08/06/2014

5 millions pour le DIP?

tablette.jpg

C'est la question à laquelle les députés devront répondre d'ici quelque temps.

On se souvient en effet qu'il était question que le DIP fournisse aux élèves des différentes écoles genevoises, tout ordre d'enseignement confondu, des tablettes numériques. Un précédent billet faisait état de cette aberration et, à sa suite, la question suivante a été posée au Conseil d'Etat par le député PLR Jean Romain:

Quel est, par ordre d'enseignement, le coût de l'opération expérimentale mise en place, et, s'il était décidé de la généraliser, quels sont les moyens prévus pour l'équipement complet dans chaque ordre d'enseignement sachant par ailleurs que tout ce matériel devra régulièrement être remplacé (tous les 3 ou 4 ans) pour demeurer à jour?

La réponse du Conseil d'Etat est tombée.

Au delà de sa forme sibylline à souhait, comme d'habitude, il s'agit de la décrypter...

Ainsi, on apprend que "Le Conseil d'Etat relève que l'introduction des tablettes numériques dans l'enseignement s'inscrit dans une réflexion fondée sur la plus-value, démontrée par la littérature scientifique, qu'apportent ces nouveaux moyens par rapport aux ordinateurs classiques".

La littérature scientifique, pas moins! Une affirmation sans faille! Pourtant, on se demande bien de quelle littérature il s'agit? Serait-ce le texte tiré du prospectus de publicité de l'une ou l'autre marque de tablette numérique?

 

Par ailleurs, on est heureux d'apprendre qu'il est prévu pour nos petits "d'utiliser des contenus d’apprentissage numérique avant même de maîtriser la lecture"

Voilà qui est génial, on salue une telle initiative...

Mais venons-en à l'aspect financier qu'impliquerait la mise en place de ce projet.

En référence aux chiffres cités dans la réponse du CE, le prix de la tablette s'élève à 500 francs. Un montant déjà étonnant lorsqu'on pense au nombre de tablettes qui seraient commandées...

Genève compte environ 1700 classes primaires et enfantines (32500 élèves à la rentrée 2013). A raison de 4 tablettes par classe, on obtient 6800 tablettes...à 500 frs/pièce, total 3.400.000 francs! Ajoutez à cela le coût de la formation qu'exige la mise en place de ce projet ("La technologie peut en effet enrichir l’enseignement et faciliter les apprentissages, pour autant que son utilisation soit encadrée par des enseignant-e-s bien formé-e-s"...) et vous arrivez sans problème à un coût d'au moins 5 millions de francs.

Soit plus de...50 postes qui pourraient servir à l'aide aux élèves en difficulté scolaire!!!

Allô quoi? Anne, allô quoi?

Dès lors, faut-il s'étonner de cette réponse du Conseil d'Etat?

Il faut savoir que, dans ce genre de situation, celui-ci fait bien évidemment appel aux services concernés pour rédiger la réponse à la question posée. En l'occurrence, le SEM (service école et média). Comment pourrait-on attendre de leur part une réponse objective sachant que l'existence de ce service est bien entendu étroitement liée au développement de l'informatique dans nos écoles. Ses responsables ne sont tout de même pas assez stupides pour scier la branche sur laquelle ils sont assis.

Un peu comme si on demandait à un pilote de chasse ce qu'il pense de l'achat du Gripen...

Pour rappel, je n'accepte de publier que les commentaires dont l'auteur m'est connu.

Pour ce faire, chacun peut continuer à utiliser le pseudo qui lui plaît mais, j'exige que l'adresse email utilisée soit correcte et je demande au commentateur de me communiquer son nom via mon adresse e-mail.

De cette manière, le commentateur reste anonyme pour les lecteurs et je suis seul à connaître son identité. De mon côté, je m'engage bien évidemment à préserver et à respecter cet anonymat.


20:04 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Commentaires

Je tiens a savoir quelle est donc cette tablette qui vaut 500,- francs.
Quel est son système d'exploitation, etc.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 09/06/2014

Aucune idée ! Mais ce prix est en effet exorbitant. Il faudrait poser la question au service concerné ou au CE.

Écrit par : Duval | 09/06/2014

Sans compter que dans ce coût, je n'ai pas prévu l'installation du wifi dans toutes les écoles, la maintenance du matériel informatique et les logiciels qui devront être installés dans les tablettes, logiciels qu'il faudra payer bien sûr. Il y a probablement encore une quantité de coûts annexes auxquels je n'ai pas pensé....5 millions je suis à coup sûr bien en-dessous de la réalité.

Écrit par : Duval | 09/06/2014

@Monsieur Duval votre texte va dans le sens de reproches aux administrations quand on sait le coût élevé pour réparer ce qui depuis ne permet plus d'engager autant faire se peut du nouveau personnel
Aussi après avoir lu le texte on peut aussi penser que sous peu à Genève vous aurez la taxe au sac afin de soi-disant permettre aux commune de faire des économies.Et dire qu'il a fallu faire des études de rendement afin de convaincre les éternels crédules des bienfaits du tri sélectif .Ces deux derniers mot étant à eux seuls très provocateurs !
Le citoyen devenu cantonnier malgré lui il fallait franchir le cap de 2000 pour constater qu'en dépensant de plus en plus pour davantage de déconnologie les responsables sont prêts à fournir n'importe quelle excuse pour humilier ceux qui les ayant élus ont oublié qu'ensuite ils auraient encore à les engraisser car éternellement insatisfaits
Et je comprends mieux l'affirmation d'un politicien lors d'une émission sur Léman Bleu qui a dit,les habitants de Genève sont connus dans le monde entier pour être les plus dépensiers
Mais on le sait tous c'est toujours la faute à l'autre en l'occurrence au peuple!
Certains diront oui mais les ordinateurs sont de plus en plus recyclés comme beaucoup d'appareils ménagers mais au lieu de dépenser beaucoup en une fois ce sera toujours plus et très souvent et qui paiera comme d'hab ? le bon peuple qu'il soit Genevois ou d'un autre canton,la farce économique a plutôt un goût amer
Ensuite on ose dire au peuple vous gaspiller trop d'argent vous consommez trop d'énergie,vous mangez trop mais de quoi se mêlent-on en haut lieu quand on sait leurs âneries collectives et onéreuses
Chez nous ils ont trouvé la parade mais tellement grosse qu'on ose même plus en parler tellement c'est honteux.
Cependant toute dépense excessive on le sait doit aussi trouver justification et à ce niveau ils ont une imagination débordante mais qui l'est tellement ce qui a fait dire à beaucoup en tous cas chez nous ,quel gentil peuple de moutons on a Romandie et ceux ayant fait la Mob n'en reviennent toujours pas
Toute belle journée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 09/06/2014

Cette idée vient de la part d'une gauche jalouse.
Oui.
La jalousie est le moteur de cette idée.
Je m'explique.
Le Collège du Léman, une institution privée d'enseignement, montre dans un reportage télévisé, diffusé sur la RTS, sur un sujet concernant l'arrivée d'élèves russes dans l'établissement, les moyens technologiques dont ils disposent.

En tant que socialistes dogmatiques, l'égalité des chances doit primer sur les dépenses.
Voila pourquoi on abandonne les crayons, la calligraphie et l'orthographe, plus que les applications ont un outils de correction de cette dernière.

Elle est pas belle la Vie ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 09/06/2014

Il a été annoncé récemment dans les médias que la lumière qui émane des écrans
n'est pas bonne pour les yeux des tout jeunes... ça s'ajoute aux préoccupations selon lesquelles l'usage exagéré des smartphones et autres petits écrans favoriserait la myopie...

Écrit par : Mac | 09/06/2014

@Victor Liviu Dumitrescu le dogmatisme signifie intolérance qui elle est mère de tous les vices
Elle même responsable de l'abandon de nombreux foyers parentaux par de nombreux adolescents qui ayant compris que leur mental était en danger ont intégré très vite le monde du travail afin d'avoir la vie sauve et ne pas finir condamnés et enchainés à des dogmes remontant a l'époque des Templiers mais encore faut-il connaitre l'histoire de notre pays!
La barre des intolérances s'étant rehaussée mais tellement de la part des Socialistes que nombre de jeunes reviennent chercher protection auprès de leurs anciens afin de sauver leur identité et réaliser ce que d'autres plus âgés et tous décédés depuis avaient dit ,laissez les jeunes vivre leur jeunesse quand ils en auront marre ils reviendront chercher conseils auprès de vous
Tout comme leurs parents et grands parents ayant fui à grandes enjambées le nid familial et qui seulement aujourd'hui racontent leur sauve qui peut du dogmatisme,vraie *doctrine étouffoir *ils reviennent pour écouter nos récits qui sont aussi leur sauvegarde mentale

Écrit par : lovsmeralda | 10/06/2014

Les commentaires sont fermés.