18/06/2014

Les écoliers sont-ils déjà en vacances?

enfant-Ecole.gif

Je lis aujourd'hui dans le 20 minutes que "les écoliers n'ont pas fini de glander en fin d'année".

"Et ça continue encore et encore

C'est que le début, d'accord, d'accord"...

Je l'ai écrit à plusieurs reprises, notamment dans mon billet du 15 avril "Que de temps perdu à l'école primaire"....

Personne n'est dupe, les élèves en tout premier lieu. Ils savent pertinemment qu'une fois ces épreuves passées, fin mai début juin, la remise des bulletins scolaires est toute proche et que donc l'année scolaire est pratiquement terminée. Le temps restant jusqu'aux vacances d'été ne sera que "remplissage", des journées que l'enseignant aura toutes les peines du monde à "meubler" le plus intelligemment possible.

Aujourd'hui, le député Jean Romain soulève cette problématique en déposant une excellente question au Conseil d'Etat: "Le département va-t-il mettre enfin le holà à ces pratiques qui ne servent ni les élèves, ni leurs parents, ni les contribuables, ni le rayonnement de Genève"?

 

Voilà qui me permet de suggérer une piste à nos responsables du DIP.

Ces épreuves cantonales sont bien évidemment nécessaires. Mais, pourquoi doivent-elles impérativement avoir lieu en fin d'année scolaire impliquant dès lors de soi-disant tâches incontournables qui justifieraient presque un mois de délai?

Pourquoi ne pas se livrer à cet exercice de contrôle à la fin du 2ème trimestre et tester les connaissances des élèves à ce moment. Cela éviterait alors tout ce travail administratif à ce point chronophage.

Ce qui, par ailleurs, permettrait, au nom de l'harmonisation et de l'uniformatisation, d'instaurer une bonne fois pour toutes des programmes trimestriels, identiques pour toutes les classes du canton! Ce qui n'est absolument pas le cas aujourd'hui. Le plan d'étude romand permet en effet aisément à chacun d'y puiser à l'envi et ainsi de traiter des différents sujets au bon vouloir de chaque enseignant. Autrement dit, le programme annuel est couvert différemment selon que votre enfant est dans telle ou telle école... engendrant donc toutes sortes de problèmes.

Cette simple mesure permettrait ainsi de poursuivre le travail scolaire jusqu'à la fin de l'année. La dernière semaine suffirait à effectuer les tâches administratives qui incombent aux enseignants, moyennes et bulletins à rédiger. Aux directeurs d'établissement ensuite, début juillet, d'organiser les classes pour la prochaine rentrée plutôt que de continuer à se la couler douce...

13:47 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Le mercredi matin coûte à l'Etat 150 postes supplémentaires. C'est un effort considérable. Mais si nous perdons à la fin de l'année scolaire ce que nous gagnons semaine après semaine avec le mercredi matin, le statu quo nous coûte 150 postes.

Je suis en parfait désaccord avec cette manière genevoise d'en user !

Écrit par : Jean Romain | 18/06/2014

@Monsieur Duval en vous lisant on peut se demander ou va l'école et ce d'autant quand on entend des parents de tous petits déjà menés dans la folles sarabandes des programmes alimentaires afin de ne manger que ce qui est conseillé par des hygiénistes et qui rentrés à la maison diront à leurs parents ,non ça c'est pas bon pour moi
Ceci rappelle la célèbre programmation des hygiénistes qui marqua plusieurs générations,lesquelles pour beaucoup n'auront été bénéficiaires que d'une seule chose,différents cancers liés à la trouille du mal faire ou du mal manger
A chaque humain son propre organisme et un cerveau capable de détecter ce qui lui convient car ce qui est bon pour le voisin comme dans d'autres domaines que l'alimentation ne sera pas forcément pour tous
Ceux qui sont souffrant d'une vésicule fatiguée auront souvent des envies de vomir face à un plat de friture et un cerveau non encore endommagé par trop d'informatique sait mieux que quiconque comment prévenir celui qui abuse des bons plats mais encore faut-il savoir décrypter notre propre ressenti et non celui tant désiré par une collectivité formatée et qui de plus en plus offre comme des relents de souffre signes caractéristiques d'un retour à pas feutré vers une époque dénoncée pourtant par beaucoup mais qui semble quand même et malgré tout avoir encore de nombreux adeptes
Très bonne journée pour Vous Monsieur et encore merci pour votre blog

Écrit par : lovsmeralda | 19/06/2014

parole d'une étudiante à qui l'on demande,êtes vous à l'UNI et quelle branche étudiez vous
Réponse authentique,ce serait trop compliqué à vous expliquer c'est une HES et on change d'endroits régulièrement ce qui nous déboussolent complètement,on est aussi fatigués que des éoliennes tournant à vide et je vous remercie pour le livre d'Olivier Griette *49 jours pour devenir anti-militant écologiste * après l'avoir lu on se sent moins coupable !
Je lui ai avoué qu'après l'avoir écoutée , je suis rassurée de voir que d'autres ne me considèrent pas encore trop gâteuse
Tous ceux de ma génération se sont battus pour détruire ce sentiment de culpabilité ignoble doctrine dont l'élite n'avait que faire jouissant même et très souvent des plaintes de gosses frappés et qui par chance arrivent encore aujourd'hui à soulager des parents tellement pris par le stress qu'ils sont incapables de rassurer cette jeunesse décontenancée par leur comportement de petits moutons bien sages qui ne savent pas que tout ce qui est dicté par les partis surtout Socialistes-Verts et Cie c'est comme la bible et les livres médicaux il faut lire entre les lignes et surtout ne jamais tout prendre au premier degré surtout quand on sait qui en sera seuls bénéficiaires ,Sacrés Bobos !
Qui eux ont su profiter de la confusion régnante presque dans chaque canton romand et ailleurs comme en France , l'incohérence de nombreux politiciens n'est plus à démontrer ,ils nagent tous à contre -courant !

Écrit par : lovsmeralda | 20/06/2014

Les commentaires sont fermés.