dû à la présence de Stromae, l'artiste à la mode du moment. En moins de 10 minutes la vente était bouclée!

Et bien sûr, des centaines, des milliers de personnes qui se retrouvent le bec dans l'eau à ressasser leur déception, voire leur colère. Car, quasi dans le même temps, on retrouvait, sur certains sites de reventes, des billets proposés par des petits malins à, bien entendu, des prix exorbitants, majorés à l'extrême.

Il s'agit là d'une pratique inqualifiable qui est très répandue et qui fait les beaux jours de ces professionnels du marché noir. Ils sévissent sur tous les événements possibles et imaginables, des rencontres sportives aux spectacles musicaux.

Aujourd'hui, pour le Paléo, on peut acheter pas moins de dix billets pour une soirée, échangeables sans aucun problème. Les revendeurs sans scrupule ne se gênent donc pas pour se faire ainsi un fort joli pactole.

Pourtant, avec un peu de bonne volonté, il serait facile pour les organisateurs de lutter contre ces voyous et, au moins, minimiser passablement leurs pratiques malhonnêtes.

Il suffirait pour cela de se calquer sur le système de billetterie de l'Open de tennis de Roland Garros. En effet, la vente de billets y est limitée à quatre par personne et, surtout, ces billets sont nominatifs. Obligation donc, à l'entrée du stade, de présenter sa carte d'identité avec son billet d'entrée.

Il devient alors très difficile de revendre d'éventuels billets.

Dès lors, je ne vois pas pourquoi Monsieur Rossellat ne pourrait pas instaurer un système semblable pour le Paléo festival de Nyon?

13:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.